Jo Cornu expose les balises de la SNCB pour l’industrie ferroviaire belge | Agoria

Jo Cornu expose les balises de la SNCB pour l’industrie ferroviaire belge

Publié le 04/06/14 par Jean-Marc Timmermans

La semaine dernière, plus de 70 professionnels de l’industrie ferroviaire sont venus chez Agoria pour écouter le passionnant exposé de Jo Cornu, administrateur délégué de la SNCB. Le nouveau patron des chemins de fer y a présenté sa vision des défis que doivent relever les chemins de fer belges. L’industrie ferroviaire a, elle aussi, un rôle important à jouer dans ce cadre.

La SNCB réformée doit veiller à proposer une offre de trains axée sur l’efficacité, la ponctualité et la fiabilité. Une mission qui implique inévitablement des choix pour satisfaire aux lois économiques de la mobilité. Pour maîtriser les coûts (Cornu a chiffré que la SNCB coûte 1.000 euros par an à chaque ménage), il est nécessaire d’apporter un certain nombre de profondes modifications dans l’offre. Il s’agira notamment de renoncer à certains principes idéologiques sacrés : en diminuant le nombre d’arrêts (pour chaque arrêt, la SNCB paie une rémunération à Infrabel) et en augmentant les tarifs (les tarifs de la SNCB figurent parmi les plus bas d’Europe), Cornu espère pouvoir équilibrer davantage le bilan.

Le patron de la SNCB mise très fort sur la ponctualité pour rendre le train plus attrayant et compétitif. À cet effet, il faut améliorer sensiblement la fiabilité tant du matériel roulant que de l’infrastructure, un message clair à l’adresse des fabricants. Une meilleure collaboration avec le gestionnaire de l’infrastructure Infrabel et le futur nouveau plan de transport (12/2014) doivent également contribuer à cet objectif.

Le contrat de gestion qui doit encore

Le reste est réservé aux membres Agoria