Marché européen des machines agricoles morose : pas de reprise en vue | Agoria

Marché européen des machines agricoles morose : pas de reprise en vue

Publié le 26/08/16 par Nathalie Nicolas

L’indice général du climat des affaires du CEMA atteint un plancher historique

Parmi les produits les plus affectés, on trouve toujours les tracteurs et le matériel de récolte et d’élevage, principalement en ce qui concerne l’évaluation du climat des affaires actuel. On observe néanmoins une légère amélioration en termes de chiffre d’affaires et de nouvelles commandes attendues pour le matériel d’élevage, grâce à de récents signes qui laissent espérer une nouvelle augmentation du prix du lait.

Les entreprises situées en France considèrent leur situation actuelle comme beaucoup plus défavorable. De son côté, le Royaume-Uni a repris du poil de la bête après le choc initial causé par la nouvelle du Brexit. Les participants à l’enquête font état d’un impact positif à court terme de la faiblesse actuelle de la devise, surtout pour ce qui est des revenus agricoles.

Après la dégradation des prévisions pour la quasi-totalité des pays en avril dernier, une majorité de répondants s’attendent maintenant à une baisse du chiffre d’affaires de leur entreprise dans tous les pays sans exception, ce qui est très inhabituel dans cette enquête. L’Allemagne, la Pologne et l’Autriche figurent toujours en bas de classement.

Quant au volume de commandes provenant de l’industrie européenne des équipements agricoles, il se maintient à un faible niveau également, correspondant à une période de production de 2,1 mois en moyenne.

Il faut dire que si la production de blé est particulièrement mauvaise dans le Benelux, en France (premier exportateur européen) et dans une partie de

Le reste est réservé aux membres Agoria