Baromètre du CEMA : nouvelle hausse de 10 points en novembre | Agoria

Baromètre du CEMA : nouvelle hausse de 10 points en novembre

Publié le 13/12/13 par Nathalie Nicolas

Au mois de novembre, l’indice du climat des affaires du CEMA a enregistré une nouvelle hausse de 10 points grâce à une évaluation positive de l’état actuel de la situation et aux perspectives de marché optimistes. En octobre, le chiffre d’affaires sur le marché européen a augmenté de 5 à 7 %, tandis que le nombre de commandes passées à diminué de 3 %. Cette légère baisse est surtout due à une réduction de la demande d’équipements de manutention et de transport et de machines de récolte. Les résultats sur les marchés extérieurs demeurent positifs, étant donné que tant le chiffre d’affaires que les nouvelles commandes ont augmenté de 3 % environ.

En ce qui concerne les chiffres d’affaires prévisionnels, les perspectives de croissance s’avèrent plus favorables qu’au cours des derniers mois, si bien que les États de la CEI (Communauté des États indépendants) s’imposent avec une croissance attendue de 10 %.

 

Image
 

Tendance stable sur le marché européen pour les tracteurs et moissonneuses-batteuses

Lors de la réunion semestrielle du CEMA Product Group pour les moissonneuses-batteuses et les tracteurs lourds, qui s’est tenue à Bruxelles le 17 octobre, les constructeurs ont annoncé une légère baisse des ventes en Europe. Ils s’attendent à ce que le marché européen des tracteurs se contracte de 5 % environ en 2013 pour s’établir à 174.000 pièces. Cela signifierait que la tendance des huit premiers mois se poursuivrait durant le reste de l’année.

La situation reste difficile sur certains marchés, comme ceux de l’Italie et de la Pologne, tandis que l’on voit apparaître les signes d’un redressement dans d’autres pays. Au Royaume-Uni et en Espagne, par exemple, le nombre de nouvelles immatriculations a augmenté par rapport à l’année dernière. Pour les moissonneuses-batteuses, les ventes en volume au cours de la saison 2012-2013 ont atteint le même niveau que la saison précédente. En France, la demande a été particulièrement forte, si bien que les ventes se sont envolées à raison de 13 % pour atteindre 2.500 pièces. En Allemagne, le deuxième marché le plus important pour les moissonneuses-batteuses, la situation n’a, avec 2.050 pièces, pas changé en comparaison avec la moyenne, qui est la même depuis plusieurs années. Le marché polonais, qui occupe actuellement la troisième place en Europe, est également resté stable.

En Belgique, l’année 2013 a mal commencé et ce, après une hausse des ventes de tracteurs durant quatre années consécutives. Au cours des derniers mois, on a toutefois observé un mouvement de rattrapage. Avec 1.938 tracteurs immatriculés (d’une puissance de 50 CV ou plus), la différence avec les années précédentes est désormais inférieure à 5 %.

Au début de l’année, de nombreuses commandes ont été reportées. Selon Fedagrim (importateurs de tracteurs), de nombreuses incertitudes régnaient effectivement parmi les utilisateurs de tracteurs quant à l’évolution de certains dossiers : immatriculation, contrôle technique pour les tracteurs et nouveau régime d’accises. Aujourd’hui, ces incertitudes ont été en grande partie levées. Les textes de loi ne sont pas encore définitifs, mais le cadre, lui, est déjà clair. Les avantages agricoles pourront probablement être sauvegardés pour les agriculteurs professionnels et les agriculteurs hobbyistes.

Vous trouverez ci-après un rapport concis sur la situation économique du machinisme agricole dans les pays suivants : Chine 

Image
, France 
Image
, Allemagne, 
Image
Belgique 
Image
, Italie 
Image
, Japon, 
Image
Turquie 
Image
et États-Unis 
Image
.

Ces rapports ont été présentés lors de l’Agrievolution working meeting qui s’est tenu à la mi-novembre lors du salon professionnel Agritechnica à Hanovre.

Executive Summary CEMA Business Barometer 

Image

Cet article était-il utile ?