L'industrie européenne des équipements de construction résiste aux incertitudes | Agoria

L'industrie européenne des équipements de construction résiste aux incertitudes

Image
Publié le 07/04/18 par Nathalie Nicolas
75% des fabricants européens d'engins de construction qualifient leurs activités actuelles de bonnes ou très bonnes et 21% les considèrent comme satisfaisantes. Ce sont les avis les plus positifs jamais enregistrés dans le cadre du sondage mensuel du CECE. Certains facteurs pourraient toutefois avoir un impact négatif sur le secteur. Lesquels ?

En 2017, les ventes d'équipements de construction ont grimpé de 15% en Europe. Après un excellent premier trimestre, la croissance a ralenti au second trimestre, avant de repartir à la hausse durant les troisième et quatrième trimestres.

Les niveaux actuels des ventes sont comparables à ceux observés en 2006 et 2008, mais toujours inférieurs de 20% au record atteint en 2007. Les marchés en difficulté de l'Europe du Sud, centrale et de l'Est ont affiché une croissance supérieure à la moyenne.

En conséquence, la disparité entre le nord et le sud s'amenuise progressivement. Telles sont les principales conclusions du Rapport économique annuel 2018 du CECE.

Image

Performances en 2017

La tendance positive sur le marché européen des équipements de construction s'est confirmée en 2017. La reprise de l'Italie et de l'Espagne s'est poursuivie et s'est même accélérée.

Même si l'Europe du Sud est encore à un niveau relativement bas, il est important de noter que l'écart entre le nord et le sud se réduit. Sur les grands marchés d'Europe du Nord et de l'Ouest, le secteur est déjà proche des records historiques.

Tous les segments clients ont connu une bonne activité en 2017, notamment avec les renouvellements de parcs de location de machines qui ont dynamisé la demande.

La reprise en cours de l'industrie européenne de la construction, l'amélioration des activités dans les secteurs des mines et des carrières et un environnement économique favorable avec des taux d'intérêt bas ont encore stimulé les investissements. Si aucun de ces fondamentaux ne change de manière significative en 2018, la demande devrait également rester forte cette année.

Prévisions pour 2018

Au début de l'année 2018, le Baromètre des Affaires du CECE a atteint de nouveaux plafonds. L'indice de février a dépassé les précédents records observés au printemps 2017, avec 75% des fabricants européens qualifiant leurs activités actuelles de bonnes ou très bonnes et 21% les considérant comme satisfaisantes. Il s'agit là des avis les plus positifs jamais enregistrés dans le cadre du sondage mensuel du CECE.

On constate cependant quelques différences entre les groupes de produits. Environ 70% des fabricants d'équipements de terrassement et routiers prévoient une nouvelle progression des ventes. Contre seulement 40% des producteurs d'équipements pour le béton. Ces derniers sont en outre 20% à estimer que leurs activités pourraient diminuer dans les six prochains mois.

Les fabricants de composants se sont montrés les plus optimistes lors du sondage de février, avec près de 80% d'entreprises prévoyant une croissance supplémentaire.

Les indices d'un impact négatif ?

Les facteurs susceptibles d'avoir un impact négatif sur le secteur sont notamment la crise imminente du libre-échange, ainsi que les incertitudes actuelles sur le plan politique et économique, liées par exemple au Brexit.

Cependant, les délais de livraison des machines pourraient également devenir un frein important à la croissance des ventes en 2018. Alors que la demande d'équipements a augmenté dans le monde entier et que de nombreuses régions voient la croissance s'améliorer simultanément, les capacités de production des fabricants pourraient s'avérer insuffisantes pour satisfaire tous les marchés dans les mêmes délais.

De nombreux fabricants ont déjà fait état de certaines difficultés à obtenir des composants auprès de leurs fournisseurs au rythme qui serait nécessaire. Sur les marchés très porteurs de l'Europe de l'Ouest, la disponibilité limitée des opérateurs de machines constitue en outre un frein naturel à la vente d'équipements. Par conséquent, la demande réelle de machines pourrait dépasser le niveau qu'il est possible de fournir d'un point de vue opérationnel.

Compte tenu de cette série de facteurs stimulant et limitant à la fois les ventes, il est réaliste de prévoir une hausse de 5% à 10% sur le marché européen pour 2018. Il s'agirait alors, pour l'industrie des équipements de construction, de la cinquième année consécutive de croissance, qui pourrait également être la dernière avant que le cycle n'amorce un ralentissement en 2019.

Concernant le Rapport

Le Rapport économique annuel du CECE contient des informations relatives à la situation macroéconomique, aux performances du secteur de la construction et aux principaux marchés et segments de marché de l'industrie des équipements de construction. Il inclut également des données issues d'associations nationales membres du CECE, permettant d'en apprendre davantage sur les développements régionaux dans le secteur européen des équipements de construction.

Consultez et téléchargez le rapport complet, avec chiffres et graphiques détaillés 

Image
.

Cet article était-il utile ?