Durée minimum du congé pour maladie grave d’un membre de la famille | Agoria

Durée minimum du congé pour maladie grave d’un membre de la famille

Publié le 28/07/12 par Patrick Chisogne
Le 20 juillet dernier, le gouvernement a adopté un projet d’arrêté royal visant à réduire à 1 semaine la durée minimale du congé pour assistance médicale en cas d’interruption complète du travail.

Le congé pour l’assistance médicale d’un membre du ménage ou de la famille gravement malade peut être pris sous la forme d’une suspension complète ou d’une réduction des prestations d’un cinquième ou de moitié. Le travailleur bénéficie d’une allocation de l’Onem pendant la période de suspension ou de réduction.

La durée minimale d'interruption (complète ou partielle) est actuellement d’1 mois.

Le projet d’AR vise à permettre une suspension complète des prestations d’1 semaine en cas d’hospitalisation d’un enfant mineur. Actuellement, le parent est en effet contraint de s’absenter de son travail pour 1 mois, alors qu’une période plus courte peut s’avérer suffisante.

Dans un avenir proche, lorsque le travailleur prendra une suspension complète pour assister un enfant mineur gravement malade et hospitalisé, il lui serait possible de prendre ce congé pour une durée d’1 semaine, renouvelable dans le prolongement pour 1 semaine.

Le projet d’arrêté royal a été transmis pour avis au Conseil d’État. Nous vous tiendrons informés de son évolution.

Rappelons qu’à l’instar du congé parental et du congé pour soins palliatifs, l’interruption de carrière pour assistance médicale n’intervient ni dans le calcul du seuil d’absence de crédit-temps ni dans le calcul du maximum de la durée du crédit-temps ou de la réduction de prestations dont peut bénéficier sur sa carrière un travailleur en application de la

Le reste est réservé aux membres Agoria