Alumni Scaleup Vlaanderen à la parole: Pozyx | Agoria

Alumni Scaleup Vlaanderen à la parole: Pozyx

Image
Publié le 27/11/20
En cinq ans, la start-up gantoise Pozyx est devenue une scale-up avec plus de 25 employés, un chiffre d'affaires de 2 millions d'euros et pas moins de 4000 clients. Leur technologie de positionnement en intérieur est si performante que l'entreprise a réussi à récolter 2,5 millions d'euros en octobre de cette année. Avec l'aide de Scaleup Vlaanderen, Pozyx se prépare aux prochaines étapes de son existence

Lorsque le GPS a fait son apparition au grand public dans les années '90, la vie est devenue un peu plus agréable. Désormais, il n'était plus nécessaire de garder un gros livre rempli de cartes routières dans la boîte à gants et beaucoup de discussions conjugales étaient évitées.

Une technologie fantastique, qui malheureusement ne fonctionne pas partout et est assez imprécise. Lorsque vous conduisez sur l'autoroute, il est normal d'être décalé d'un mètre, mais si vous voulez déterminer votre position à l'intérieur, vous avez besoin d'un système plus précis.

 Des recherches sur le positionnement en intérieur sont menées dans les universités depuis de nombreuses années. De l'une de ces études, à l'UGent, est née la spin-off Pozyx.

" Nous travaillons sur la base de l'ultra-wideband, qui est capable de dire avec une précision allant jusqu'à 10 centimètres où se trouvent des personnes, des animaux ou des objets", déclare le fondateur Samuel Van de Velde. "Jusqu'à il y a cinq ans environ, presque personne ne le savait, maintenant la technologie se trouve dans la plupart des smartphones haut de gamme".

Crowdfunding

Lorsque Samuel et ses collègues ont vu le potentiel de l'UWB, ils ont lancé un Kickstarter pour collecter des fonds.

Ceux qui ont fait un don de 180 euros ont reçu deux tags qui pouvaient être utilisées avec une très grande précision pour savoir où se trouvait quelque chose ou quelqu'un. «Nous avons commencé ce crowdfunding dans notre propre intérêt en tant qu'ingénieurs, parce que nous voulions développer un produit que nous achèterions principalement nous-mêmes. Quelque chose pour mettre en place de petits projets, comme on peut le faire avec un Arduino. Rapidement, nous avons vu apparaître les cas d'utilisation les plus divers". Avec le Kickstarter, plus de 50 000 euros ont finalement été récoltés. Poxyz était né.

L'équipe a appris que le projet de hobby avait besoin d'une véritable entreprise pour produire l'équipement. "Au début, les produits que nous vendions étaient des boîtes assez simples que l'on pouvait coller au mur, maintenant elles sont fabriquées selon les normes industrielles les plus strictes".

C'était nécessaire, car Pozyx a rapidement attiré plusieurs grands acteurs comme clients. Colruyt, par exemple, qui utilise cette technologie pour localiser les chariots. Ou de grandes exploitations, qui cartographient le comportement de leurs vaches sur la base de la détermination de la position.

De cette manière, les entreprises et les usines peuvent travailler plus efficacement. Par exemple, Pozyx collabore avec un grand brasseur de bière qui sait désormais parfaitement où se situe chaque palette dans ses entrepôts chinois de 27.000 m². Dans le domaine de la santé, Pozyx est utilisé en période de Covid-19 pour déterminer qui est trop proche l'un de l'autre - UWB est jusqu'à 10 fois plus précis que Bluetooth.

 

Image

What’s next?

"La team est également devenue une équipe de 25 employés. Il s'agit principalement d'ingénieurs, bien que nous nous sommes récemment aussi fortement concentrés sur la partie commerciale. Notre équipe de Sales & Marketing s'occupe d'une dynamique et une feuille de route différentes. À l'avenir, nous proposerons encore plus de solutions end-to-end à nos clients".

Pour réaliser ces ambitions, Pozyx a organisé deux tours de capital en 2018 et 2020. Entre autres, KBC Focus Fund, spécialisée dans les applications Internet of Things, a investi dans l'entreprise. En outre, l'équipe a également suivi le programme de coaching de groupe de Scaleup Vlaanderen, où elle a notamment acquis les connaissances nécessaires sur les possibilités de financement.

"Ce qui est intéressant dans un tel projet, ce sont les discussions avec d'autres entrepreneurs. Ils vous apprennent à vous concentrer sur les choses à ne pas négliger ou donnent des conseils sur les événements auxquels vous devriez assister. Lorsque vous parlez à des personnes qui sont dans le même bateau, vous pouvez être très franc. Ainsi nous parlons par exemple d'investisseurs potentiels. Il ne faut pas seulement se concentrer sur l'argent, mais aussi sur leurs conditions et l'expertise qu'ils apportent à bord".

Image

 
Une difficulté pour Pozyx est le fait qu'ils ne fabriquent pas seulement des logiciels mais aussi du hardware. "C'est autre chose. Ce n'est pas une industrie simple, car vous dépendez de la chaîne d'approvisionnement logistique. Les grands acteurs peuvent rappeler leur production en cas d'urgence si une erreur se serait produite, mais à petite échelle, ce serait un suicide. Il est difficile de travailler de manière agile quand on produit du hardware".
 
La crise du coronavirus a exposé encore plus de points douloureux, car plusieurs fournisseurs ont été contraints de fermer l'usine. "Par conséquent, certains composants n'arrivent que dans un délai d'un an. Cela vous oblige non seulement à travailler de manière beaucoup plus systématique, mais aussi à être perfectionniste. 2020 est une année incertaine, mais nous parviendrons tout de même à nous développer. Le plus difficile ces jours-ci est de combiner travail et vie privée, mais cela vaut pour tout le monde".
 
Avec le soutien de Scaleup Vlaanderen et d'autres organisations, Pozyx veut s'étendre aux États-Unis l'année prochaine. "De telles initiatives nous sont très bénéfiques. Agoria, par exemple, nous a aidés à prendre pied dans le secteur automobile, tandis que nous collaborons souvent avec Imec dans le cadre de recherches soutenues par VLAIO. Pour une entreprise travaillant sur les nouvelles technologies, ce soutien est plus que bienvenu".
 
Cet article était-il utile ?