Keppel Seghers contribue la construction d’une centrale de traitement des déchets à Singapour | Agoria

Keppel Seghers contribue la construction d’une centrale de traitement des déchets à Singapour

Image
Publié le 27/04/20 par Frederik Meulewaeter
Un consortium comprenant e.a. la société Keppel Seghers, membre d'Agoria, a été sélectionné pour la construction d'une grande usine de traitement des déchets avec récupération d'énergie verte à Singapour. Ce méga-contrat d'une valeur d'environ 1 milliard d'euros créera des centaines d'emplois dans le monde entier.

Singapour a une population d'un peu moins de 6 millions d'habitants, comparable à celle de la Flandre, mais 20 fois plus petite en superficie. La question des déchets est donc l'un des défis majeurs de cette ville-état, au même titre que la gestion efficace de l'eau et des eaux usées.

Le gouvernement singapourien a une vision durable de l'avenir et veut devenir une "nation zéro déchet" à long terme. C'est pourquoi elle a mis en place un projet de grande envergure pour la gestion intégrée des flux de déchets solides et liquides, le projet "Tuas Nexus IWMF".

Sur un site central, les usines de transformation suivantes sont regroupées :

  • Traitement des eaux usées, dans lequel les eaux usées sont recyclées en eau pure
  • Traitement conjoint des boues d'épuration et des déchets alimentaires
  • Traitement des boues
  • Traitement des déchets domestiques avec une installation de tri mécanique pour le tri et le recyclage du verre, du plastique et du métal et une valorisation thermique des déchets non valorisables.

Cela permet des synergies qui garantissent que les différentes installations peuvent fonctionner beaucoup plus efficacement : par exemple, l'eau, le biogaz, les boues, les déchets de dégrillage et l'électricité sont répartis entre eux de la manière la plus optimale.

Keppel Seghers a été chargé de la construction de la phase 1 de l'usine de valorisation énergétique des déchets. Elle sera opérationnel en 2024. La technologie in house déjà éprouvée de notre société membre sera utilisée pour convertir les déchets en une quantité maximale d'électricité et de matières premières secondaires réutilisables, tandis que l'épuration poussée des gaz de combustion garantit que les émissions seront parmi les plus faibles du monde.

L'usine de valorisation énergétique des déchets traitera 2 900 tonnes (= 200 000 sacs de déchets ménagers) par jour de manière écologique. À titre de comparaison, cela correspond à près des trois quarts de la quantité totale de déchets ménagers non recyclables produits en Flandre. En outre, la centrale produira suffisamment d'électricité pour alimenter toutes les installations du projet Nexus, le reste étant injecté dans le réseau électrique local.

La quantité d'électricité produite à partir de déchets équivaut à la consommation de 600 000 habitants (soit 10 % de la population de Singapour ou d'une ville de la taille d'Anvers). Cette production d'électricité verte remplace 190 millions de m³ de gaz naturel chaque année et réduit le CO2 dans l'atmosphère de l'équivalent des émissions de 100 000 voitures.

Une grande attention a également été accordée à la durabilité de l'installation qui, outre une architecture emblématique, comprendra un jardin vertical, un vaste espace pour les visiteurs et des panneaux solaires.

Le consortium autorisé à exécuter le contrat est composé de Keppel Seghers, China Harbour et ST Engineering Marine, chacun ayant respectivement une part de 48%, 31% et 21%.

Cet article était-il utile ?