L’e-santé, secteur de croissance économique au service de notre système de santé | Agoria

L’e-santé, secteur de croissance économique au service de notre système de santé

Publié le 21/04/16 par Carole Absil
Bruxelles, 19 avril 2016 – Didier Gosuin, Guy Vanhengel, Fadila Laanan, Cécile Jodogne, Bianca Debaets ainsi que les représentants d’Agoria, de lifetech.brussels (impulse.brussels), d’Innoviris et d’Abrumet ont signé la charte e-santé.brussels. Objectif : accélérer la mise à disposition de solutions technologiques pour les patients et le monde de la santé en Région bruxelloise via le soutien à l’innovation et à l’entrepreneuriat dans l’e-santé.


L’e-santé est un secteur en pleine expansion qui offre des opportunités de solutions aux défis que doit relever notre système de santé : vieillissement de la population, augmentation du nombre de maladies chroniques, la participation accrue des patients à leur prise en charge, etc.

Mais au-delà des bénéfices pour les patients, l’e-santé offre également des opportunités socio-économiques en contribuant au développement économique de notre Région, en diminuant les coûts des soins de santé et en développant l’innovation et la recherche.

Les différents partenaires de la Charte entendent favoriser un écosystème propice au développement de l’économie liée à la santé connectée.

L’e-santé un potentiel économique important

Aujourd’hui, 78 sociétés sont actives dans l’e-santé à Bruxelles, dont 26 ont été créées depuis 2013. A en croire l’évolution mondiale, on peut s’attendre à une croissance de 15,8% d’ici 2022.

Le potentiel d’innovation est important. Les start-up sont nombreuses dans le secteur de l’e-santé. Elles excellent dans la maîtrise de technologies innovantes. Plus globalement, ce sont les petites entreprises qui dominent le marché de l’e-santé.

L’approche e-santé à Bruxelles

Une politique d’e-santé dynamique 

Sous cette législature, les Ministres bruxellois de la santé Guy

Le reste est réservé aux membres Agoria

Sujets qui pourraient vous intéresser