Grâce à Start IA, BEA se lance dans l’intelligence artificielle | Agoria

Grâce à Start IA, BEA se lance dans l’intelligence artificielle

Image
Publié le 19/02/21
Le programme Start IA initié par Digital Wallonia 4 AI a permis à l’entreprise liégeoise BEA de bénéficier d’un accompagnement personnalisé en intelligence artificielle par les experts de Sagacify. Résultat? Le lancement d’un projet pour automatiser, dans la chaîne de production, le réglage des capteurs pour les portes automatiques. Explications avec Yannick André-Masse, Production Manager et chef de projet Start IA au sein de BEA Sensors Europe.

Entreprise : BEA

Business Units : Belgique, USA, Japon & Chine

Spécialités : Solutions de détection pour portes automatiques

Personnel : + de 500 collaborateurs à travers le monde

Chiffre d’affaires : 100 millions EUR

Consultant IA dans le cadre du projet Start IA : Sagacify

 

« Pour rester le leader mondial dans le domaine des capteurs de commande pour portes automatiques, nous devons sans cesse innover et améliorer nos process », explique avec passion Yannick André-Masse, Production Manager chez BEA Sensors Europe. « Nous nous sommes donc engagés avec Agoria sur la voie de la transformation digitale pour devenir une Factory 4.0 d’ici 2023-24. »

Image

Dans ce cadre, le manager a assisté, il y a environ un an, à une conférence sur l’intelligence artificielle (IA) au cours de laquelle était présenté le programme Start IA initié par Digital Wallonia4 AI à destination des PME wallonnes. L’objectif ? La réalisation d’une mission d’accompagnement de quelques jours pour aider l’entreprise à identifier, défricher, prioritiser, des opportunités en matière d’IA.  le tout pour 4.000 euros financés à 75 %. « L’occasion était trop belle pour voir ce que cette technologie pouvait nous apporter ! »

Image

"Start IA ets vraiment le programme idéal pour se lancer dans un projet d'intelligence artificielle !"

Yannick André-Masse, Production Manager, BEA Sensors Europe

Un retour sur investissement (ROI) inférieur à 3 ans

Au départ, saviez-vous ce qu’était l’intelligence artificielle ? « Avant cette conférence, non ! On imaginait que l’IA était destinée à des sociétés beaucoup plus technologiques que la nôtre ou à la maintenance. On l’assimilait à la réalité augmentée… On faisait un peu un amalgame, le concept était assez flou pour nous. »

Contrairement aux idées reçues, toutes les entreprises peuvent en principe profiter de l’IA. « Pour faire simple, cette technologie est un processus informatique d’imitation de l’intelligence humaine. A la différence qu’elle peut traiter instantanément des millions de données textes, images, comportements, etc., ce que l’homme même le plus compétent ne peut pas faire. »

Image

Convaincu par le potentiel de cette nouvelle technologie, Yannick André-Masse décide d’organiser un brainstorming en interne avec plusieurs collègues, afin de voir comment intégrer l’IA chez BEA et ce que cela pourrait rapporter. « Chez nous, pour que le projet en vaille la peine sur le plan financier, il faut que le ROI soit inférieur à 3 ans. »

« L’intelligence artificielle est un formidable moteur de l’amélioration des process »

« Après réflexion, nous avons pu dégager 3 pistes de lancement IA »

La 1re piste concernait la planification. « Grâce aux possibilités de l’apprentissage automatique, nous avons imaginé le développement d’un programme d’analyse de données afin de proposer des plannings prédictifs de production en lien avec l’historique des commandes. Très intéressant lorsqu’on sait que l’on a parfois des délais d’approvisionnement de 3 à 4 mois ! »

La 2e piste concernait l’amélioration du service après-vente par la mise en place d’un chatbot afin d’aider rapidement les clients qui rencontrent des problèmes en fonction de l’historique des pannes. « Ici, l’IA prend tout son sens parce que le système peut mémoriser les différents cas, en tirer une masse énorme d’informations et ainsi agir en conséquence. »

Image

 La 3e piste imaginait l’assistance digitale pour l’alignement de nos capteurs par système laser. « Aujourd’hui, cette opération se fait manuellement, capteur par capteur, par le réglage de petites vis micrométriques et prend chaque fois entre 30 et 40 secondes. Si l’IA réussit à nous faire passer à un système qui prérègle automatiquement chaque capteur en 5 secondes, nous augmenterons considérablement notre performance ainsi que la qualité de nos produits et soulagerons le travail répétitif de nos opératrices. »

« Contrairement aux idées reçues, toutes les entreprises peuvent profiter de l’IA »

Un mariage avec les experts de Sagacify

BEA a alors décidé de répondre à l’appel à projets lancé par Start IA et de défendre son dossier lors d’une réunion chez Agoria en présence des nombreuses autres PME candidates. « On a dû être bon, car le jury nous a sélectionné pour faire partie des 30 entreprises qui pouvaient participer au programme ! Ensuite, on nous a mariés avec Sagacify, des spécialistes en intelligence artificielle

Quelques semaines après, les experts étaient déjà chez BEA pour apprendre à connaître l’entreprise. Ils ont regardé notre business, l’activité, le métier, les produits… et surtout nos retours sur investissement. Très vite, ils ont abordé les problématiques de chiffres. Combien coûte une opératrice, combien de temps elle va mettre pour faire ce réglage, etc.

"Pour l’expertise en IA, on nous a mariés avec Sagacify !"

Yannick André-Masse, Production Manager, BEA Sensors Europe

Et après une analyse approfondie des différentes pistes, Sagacify nous a recommandé d’explorer celle de l’assistance digitale pour l’alignement des capteurs de commande pour les portes automatiques parce que c’était la piste la plus technique, la plus intéressante en termes de retour sur investissement immédiat, mais aussi parce qu’elle offrait une belle amélioration des conditions de travail. »

Participer à Start IA ? Rien que des avantages !

« Start IA est un formidable accélérateur et simplificateur pour celui qui veut valider un projet d’intelligence artificielle. On vous donne tout sur un plateau. On vous sélectionne le bon partenaire qui connait bien le sujet et qui a de belles références… et tout va plus vite. Toujours le nez dans le guidon, cela nous a permis de mettre enfin le pied à l’étrier.

Ce programme ne prend pas beaucoup de temps ni d’énergie. Il vous permet de traiter rapidement le sujet, quitte à - et c’est aussi cela qui est intéressant - arriver à la conclusion qu’il n’y a pas d’intérêt pour l’IA dans votre business actuel. En 3 ou 4 mois donc, l’analyse de notre projet IA a pu être bouclée, avec 4 à 5 réunions avec Sagacify. 

Et les résultats semblent prometteurs. À nous maintenant de voir si on le développe jusqu’au bout. Au niveau administratif, il y a juste 2 pages à remplir. Très léger ! Et la facturation se fait très simplement. »

"Nous souhaitons intégrer l’IA par petites touches afin d’améliorer notre compétitivité"

Yannick André-Masse, Production Manager, BEA Sensors Europe

Une évolution naturelle, pas une révolution !

Comment voyez-vous l’avenir ? « Nous sommes aujourd’hui convaincus de l’intérêt de l’IA ! À terme, cette technologie intègrera très certainement différents niveaux de l’entreprise. Le programme Start IA n’était que le début de notre démarche, qui va sans doute s’étaler sur 3 à 5 ans.

Nous avons de nombreux projets pour lesquels on va devoir concevoir, designer, produire de nouveaux produits… qui se prêteront très certainement à l’IA. Une chose est sûre : nous souhaitons intégrer cette technologie par petites touches afin d’améliorer notre compétitivité et aussi conserver l’intelligence au sein de l’entreprise et la maîtriser. L’IA nous permettra ainsi de nous concentrer sur d’autres activités à plus forte valeur ajoutée. »

Vous êtes une entreprise wallonne et vous souhaitez intégrer ou ajouter des applications d’intelligence artificielle au sein de l’un de vos process ?  Le 3e appel à projets Start IA est ouvert. Cliquez ici pour en savoir plus.

Cet article était-il utile ?