La Commission européenne demande un effort au niveau européen pour promouvoir les technologies clés génériques | Agoria

La Commission européenne demande un effort au niveau européen pour promouvoir les technologies clés génériques

Publié le 12/07/12
La Commission a dévoilé le 26 juin la stratégie qu’elle propose de mettre en œuvre pour promouvoir la production industrielle de produits reposant sur les technologies clés génériques (TCG).

Le marché mondial de ces technologies, à savoir la microélectronique et la nanoélectronique, les matériaux avancés, la biotechnologie industrielle, la photonique, la nanotechnologie et les systèmes avancés de fabrication, devrait croître de plus de 54%, passant de 646 milliards d’euros à plus de 1 000 milliards d’euros entre 2008 et 2015, ce qui représente une progression de plus de 8 % du PIB de l’Union. Cette évolution devrait s’accompagner d’un accroissement rapide de l’emploi. Dans les seules entreprises de nanotechnologie, le nombre d’emplois, qui s’établissait à 160 000 en 2008 dans l’Union, devrait avoisiner les 400 000 d’ici à 2015.

Avec plus de 30 % des demandes de brevet à l’échelle mondiale, l’Europe est d’ailleurs à la pointe de la recherche et du développement dans ces technologies. Pourtant, l’Union peine à convertir cette prééminence mondiale en matière de R & D par la fabrication des biens et des services nécessaires pour stimuler la croissance et l’emploi. La Commission appelle par conséquent à ce que des efforts soient réalisés pour promouvoir les technologies clés génériques en Europe.

La stratégie dévoilée par la Commission vise à permettre à l’Union :

  • de ne pas se laisser distancer par ses principaux concurrents internationaux,
  • de restaurer la croissance en Europe,
  • de créer des emplois dans l’industrie,
  • de relever les défis auxquels nos sociétés sont actuellement

Le reste est réservé aux membres Agoria

Sujets qui pourraient vous intéresser