Nos membres d'Agoria Bekaert et John Cockerill rejoignent le consortium belge sur l'hydrogène vert | Agoria

Nos membres d'Agoria Bekaert et John Cockerill rejoignent le consortium belge sur l'hydrogène vert

Image
Publié le 03/06/21 par Pierre Martens
Les centres de recherche imec et VITO (partenaires au sein d’EnergyVille), ainsi que les pionniers industriels Bekaert, Colruyt Group, DEME et John Cockerill ont annoncé qu'ils unissaient leurs forces pour investir dans la production d'hydrogène vert. Baptisé Hyve, le consortium vise une production rentable et durable d'hydrogène en termes de gigawatts. Hyve mettra la région flamande à la tête du déploiement d'une économie de l'hydrogène et de la transition vers une industrie européenne neutre en carbone.

L'engagement de l'Union Européenne à atteindre la neutralité climatique d'ici 2050, dans le cadre du Green Deal européen, ne se réalisera que si nous transformons radicalement notre système énergétique. Dans le cadre du Green Deal, la technologie de l'hydrogène est considérée comme essentielle dans la transition énergétique vers une société neutre en carbone. L'hydrogène vert est considéré comme un élément clé de la décarbonation, en particulier dans l'industrie chimique, les industries de l'acier et du ciment et le transport de marchandises. Aujourd'hui, l'industrie chimique dépend de l'hydrogène gris, produit par le reformage du gaz naturel. Malheureusement, ce processus implique l'émission de grandes quantités de CO2. L'hydrogène vert, en revanche, est produit par l'électrolyse de l'eau au départ d’une énergie renouvelable. Pour que l'hydrogène vert soit compétitif, il faut que le prix de l'électricité verte continue de baisser, que les électrolyseurs soient plus rentables et que les économies d'échelle permettent de réduire les coûts de production.

Aucune entreprise, centre de recherche ou pouvoir public n'est en mesure de trouver seul la solution. Le consortium Hyve réunit des acteurs de toute la chaîne de valeur pour atteindre cet objectif ambitieux, en fusionnant l'expertise dans le développement de nouveaux composants pour l'électrolyse, avec les fournisseurs de matériaux, les entreprises d'intégration qui intégreront les nouveaux composants dans leurs électrolyseurs, et les entreprises qui utiliseront cette infrastructure innovante pour générer de l'hydrogène vert.

Les centres de recherche flamands imec et VITO (partenaires au sein d’EnergyVille) mettront à rofit leurs connaissances pour améliorer l'efficacité de la technologie de l'électrolyse. L'expertise d'Imec en matière d'électrolytes solides, de surfaces d'électrodes et de technologie des procédés à l'échelle nanométrique est combinée à celle de VITO en matière de membranes, de catalyse et d'intégration de systèmes. Bekaert, fournisseur de couches de transport poreuses métalliques pour l'électrolyse, fournira les matériaux appropriés. John Cockerill, leader mondial de la production d'électrolyseurs alcalins, intégrera les résultats dans sa production. DEME, leader mondial des services de dragage et d'énergie offshore, vise à utiliser les nouveaux électrolyseurs pour convertir l'énergie éolienne et solaire en hydrogène vert et en produits verts dérivés ("e-carburants"). Grâce au concept "Hyport®", DEME vise à importer des produits d'hydrogène vert bon marché en Europe, en complément de la production européenne locale. Le détaillant Colruyt Group soutiendra les applications de recherche pour le transport durable. Colruyt Group exploite déjà une station-service à hydrogène, teste des chariots élévateurs à hydrogène ainsi que les premiers camions lourds, exploite une station-service à hydrogène et collabore à la construction d'une usine à hydrogène vert à Zeebrugge par l'intermédiaire de la holding énergétique Virya Energy et explore les e-carburants via Dats24.

« Bekaert s'est engagé à créer des solutions vertes et durables. C'est pourquoi nous sommes impatients de travailler en étroite collaboration avec les partenaires du consortium et de développer les éléments constitutifs de cette technologie d'électrolyse de l'avenir, en parfaite cohérence avec notre aspiration "mieux ensemble". Nous nous engageons à fournir une valeur à long terme à toutes nos parties prenantes et, à ce titre, à créer des partenariats commerciaux durables. Comme celui de ce consortium »

Oswald Schmid, CEO, Bekaert

« John Cockerill est très heureux de ce partenariat avec des centres de recherche de renom et des acteurs industriels majeurs belges sur ce projet innovant. Grace à notre position de leader mondial dans la fabrication d’électrolyseurs de grande capacité et à notre expertise dans le domaine de l’hydrogène, nous veillerons à mettre notre savoir-faire au service de l’amélioration des performances pour faire de ce projet un succès novateur et emblématique pour décarboner l’industrie »,

Jean-Luc Maurange, CEO, John Cockerill Group

"La Flandre a l'ambition de devenir le leader européen de la technologie de l'hydrogène. Nous avons tous les atouts en main pour réaliser cette ambition. Nos instituts de connaissance et de recherche de renommée mondiale disposent de l'expertise nécessaire, et nos entreprises, nos ports et notre industrie travaillent d'arrache-pied sur les applications de l'hydrogène. C'est pourquoi je me réjouis qu'imec et VITO s'associent à diverses entreprises pour produire précisément cet hydrogène durable à moindre coût. Le gouvernement flamand souhaite contribuer pleinement à la transition vers l'hydrogène, qui créera des emplois durables et une croissance économique et alignera la Flandre sur les objectifs climatiques européens", déclare Hilde Crevits, ministre flamande de l'innovation.

Cet article était-il utile ?

Sujets qui pourraient vous intéresser