OCDE : "La Belgique a besoin de réformes structurelles" | Agoria

OCDE : "La Belgique a besoin de réformes structurelles"

Publié le 25/05/13 par Patrick Slaets

Tous les 2 ans, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) procède à une analyse structurelle approfondie de la situation de l’économie belge, assortie d’une série de recommandations visant à relever les défis en profondeur et de manière fondamentale. 

Pour 2013, l’OCDE prévoit une croissance nulle. Une légère progression de nos exportations va être annulée par une baisse dans la même proportion de notre demande intérieure. L’inflation va tomber à 1,5 %, tandis que le taux de chômage va continuer de croître.

La position concurrentielle de la Belgique s’inscrit fortement en recul, essentiellement par rapport à l’Allemagne. Ceci a conduit à des baisses sensibles de la part de marché des exportations belges vers le reste du monde. Ces 25 dernières années, la Belgique a perdu pas moins de 30 % de part de marché. Cela signifie donc que notre pays devrait accroître ses exportations de 30 % si notre part dans les importations de biens et services belges chez tous nos partenaires commerciaux était demeurée constante. Durant la même période, l’Allemagne et les Pays-Bas sont parvenus, quant à eux, à assurer la stabilité de leur part de marché dans le reste du monde.

Selon l’OCDE, cette perte de compétitivité s’explique par le fait que la hausse des prix de l’énergie s’est traduite immédiatement par une augmentation de salaires en raison de leur indexation automatique, alors que dans d’autres pays, ce processus est beaucoup plus lent. En outre, nous perdons nos plus importantes parts de marché sur

Le reste est réservé aux membres Agoria

Sujets qui pourraient vous intéresser