Niveau record des recettes publiques en 2012 | Agoria

Niveau record des recettes publiques en 2012

Publié le 02/03/13 par Patrick Slaets
Le rapport annuel de la Banque nationale, qui a été présenté le 21 février, comprend chaque année une analyse intéressante des finances publiques de notre pays. Nous avons résumé ce chapitre pour vous sous la forme de quatre conclusions.

1. Les recettes publiques atteignent un record

"En 2012, le total des recettes des administrations publiques a augmenté de 1,6 point de pourcentage, pour s’établir au niveau jamais atteint en Belgique de 51 % du PIB."

En 2012, les autorités ont pris pour 4,9 milliards d’euros (= 1,3 % du PIB) de mesures pour augmenter les recettes. Ces mesures ont porté sur toutes les catégories de recettes. Tant les prélèvements sur les revenus du travail (+0,3 % du PIB) que l’impôt des sociétés (+0,2 % du PIB), les prélèvements sur les autres revenus et le patrimoine (+0,3 % du PIB) et les impôts sur les biens et services (+0,4 % du PIB) ont augmenté.

Le reste de l’augmentation représentant 0,3 % du PIB s’explique par divers facteurs "temporaires". C’est surtout le remboursement des subsides indûment perçus entre 2006 et 2010 par bpost à hauteur de 300 millions d’euros qui a gonflé ces recettes.

2. Les dépenses publiques atteignent aussi un niveau historique

Les dépenses publiques sont de deux types : d’une part, les dépenses primaires et, d’autre part, les charges d’intérêts sur la dette publique. "Bien que contenue, la croissance structurelle des dépenses primaires est restée supérieure à celle du PIB."

Les dépenses primaires des administrations publiques ont progressé de

Le reste est réservé aux membres Agoria

Sujets qui pourraient vous intéresser