Le Bureau du Plan ne prévoit pas de réelle croissance avant 2014 | Agoria

Le Bureau du Plan ne prévoit pas de réelle croissance avant 2014

Publié le 24/05/13 par Patrick Slaets
Chaque année, le Bureau fédéral du Plan (BFP) publie ses prévisions pour l’économie belge à moyen terme (5 ans). Ces calculs sont intéressants, car ils donnent une bonne indication de l’évolution qui attendrait la Belgique à politique économique inchangée.

Les perspectives du BFP pour 2013 ne sont guère réjouissantes. Le Bureau prévoit une très faible croissance du PIB belge, d’à peine 0,2 %. Celle-ci résulterait d’une croissance tout juste positive de la consommation privée (+0,3 %) et publique (+0,6 %), et d’une légère hausse des exportations (+0,6 %). Les investissements, par contre, devraient se contracter de 1 % en 2013.

En 2014, notre économie connaîtra une croissance de 1,2 %, selon le Bureau du Plan. Celle-ci serait due essentiellement aux investissements (+1,5 %) et, dans une moindre mesure, à la consommation des pouvoirs publics et des particuliers (+0,7 %).

Durant la période 2015-2018, la croissance moyenne de l’économie belge devrait s’élèver à 1,7 %. Cette amélioration trouverait son origine dans les investissements, en hausse de 2,2 %, ainsi que dans les exportations. Le Bureau du Plan prévoit en effet un redressement de nos marchés potentiels à l’exportation : de 2,2 % en 2013, puis d’une manière plus nette dès 2014, pour atteindre un rythme moyen de 4,7 % entre 2015 et 2018. Ce rythme de croissance est cependant toujours inférieur à celui enregistré avant l’éclatement de la crise financière et économique (période 2000-2007).

Ces performances ne se traduiront pas immédiatement par une baisse du taux

Le reste est réservé aux membres Agoria

Sujets qui pourraient vous intéresser