Changement de cap nécessaire à la CEI | Agoria

Changement de cap nécessaire à la CEI

Publié le 26/11/10 par Marc Cumps
Les besoins énergétiques des personnes croissent rapidement, et la part de l’électricité dans ces besoins encore plus rapidement. De plus, la population mondiale augmente à un rythme effréné. L’Agence Internationale de l’Energie (AIE) s’attend à ce que sans mesures radicales, les besoins en électricité dans le monde triplent d’ici à 2050.

Comme l’électricité constitue la forme la plus régulable de l’énergie, la CIE est d’avis qu’une consommation intelligente et économe de l’électricité représente un des principaux facteurs permettant de gérer cette question difficile.

Pour rendre la production, le transport et surtout l’utilisation de l’électricité plus efficace, les produits doivent être considérés à la lumière du rapport qu’ils entretiennent avec les autres. L’utilisation de produits électriques a en effet une grande incidence sur les systèmes sous-jacents (comme, dans un bâtiment, le réseau électrique, le rejet de substances nocives, etc.). Il est donc nécessaire d’avoir des normes acceptées internationalement pour de tels systèmes.

Dans sa forme actuelle, la CEI ne peut cependant pas fournir de telles normes. Jusqu’à présent, la CEI s’occupait essentiellement de la normalisation visant à accroître la sécurité et l’interconnectivité des produits et installations. Pour aborder la problématique énergétique, cette approche orientée vers les produits n’est plus suffisante. Au sein de la CEI aussi, des progrès ne peuvent être enregistrés que si l’on considère l’application dans le rapport qu’elle entretient avec son environnement. Le travail technique au sein de la CEI doit dès lors être transformé en grappes systémiques de solutions orientées vers les applications.

Note succincte 
Image
sur la réflexion

Le reste est réservé aux membres Agoria