Semaine des soins : comment éviter un réveil difficile pour le secteur ? | Agoria

Semaine des soins : comment éviter un réveil difficile pour le secteur ?

Image
Publié le 15/03/21 par Alexander Olbrechts
Nous sommes aujourd'hui le 15 mars 2021, début de la Semaine des soins de santé, une semaine pour rendre hommage à tous ceux qui travaillent dans ce secteur. Ces personnes continuent à faire la différence, même dans notre monde de haute technologie. Mais comment soutenir de manière optimale les prestataires de soins à l'aide d'outils et de technologies ?

Image
Le réveil, cet objet maudit réveille bon nombre d'entre nous et nous extirpe de notre lit chaque matin. Parfois, la tentation d'appuyer sur le bouton « snooze » est grande, mais hélas, il est impossible d'y échapper. Des réveils mécaniques qui font retentir leurs cloches à la levée du jour aux réveils bruyants à chiffres rouges en passant par les radios-réveils, cela fait déjà des années qu'ils nous sortent de notre torpeur matinale.  

Aujourd'hui, la grande majorité des réveils ont été remplacés par nos smartphones et sont désormais condamnés à finir leur existence dans un placard oublié du grenier. Or, ce n’est pas le cas du mien : je tiens à mon radio-réveil classique. En effet, la voix de François Lheureux qui me donne immédiatement l'actualité du jour est plus agréable qu'une mélodie préprogrammée d'un smartphone.

Pour des raisons que nous connaissons tous, mes matinées débutent désormais par le taux d'occupation des hôpitaux, le nombre d'admissions et l'évolution de la situation en soins intensifs. La COVID-19 a permis de mettre en lumière ces indicateurs du monde hospitalier. Or, un aspect beaucoup moins mis en avant dans les médias est le financement de notre système de soins de santé et l'impact de la crise sanitaire actuelle sur celui-ci. En effet, même avant la crise actuelle, nous réclamions déjà des soins toujours plus performants à des coûts toujours plus bas. Comment faire face à cette situation ? Quels sont les outils nécessaires pour aborder cette question avec une précision chirurgicale ? Davantage de personnel soignant, certes, mais est-ce une simple question de chiffres ? La façon dont nous utilisons ce personnel, mais surtout dont nous le soutenons jouera un rôle au moins tout aussi déterminant.

Les soignants continuent à faire la différence, même dans un monde dominé par la technologie. Mais comment pouvons-nous les soutenir de manière optimale grâce aux outils et à la technologie disponibles ? Les technologies basées sur les données ont un rôle particulier à jouer à cet égard. Les innovations telles que l'intelligence artificielle, l'apprentissage automatique et les applications d'assistance clinique apportent des améliorations significatives en matière d'efficacité opérationnelle et clinique, de gestion du personnel soignant et de réduction des coûts. L'IA s'avère par exemple extrêmement utile pour analyser les images médicales afin de détecter plus rapidement les cancers et les maladies pulmonaires comme la COVID-19. Grâce au coronavirus, nous avons également constaté que la réduction accélérée des charges administratives grâce aux solutions numériques gagne du terrain dans presque tous les secteurs.

Mais au fait, le personnel doit-il toujours être présent physiquement au chevet des patients ? La télémédecine, soit l'utilisation de la technologie pour fournir des soins à distance par le biais de la téléconsultation, de la télé-expertise et de la télésurveillance, connaît une croissance rapide et a le potentiel d'accroître l'accessibilité pour les patients, de renforcer la collaboration entre patients et médecins, d'optimiser les résultats de santé et de réduire les coûts médicaux. Si l'on y ajoute les applications de santé mobiles, on constate que la fonction des smartphones peut aller bien au-delà du réveil. Par exemple, une application peut vous permettre de bénéficier d’un suivi détaillé et permanent de votre santé. Grâce aux fonctionnalités intégrées, une équipe de soins dispose immédiatement d'un aperçu détaillé de votre état de santé au quotidien.

S’il est incontestable que les technologies de santé axées sur les données présenteront d'énormes avantages pour les patients, les médecins, les prestataires de soins et l'écosystème médical dans son ensemble, nous devons veiller à ce que le partage et le traitement des données de santé se fassent toujours de manière sécurisée, éthique, documentée, interopérable, réutilisable et transparente.

Nous sommes aujourd'hui le 15 mars, premier jour de la Semaine des soins et du personnel soignant. Cette année plus que jamais, ces héros du quotidien méritent d'être mis à l'honneur. Ils ont fourni un travail titanesque et continuent de le faire. Cependant, ces efforts laissent des traces et la fatigue se fait sentir. Ils sont non seulement à chaque fois en première ligne pour affronter les vagues de COVID, mais doivent aussi, entre chaque vague, rattraper le retard accumulé en matière de soins. Malheureusement, cette situation n’est pas sans conséquence. Dans le domaine des soins de santé également, abandonnons les réveils mécaniques pour nous tourner vers de meilleures solutions qui nous permettront de nous extirper de ce mauvais rêve. Ce n'est qu'alors que nous pourrons nous réveiller dans un monde garantissant des soins abordables et de haute qualité.

Cet article était-il utile ?

Sujets qui pourraient vous intéresser