Challenge Additive is Addictive 2021 : Les technologies numériques requièrent de nouvelles compétences | Agoria

Challenge Additive is Addictive 2021 : Les technologies numériques requièrent de nouvelles compétences

Image
Publié le 30/06/21 par Kevin Poelmans
2020... l'année où nous avons accéléré l'adoption des outils (de communication) numériques au sein de notre environnement de travail. Cela s’est fait plus vite que prévu et à l'échelle mondiale. Nous avons profité d’un moment propice, qui l’est probablement toujours, pour repenser et améliorer les « folies » que nous avions acceptées au sein de notre paysage industriel.

Les programmes de gestion des stocks et les chaînes d'approvisionnement sont en train d’être repensés. Coût, fiabilité, qualité, résilience, service clientèle, ... tous ces aspects sont devenus d’un seul coup des priorités pour de nombreux acteurs industriels. La valeur réelle de certaines technologies est apparue plus rapidement que prévu, de même que les défis liés à leur adoption.

Les technologies numériques, et la fabrication additive (AM) en particulier, sont en train de révolutionner notre paysage industriel. Ces changements requièrent de nouvelles compétences en matière d’ingénierie et de gestion pour pouvoir exploiter pleinement et durablement les avantages conférés par ces technologies de pointe, dont la fabrication additive. Face à la pénurie de talents actuelle, de nouveaux programmes d'enseignement sont nécessaires pour pouvoir former une main-d'œuvre qualifiée, compétente, flexible et adaptable. 

Les formations actuelles dans les domaines de la conception, de l’ingénierie et de la gestion en lien avec la production et la fabrication ne permettent pas systématiquement d'acquérir les compétences et les connaissances nécessaires à un déploiement efficace des technologies de fabrication additive. Des programmes d'enseignement nouveaux ou adaptés sont nécessaires pour combler le déficit de compétences actuel et surmonter les obstacles à l'adoption et à l'exploitation de la fabrication additive. Les cours au sein des écoles et universités et les nombreuses autres initiatives de formation doivent être actualisés, ce qui nécessitera une étroite collaboration. L'orientation et la réorientation des étudiants et des travailleurs ne peuvent être efficaces que si les entreprises industrielles collaborent étroitement avec les prestataires de programmes d'enseignement/de formation. 

À travers le concours « Additive is Addictive », nous entendons mettre en relation les différentes parties prenantes. Nous pensons que les projets menés dans le cadre du concours pourront servir d'expériences d’apprentissage collaboratives utiles dans le domaine de la fabrication additive. Dans le même temps, le concours ou la formation (selon le point de vue) permettra de démontrer le potentiel des technologies de fabrication additive en tant qu’environnement innovant. 
Vous cherchez de l’inspiration ? Dans ce cas, jetez un œil à la troisième partie des vidéos en ligne Additive is Addictive !

Image

 

Image

 

Cet article était-il utile ?