Transformation Digital Factory: un assistant numérique en soutient aux opérateurs de l’industrie manufacturière | Agoria

Transformation Digital Factory: un assistant numérique en soutient aux opérateurs de l’industrie manufacturière

Image
Publié le 19/01/21 par Sibylle Dechamps
Dans une nouvelle série d'articles, nous vous présentons les 7 domaines de transformation essentiels qui jouent un rôle dans le parcours « Factory of the Future » développé par Agoria et Sirris. Pour ce deuxième article, nous continuons avec la transformation Digital Factory et abordons plus spécifiquement le thème de l’assistance opérateur numérique, à savoir les outils que les opérateurs peuvent trouver dans une boîte à outils numérique.

L’assistance opérateur numérique soutient la transformation en usine numérique

Agoria accompagne les entreprises à travers leur transformation en usine du futur. Cette série d'articles vous aidera à mieux comprendre chacun des 7 domaines de transformation qui jouent un rôle crucial dans ce cadre. Nous vous les détaillerons un par un.

Dans cet article, nous nous concentrons sur le thème de l’assistance opérateur numérique. Il s’agit d’un aspect important au sein du domaine de transformation Digital Factory, qui sera bientôt omniprésent au sein de l’industrie. Après la théorie, nous vous présenterons également un exemple concret d’une application de Gemsotec.

Image

  • En tant que petite ou moyenne entreprise manufacturière, comment faire face aux défis quotidiens et aux nouvelles opportunités d'un réseau de production dynamique et mondial ?
  • Comment gérer l'assemblage de produits de plus en plus complexes en séries réduites à l'heure de l'industrie 4.0 ?
  • La numérisation et l'automatisation sont les mots-clés, mais sans un objectif et une stratégie clairs, cela ne fonctionne pas. Avez-vous déjà envisagé de soutenir vos opérateurs grâce à des outils numériques ?

L'industrie 4.0 représente une nouvelle (r)évolution industrielle, fusionnant des secteurs industriels traditionnels avec de nouvelles technologies numériques. Parfois, le battage médiatique fait autour du numérique donne l’impression, à tort, que l’industrie manufacturière n’aura bientôt plus de raison d’être. Pourtant, une base industrielle solide demeure importante pour consolider la croissance économique et la prospérité. Par conséquent, il demeure primordial d'investir suffisamment dans l'industrie manufacturière.

La numérisation et l'automatisation semblent inéluctables. L'industrie manufacturière devrait se préparer en investissant progressivement et en trouvant des solutions appropriées pour la numérisation et l'automatisation de ses activités spécifiques. Vu l'offre importante et croissante de technologies numériques, réaliser le bon investissement au bon moment revêt une importance non négligeable pour une entreprise manufacturière. Agoria a développé l’initiative DigiCoach à cet effet. Les experts d’Agoria et de Sirris apportent une réponse aux défis spécifiques de la numérisation et de l'automatisation des activités sur les sites de production.

Cet article se concentre sur l'offre d'outils numériques qui assistent un opérateur dans la fabrication de produits physiques dans l'atelier de production. Sont notamment visées les activités répétitives, comme l'assemblage de pièces diverses en un tout. L'opérateur doit savoir ce qu'il assemblera, quand et comment cela doit être réalisé. Cela requiert une préparation (technique) du travail et un planning.

Sans moyens de communication numériques sur le lieu de travail, un opérateur dispose d'instructions de travail sur papier et d'une liste (papier) des commandes. Avec une cellule (d'assemblage) intelligente, l'opérateur reçoit toujours les mêmes informations, mais de manière numérique. La technologie d'assistance numérique permet de fournir au bon moment suffisamment d'informations à l'opérateur pour qu'il accomplisse sa mission. Un avantage supplémentaire est qu'il est possible de suivre le statut de l'assemblage et que les écarts par rapport au planning sont rapidement mis en évidence sur le lieu de travail.

Comment devenir une usine digitale et soutenir vos collaborateurs avec des processus numériques et intégrés?  Comment rendre votre outil de production efficace en utilisant les technologies de fabrication adaptées à vos défis ?
Participez au 3e workshop de la série
'7 clés pour booster la compétitivité de votre entreprise'

Le recours à une boîte à outils numérique

Un « assistant numérique » assiste l'opérateur qui réalisera des tâches de plus en plus variées et qui devra acquérir plus rapidement certaines compétences pour y parvenir. Ces instructions sur mesure permettent également d'améliorer la qualité des produits fabriqués.

Un assistant numérique a avant tout la double vocation suivante :

  • Suggérer des réglages ou des paramètres optimaux de la machine afin d'améliorer au mieux la performance d'une étape du processus ;
  • Donner accès aux procédures et aux instructions de travail sur mesure, tout en tenant compte de l'opérateur (p. ex. son niveau d'expérience, sa langue, etc.).

Grosso modo, un assistant numérique est composé d'une partie front-end et une partie back-end. La partie back-end agrège toutes les données nécessaires, par exemple grâce à une plate-forme IoT comme « ThingWorx ». La partie front-end veille, quant à elle, à ce que l'opérateur reçoive les bonnes informations au bon moment et à ce que ces informations disparaissent ensuite lorsque l'opérateur n'en a plus besoin. 

Pour l'assistant numérique, il est primordial de bien réfléchir aux tableaux de bord (les informations sur un écran, sur des lunettes intelligentes, sur une montre intelligente, etc.) qui sont présentés à l'opérateur et à la façon dont ces informations lui sont fournies.

L'offre d'appareils (mobiles) numériques qui assistent l'opérateur dans la réalisation de sa tâche ne cesse de s'élargir. Le choix dépend principalement de la nature des activités de l'opérateur (à l'intérieur/extérieur, poste de travail mobile ou fixe, etc.), de la rapidité avec laquelle changent les informations et du degré de compatibilité de l'« outil numérique » avec les activités que réalise l'opérateur.

Par exemple, les lunettes intelligentes sont pratiques pour les activités à hauteur des yeux, comme récupérer des pièces dans un bac dans un entrepôt. Une tablette peut s'avérer utile pour les activités de montage à réaliser sur de grandes machines complexes alors que les systèmes de projection se prêtent parfaitement à l'assemblage de pièces plus petites sur une table (certaines lunettes intelligentes sont moins pratiques, car l'opérateur doit relever la tête à chaque fois puisque les informations sont plus lisibles quand on regarde droit devant soi). En revanche, les systèmes de projection sont moins adaptés aux grandes constructions où il faut installer un élément dans la partie inférieure.

Exemples de solutions front-end :

Écrans à instructions

Vous trouverez ici un exemple de ce type d'écran tactile. 

Cet écran affiche des instructions de travail en PDF (« paper on glass ») sous la forme la plus simple en insistant sur les points d'attention. Cela se fait souvent avec d'autres systèmes qui indiquent l'avancement du planning en comparant le planning (d'ERP) et la production réalisée (p. ex. sur la base d'un compteur à la fin de la ligne). La société belge Manual.to est notamment spécialisée dans l'affichage de ces instructions de travail sur toute forme d'écran numérique. 

Lunettes intelligentes

Les smart glasses comme Snap, Vuzix, Iristick, ODG R-7 permettent à l'opérateur d'accéder aux bonnes informations. Différentes entreprises belges commercialisent un logiciel permettant d'afficher les instructions de travail sur les lunettes intelligentes (Manual.to, Proceedix, Azumuta, SupportSquare, etc.). Certaines de ces lunettes peuvent également servir de lunettes de sécurité dans un environnement de production qui l'exige. Ces lunettes fonctionnent généralement sur la base de la réalité augmentée (c'est-à-dire que le monde physique est complété par des éléments virtuels – ce qui est comparable à Pokémon Go).   

Image

À gauche : lunettes intelligentes avancées (ODG R-7) ; à droite : logiciel Proceedix sur des lunettes intelligentes

Human-Interface Mate

Le système belge Arkite, par exemple, projette des instructions dans une cellule d'assemblage de manière interactive. Ce système envoie un avertissement en cas de fausse manœuvre.

Image

Image

À gauche : assemblage assisté dans le Make Lab ; à droite : HIM Arkite

Casques

Le HoloLens « réalité mixte » de Microsoft en est un bel exemple. La réalité mixte permet d'enrichir le monde réel avec des informations numériques, telles que des hologrammes, qui peuvent être ancrées dans un espace ou dans un endroit spécifique. Étant donné que ces informations sont liées à l'espace et non à l'utilisateur, il est possible d'en faire le tour et de les étudier de plus près et globalement. De ce fait, la réalité mixte est intéressante pour de nombreuses applications industrielles. Bien que la qualité des images soit très bonne, la fiabilité des appareils doit encore être améliorée. De nombreux instituts de recherche utilisent le HoloLens pour des démonstrations.

Image

L'agrégation des données des systèmes ERP, des données CAD et PLM, des instructions de travail se fait dans la partie back-end. Ce point sera traité plus en détail dans un prochain article. Dans la plupart des cas, une plate-forme (I)IoT (comme PTC ThingWorx) agrégera et enverra des données à la partie front-end. Cette même plate-forme générera ensuite une ombre ou un jumeau numérique du produit une fois toutes les étapes de production parcourues. 

Agoria est à vos côtés : en organisant, d'une part, des échanges entre les fournisseurs de technologies, les entreprises manufacturières innovantes et les start-ups, et en partageant ensuite ces connaissances. Nous attendons avec intérêt vos nouvelles initiatives et expériences ! 

GoRound (by Gemsotec) soutient les opérateurs lors d'inspections mobiles

La jeune société louvaniste Gemsotec a développé une solution mobile permettant aux travailleurs de l’industrie d'effectuer des inspections, des instructions de travail et diverses tâches au moyen d’une tablette ou d’un smartphone.

Image

Augmented operations

Le produit GoRound guide les travailleurs étape par étape lors d’une inspection ou d’une instruction de travail au moyen de photos et d’informations sur les lieux. Le produit ne s'adresse pas seulement à l'industrie chimique mais aussi à d'autres secteurs, tels que l'industrie alimentaire, dans le cadre de contrôles de qualité. Gemsotec compte même parmi ses clients une entreprise manufacturière espagnole, qui utilise sa technologie pour inspecter les biens produits. GoRound offre également des opportunités dans la logistique, notamment pour l’inspection de véhicules ou d’entrepôts.

Image

Pour le développement de GoRound, Gemsotec s'est appuyée sur sa propre expérience et sur de nombreux entretiens au sein du marché, afin d'adapter son produit aux besoins spécifiques de l'industrie. Le produit consiste en une application SaaS modulaire, spécifiquement destinée aux travailleurs qui effectuent un large éventail d'inspections, d’instructions de travail et de tâches et sont confrontés à des procédures complexes dans ce cadre. L’application permet de créer soi-même très facilement des modèles pour les inspections et les instructions de travail et de les enrichir avec des photos et des informations sur le lieu.

Une seule plateforme

GoRound se différencie des plates-formes de low coding et des plates-formes horizontales en offrant toutes les exigences pour une utilisation industrielle sur une seule plate-forme. Des plates-formes low coding et des plates-formes horizontales ont déjà été développées pour un large éventail d'applications depuis le secteur immobilier jusqu'à celui des soins de santé. Gemsotec se concentre spécifiquement sur des secteurs tels que la chimie, l'industrie alimentaire et la logistique.

En plus de l'application GoRound, Gemsotec offre également des conseils sur la numérisation et développe des « solutions intelligentes ». Par exemple, ils travaillent actuellement pour les pompiers d'Anvers dans le cadre du développement d'une application d'intervention. Cette application permet de communiquer efficacement et de rendre intelligemment disponibles les informations relatives à un incident. Cette application mobile comprend une fonctionnalité de chat avec un chatbot et une carte GIS qui affiche graphiquement toutes les informations pertinentes. Cette application a un potentiel non seulement pour d'autres corps de pompiers, mais aussi pour d'autres types de services d'urgence.

 

Lire les précédents articles de la série :

Cet article était-il utile ?

Sujets qui pourraient vous intéresser