Projets ferroviaires : les entreprises sont prêtes | Agoria

Projets ferroviaires : les entreprises sont prêtes

Image
Publié le 05/01/21 par Amélie Cardyn
Agoria se réjouit de l’annonce du nouveau plan de transport de la SNCB qui prévoit un renforcement général de l’offre de 4,7 % d’ici 3 ans. Le rail est clairement une priorité pour notre nouveau gouvernement fédéral, et il fait partie des priorités du plan de relance européen. L’industrie du rail en Belgique est prête à soutenir ces efforts.

Un nombre croissant d’usagers (re)découvrent les avantages du train. Le confort est en constante amélioration, et le fait de pouvoir mettre à profit son temps de trajet pour travailler ou se détendre offre une alternative séduisante. Le train revient au-devant de la scène, et ce n’est pas un hasard si la prochaine édition de Europalia aura pour thème « Trains & Tracks », ou si l’année 2021 a été déclarée Année européenne du rail.

Le train, une solution efficace au sein d'un système de mobilité intégré

Parmi les principaux désavantages du train, on compte le manque de places aux heures de pointe et le temps perdu dans les correspondances. Or le nouveau plan de transport s’attache à réduire ces deux écueils. Il augmente la capacité par une offre renforcée notamment aux heures de pointe. A terme, une nouvelle façon d’exploiter les lignes devraient permettre davantage de possibilités de correspondances lorsqu’on arrive à une gare. Pour faire gagner du temps aux voyageurs et éviter qu’ils ne doivent se rendre à la gare en voiture, une meilleure coordination des horaires avec les opérateurs régionaux se met en place.

Mais il n’y a pas que les transports publics : les gares sont appelées à devenir des pôles multimodaux offrant la connexion aisée avec tous les modes de transports, grâce par exemple à des parkings vélo sûrs, des véhicules partagés, ou des aires de dépose minute efficaces. Les gares sont aussi des lieux où l’attente devrait être mieux mise à profit grâce à davantage de services comme des commerces, des points de retrait de colis, des zones de travail et de réunions, des quais plus confortables, un réseau wifi performant.

Une forte croissance de la demande

Naturellement, l’usage des transports publics, en particulier du train, a considérablement chuté suite à la crise sanitaire. Cependant ce « répit » ne sera que de courte durée. Les opérateurs s’accordent à penser que la demande reprendra son niveau record de 2019 dans les deux années à venir, et continuera de croître en raison de multiples facteurs, ne fut-ce que, tout simplement, par la croissance de la population. La SNCB prévoit une croissance du nombre de voyageurs de plus de 15 % à l’horizon 2030.

L’industrie du rail en Belgique

La Belgique compte de nombreuses entreprises actives dans le secteur du rail. L’éventail des technologies impliquées est très large, et va du travail du métal jusqu’aux dernières technologies en matière d’objets connectés et de digitalisation. Nos entreprises fournissent des éléments dans tous les domaines : l’infrastructure, le matériel roulant, la signalisation et même la certification.

Des technologies disponibles

Nos entreprises sont persuadées que grâce aux nouvelles technologies déjà disponibles, on pourrait faire mieux. Par exemple, pour augmenter la capacité, davantage d’automatisation est un passage obligé. La 5G contribuera également au développement de trains autonomes, permettant de faire rouler plus de trains. Les « petites lignes » pourront être exploitées à moindre coûts. Davantage de maintenance prédictive réduira les perturbations dues à des pannes. Le confort et la sécurité sanitaire pourront être améliorés grâce à des innovations en matière de ventilation, d’information en temps réel, de télécommunications plus performantes... Ce ne sont là que quelques exemples.

Ces dernières semaines, les entreprises ont pu rencontrer la Direction de De Lijn, l’Innovation Lab de la SNCB et la Cellule Stratégie de Infrabel. Agoria prévoit des réunions avec d’autres opérateurs également. Nous espérons que ces rencontres déboucheront sur des échanges fructueux et permettront la diffusion mutuelle des connaissances et l’adoption de solutions innovantes. Les entreprises peuvent montrer ce dont la technologie est capable, les opérateurs peuvent faire part de leur stratégie et des contraintes techniques et organisationnelles auxquelles ils doivent faire face.

Les entreprises sont prêtes à soutenir les opérateurs de transport pour atteindre leurs objectifs. Il en résultera un système de transport intégré plus efficace pour tous et plus respectueux de l’environnement.

Articles liés

Cet article était-il utile ?