Perspectives économiques positives pour les constructeurs européens de machines-outils en 2017 | Agoria

Perspectives économiques positives pour les constructeurs européens de machines-outils en 2017

Image
Publié le 16/02/18 par Nathalie Nicolas
Le CECIMO fait part de perspectives économiques positives pour 2017 et s’implique dans le débat européen sur l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique.

L’Assemblée générale du CECIMO, qui s’est tenue le 22 novembre à Bruxelles, a annoncé que la production de machines-outils du CECIMO devrait enregistrer une croissance annuelle de 2% en 2017 et atteindre 24,4 milliards d’euros, affichant ainsi une reprise après un recul légèrement en deçà de 24 milliards l’année passée. Alors que le volume de production mondial a baissé de 2,4%, les entreprises des pays CECIMO ont limité la contraction des ventes à 1,7% en 2016 ; elles ont en effet mieux réagi aux bouleversements géopolitiques et ont ainsi maintenu notre part de marché mondiale à pas moins de 35,6%.

Sur le plan politique, le CECIMO renouvelle son engagement aux côtés des décideurs européens et d’autres parties prenantes du secteur pour relever les défis posés par l’intelligence artificielle (IA) et développer avec eux un cadre adéquat pour le déploiement accru de l’IA et de l’apprentissage automatique par les constructeurs de machines-outils dans les prochaines années. 

Situation et perspectives économiques

L’économie industrielle se renforce, stimulée par un essor commercial. Les prévisions mondiales en matière de PIB indiquent des taux de croissance solides de 2,9% et 3% en 2017 et 2018. Sur la base des données provisoires, les constructeurs de machines-outils devraient atteindre un volume de production de 24,4 milliards d’euros en 2017, soit une croissance annuelle d’1,9% par rapport à 2016. L’année passée, les chiffres de production ont été limités par des résultats plus modérés dans de nombreux grands pays producteurs de machines-outils. Tandis que la production mondiale a chuté de 67,9 à 67,2 milliards d’euros, les pays CECIMO ont montré une certaine résistance. Ces trois dernières années, les constructeurs européens de machines-outils ont ainsi maintenu une part de marché mondiale légèrement supérieure à 35%. Les membres du CECIMO devraient en outre augmenter leurs niveaux de production en 2018. L’Allemagne se conforte dans sa position de chef de file, assurant 46,4% de la production de machines-outils des pays CECIMO, suivie par l’Italie et la Suisse, avec respectivement 21% et 11%.

L’année dernière, les entreprises relevant du CECIMO ont exporté des machines-outils pour une valeur de 18,3 milliards d’euros, principalement en Chine (14,9%) et aux États-Unis (10,5%). Cependant, les échanges entre les pays CECIMO, qui représentent 41,5% de nos exportations,  demeurent les plus importants. En 2017, les exportations devraient atteindre 19 milliards d’euros, malgré les incertitudes liées aux politiques commerciales protectionnistes américaines. De même, les indications pour les exportations de machines-outils en 2018 sont encourageantes.

La consommation européenne de machines-outils devrait atteindre 16,9 milliards d’euros en 2017, soit un niveau légèrement supérieur à celui de l’année dernière (16,3 milliards étant attribués aux pays CECIMO). Ce chiffre marquerait une nette augmentation, de 5,6%, par rapport à 2016, en phase avec la tendance à la hausse de la consommation mondiale. La consommation chinoise, quant à elle, pourrait augmenter modérément, passant de 25 milliards d’euros en 2016 à 25,3 milliards en 2017, alors que l’accélération de la croissance chinoise faiblit. Les prévisions de consommation pour 2018 suggèrent elles aussi une augmentation de la demande de machines-outils, et plus particulièrement une hausse de 4,1% pour l’Europe et de 3,6% pour l’Asie et le monde. Les investissements dans des machines-outils modernes sont encouragés par des incitants fiscaux dans certains pays et par l’évolution vers la fabrication numérique, qui requiert des parcs de machines à la pointe. 

À propos du CECIMO

Agoria est membre du CECIMO, l’association européenne qui défend les intérêts de l’industrie de la machine-outil au niveau européen et international. Le CECIMO rassemble 15 associations nationales de constructeurs de machines-outils, lesquelles représentent ensemble environ 1300 entreprises industrielles en Europe (UE + AELE + Turquie), dont plus de 80% de PME. Le CECIMO couvre 98% de la production totale de machines-outils en Europe et environ 36% dans le monde entier. En 2016, l’association représentait près de 150.000 travailleurs et un chiffre d’affaires de plus de 24 milliards d’euros. Environ 75% de la production CECIMO est exportée, dont plus ou moins la moitié vers des pays en dehors de l’Europe. Le CECIMO joue un rôle clé dans la détermination de l’orientation stratégique de l’industrie de la machine-outil et promeut le développement du secteur dans les domaines économique, technologique et scientifique. 

Cet article était-il utile ?