Marché européen des machines-outils : le CECIMO annonce des prévisions optimistes | Agoria

Marché européen des machines-outils : le CECIMO annonce des prévisions optimistes

Image
Publié le 18/06/18 par Nathalie Nicolas
La production de machines-outils a progressé de 8% en 2017, dépassant ainsi les prévisions antérieures. Les fabricants du CECIMO ont réalisé un chiffre d'affaires de 26 milliards d'euros, lequel marque une extraordinaire reprise par rapport à la faible perte de l'année passée. Les prévisions pour 2018 sont quant à elles très optimistes

Lors de son Assemblée générale à Mayence, le CECIMO a indiqué que sa production de machines-outils avait progressé de 8% en 2017, dépassant ainsi les prévisions antérieures. Les fabricants du CECIMO ont réalisé un chiffre d'affaires de 26 milliards d'euros, lequel marque une extraordinaire reprise par rapport à la faible perte de l'année passée et leur assure une part du marché mondial de 33%. Les prévisions pour 2018 sont très optimistes : les principaux producteurs prévoient une hausse de 7% à 9%, les commandes ne laissant pas présager de ralentissement des ventes. Sur le plan politique, l'Assemblée générale a débattu du dernier paquet de la Commission européenne sur l'intelligence artificielle, établissant une approche en trois volets : investissements, préparation à des changements socio-économiques et cadre éthique.

Situation et perspectives économiques

Le climat économique positif se fait progressivement sentir au niveau de la consommation et de la production industrielle. La demande de biens d'équipement atteint des niveaux record et des signes clairs d'une dynamique de production mondiale soutenue ont été perçus début 2018. Le dynamisme de l'industrie se propage finalement au-delà de l'Allemagne et, selon nos prévisions, la production industrielle mondiale devrait progresser de 3,9% en 2018 et de 3,7% en 2019.

La croissance du commerce mondial s'est également accélérée en 2017. Elle devrait se poursuivre, mais à un rythme moins soutenu. Durant cette même année, les constructeurs du CECIMO ont exporté des machines-outils pour environ 20 milliards d'euros, ce qui représente une hausse de 9,1% par rapport à 2016. Les principaux débouchés en dehors des pays CECIMO ont été la Chine (15,4%), les États-Unis (10,6%), la Pologne (4,2%) et le Mexique (3,4%). Les commandes étrangères en hausse laissent entrevoir une amélioration continue des exportations de machines-outils en 2018. En fait, selon l'indice de confiance des entreprises pour l'Europe, la demande de machines-outils devrait encore augmenter en 2018.

En 2017, la consommation de machines-outils dans les pays CECIMO a atteint 16,5 milliards d'euros (soit 5% de plus qu'en 2016) et devrait croître de 8,2% en 2018 et de 4,9% en 2019. Toutefois, des risques géopolitiques pèsent toujours dans la balance. Les États-Unis représentent une importante source d'incertitude en matière de politique étrangère et de commerce international. Bien que les marchés n'aient pas encore réagi, cela peut avoir un impact considérable sur nos entreprises. Le Brexit implique également des risques supplémentaires pour les exportateurs. Quant à la Chine, principal moteur de la consommation de machines-outils, elle profitera de la reprise des échanges et dopera encore la consommation de machines-outils, même si les investissements semblent diminuer. La réforme fiscale américaine devrait renforcer les perspectives commerciales et bénéficier à nos entreprises. C'est pourquoi les prévisions concernant la consommation mondiale de machines-outils ont été revues à 6,1% en 2018 et 4,4% en 2019. L'augmentation de la demande de machines-outils et les achats d'anciens équipements, atteignant la fin de leur durée de vie, créent d'importantes contraintes de capacité et rendent les nouveaux investissements plus décisifs.

Intelligence artificielle : comment maintenir l'Europe au sommet ?

L'intelligence artificielle (IA) présente un énorme potentiel pour générer d'importants avantages pour les entreprises. Parallèlement, l'application des techniques et technologies IA pourrait entraîner des transferts de travailleurs entre emplois et compétences et le remplacement de travailleurs disposant d'aptitudes limitées en lecture, écriture et calcul. C'est pourquoi les réunions de printemps du CECIMO à Mayence ont été axées sur l'IA et l'avenir du travail. Des industriels, des fonctionnaires européens, des parties prenantes et des experts ont donné aux participants un aperçu de l'impact de l'IA sur divers secteurs de l'économie et de l'emploi.

Agoria est membre du CECIMO, l'association européenne qui défend les intérêts de l'industrie de la machine-outil au niveau européen et international. Le CECIMO rassemble 15 associations nationales de constructeurs de machines-outils, qui sont au service d'environ 1500 entreprises industrielles en Europe (UE + AELE + Turquie), dont plus de 80% de PME. Le CECIMO couvre 97% de la production totale de machines-outils en Europe et environ 33% dans le monde entier. En 2017, l'association représentait près de 150.000 travailleurs et un chiffre d'affaires de 26 milliards d'euros. Environ la moitié de la production CECIMO est exportée en dehors de l'Europe. Le CECIMO joue un rôle clé dans la détermination de l'orientation stratégique de l'industrie de la machine-outil et promeut le développement du secteur dans les domaines économique, technologique et scientifique.

Cet article était-il utile ?