UEFA EURO 2020 : les technologies belges à l’honneur et l’e-sport en plein boom ! | Agoria

UEFA EURO 2020 : les technologies belges à l’honneur et l’e-sport en plein boom !

Image
Publié le 16/06/21 par Sibylle Dechamps
Les grands événements servent souvent de catalyseur et de moteur pour les technologies innovantes, et l'UEFA EURO 2020 ne déroge pas à la règle. Malgré la pandémie, de nombreuses entreprises belges ont réussi à faire reconnaître leurs compétences technologiques auprès des organisateurs de la compétition. Dans le domaine de l'e-sport également de plus en plus d'entreprises belges se font remarquer.

L’ UEFA EURO 2020 se déroulera du 11 juin au 11 juillet 2021. C'était déjà un énorme défi de l'organiser dans 12 villes européennes. « Le report en mars 2020, en raison de l'épidémie de COVID-19, n'a fait qu'ajouter au niveau de complexité pour l’ensemble des acteurs y contribuant », déclare Nicolas Bourdon, président du club Agoria Sport & Entertainment Technology. Sur les 12 sites initialement sélectionnés (dont Bruxelles), seuls 11 ont été définitivement approuvés par l'UEFA.

Bruxelles ne figurant plus parmi les villes hôtes de cet Euro. « C'est un désavantage évident pour nos Diables Rouges, car ils devront rencontrer 2 de leurs 3 adversaires dans leur ville d'origine », rappelle Diego Algaba, manager du club Sport & Entertainement Technology. Le club soutient donc pleinement le nouveau projet de "Golden Generation Arena" à Bruxelles, une initiative de l'Association royale belge de football et du Mémorial Van Damme.

Les grands événements servent traditionnellement de catalyseur et de moteur pour les technologies innovantes, et cette fois-ci, ce n'est pas différent. « Au contraire, dit Nicolas Bourdon, en raison de la pandémie, les organisateurs de grands événements et l'industrie ont dû s'adapter à des défis supplémentaires ». Et malgré tous ces obstacles, de nombreuses entreprises belges ont réussi à faire reconnaître leurs compétences technologiques dans le cadre de cet UEFA EURO 2020.

Parmi les habitués de ces grands rendez-vous sportifs internationaux, on retrouve des sociétés comme :

  • EVS (Liège) – Solutions production video en direct,
  • NEP Belgium (Londerzeel) – Support technique pour la diffusion télé dans les stades de Amsterdam, Séville, Munich et Copenhague. (196 opérateurs et 160 caméras au total),
  • WNM (Liège) fournit à l'UEFA 6 ingénieurs du son qualifiés pour diffuser le flux international dans les stades suivants : Stade de Saint-Pétersbourg : 7 matchs, Stade de Parken : 4 matchs, Puskas Aréna : Stade Olympique de Bakou : 1 match dont un quart de finale,
  • PRG (Haacht) fournit l'équipement A/V à différents les stades et à la Fan Zone de Glasgow,
  • Barco (Courtrai) fournit de nombreux équipements audio/video par le biais de partenaires de location,
  • BICS/Proximus (Bruxelles) assure la gestion des réseaux en roaming garantissant un accès optimal pour l’ensemble des équipes, staffs, fans à travers l’Europe
  • Le stade de Saint-Pétersbourg, où les Diables Rouges joueront leur premier match contre la Russie, est équipé d'échelles et de chemins de câbles perforés ainsi que de systèmes de montage fournis par Atkore Vergokan (Audenarde).
  • L'entreprise liégeoise Schréder a équipé les abords du stade de Wembley en du stade de Budapest (Hongrie) tandis que l'entreprise bruxelloise Signify a réalisé une mise à jour de l'installation d'éclairage dans les stades de Rome, Munich, Saint-Pétersbourg, Amsterdam, Bucarest et Budapest.

La technologie des terrains est également une spécialité belge. PitchTecConcept (Lede) est impliqué dans la reconstruction complète du terrain en herbe de Wembley à Londres où se jouera la finale de l’Euro (nouvelle sous-structure, système de chauffage et gazon hybride). PitchTecConcept a également procédé à l’installation d'une pelouse hybride au stade national Ferenc Puskas-Budapest en Hongrie et au Johan Cruijff ArenA-Amsterdam aux Pays-Bas. Pour rappel, dix matchs de l’EURO 2020 se dérouleront dans ces deux stades.  La société Sibelco de Lommel a livré 3500 t de sable de drainage pour le stade de Wembley.

En collaboration avec GrassMax  (Zele), PitchTecConcept a également implémenté un système  de gazon hybride pour les zones de but des deux nouveaux terrains d'entraînement des Red Devils à Tubize. Raw Stadia (Hasselt) fournit des conseils sur la construction et l'entretien des terrains de la Puskás Aréna de Budapest et sur l'entretien de la Johan Cruijf Arena d'Amsterdam.

Un autre classique est le spray marqueur et son étui, devenus un équipement standard pour les arbitres. Ils sont fournis par Expo-Line (Tessenderlo),

« Nous découvrons aussi de nouveaux fournisseurs dans des domaines qui retiennent notre attention », dit Nicolas Bourdon :

  • Dans le domaine de la sécurité : Pitagone (Anderlecht) sécurisera les abords du stade de Wembley à Londres et du Footbal Arena de Munich pendant 12 matchs dont les ¼, ½ et la finale.
  • Pro Soccer Data (Dilbeek) a développé un module de scouting qui permet au département sportif de la Fédération de foot belge de scorer tous leurs futurs adversaires potentiels. Ils fournissent un rapport de scouting personnel qui permet au scout responsable d'analyser la stratégie et la tactique de l'adversaire : analyse individuelle, organisation offensive et défensive, jeux imposés, transitions, formations attendues, conclusion.
  • Dreamwall (Charleroi) a une collaboration avec la RTBF en matière de Fan Zone.
  • Animotion (Zottegem) animations en réalité virtuelle, Content Stadium (Bruges) ‘live app for branded activity’, HD Ledshine (Denderleeuw) fourniront des écrans géants aux différentes Fan Zones, et une expérience très spéciale est l'installation d'un jeu de basket-ball à l'hôtel du UK National Football training center par Recreational Systems International (Sint-Niklaas).

L’e-sport connaît aussi un développement sans précédent dans notre pays !

 Au départ voué à la promotion des jeux vidéo, l’e-sport, qui représente l’ensemble des activités de compétitions en ligne, s’est rapidement développé pour atteindre aujourd’hui une taille de marché de plus d’1 milliard d’euro par an. Les compétitions organisées aux quatre coins du monde rassemblent des millions de fans sur les plateformes connectées (de types Twitch, Luckbox, Facebook live) ou dans l’enceinte des plus grosses « arenas » mondiales. Les équipes s’affrontent sur des scènes qui n’ont plus rien à envier aux plus grands concerts de musique ou aux événement sportifs d’envergure internationale. Le marché de l’e-sport qui s’est d’abord développé dans certains pays asiatiques, d’Amérique du Nord, et Europe de l’Est est maintenant en train d’envahir l’ensemble des continents ainsi que notre pays.

Depuis fin 2019 la Belgique a vu se créer des fédérations nationales et régionales (BESF, VESF et WalBru Esport), et étend son écosystème à un nombre conséquent d’acteurs, avec pas moins de 37 développeurs de jeux en Belgique, 11 compétitions officielles annuelles, 8 teams de joueurs actifs sur la scène internationales. L’e-sport attire également les grands clubs de foot belges (pas moins de 13 clubs) ayant créé leurs propres teams d’e-sport ainsi que les médias traditionnels qui y consacrent leurs propres canaux tels que Esports prime, …

En outre depuis plusieurs années, un nombre important d’entreprises belges ont parié sur ce secteur en croissance et ont développé une solide réputation, dans des domaines aussi différents que la pub (Adshot, Influo), les bookmakers (Betcenter, Golden Palace), les analyses de données (Statrics), la production video en live (EVS), le merchandising.

Depuis cette année, le Sports et Entertainment Technology Club d’Agoria a créé un nouveau cluster centré sur le secteur de l’e-sport, et publie un rapport détaillé 

Image

sur les activités en matière de technologies et d’innovations sur ce marché. 

Téléchargez ici notre étude "E-sport Market Research" 

 

Cet article était-il utile ?