Première technologique en matière de gestion des déchets nucléaires lancée par un consortium belge | Agoria

Première technologique en matière de gestion des déchets nucléaires lancée par un consortium belge

Publié le 15/06/21 par Christian Dierick
Les sociétés DSI, Scannix et Technord ont uni leurs forces pour concevoir et construire un nouveau système de diagnostic mobile et multifonctionnel 100 % conçu et fabriqué en Belgique pour la caractérisation des flux de déchets nucléaires. Ce système a été baptisé « SYSCADE ».

Advanced Belgian Competences in Decommissioning (ABCD)

Les trois entreprises qui ont associé leur savoir-faire technologique dans ce projet font partie du cluster pour le démantèlement nucléaire ABCD (Advanced Belgian Competences in Decommissioning), qui a été créé il y a plusieurs années en tant que sous-groupe de la branche nucléaire de l'« Energy Technology Club » d'Agoria et qui est également actif sur la scène internationale à travers sa participation à des salons internationaux tels que le WNE (World Nuclear Exhibition) de Paris ou au sein du circuit mondial de l'AIEA (Agence internationale de l'énergie atomique).

À l'avenir, le système SYSCADE pourra par exemple être utilisé dans le cadre du démantèlement des centrales nucléaires de notre pays. Même si cela n'est pas encore pour tout de suite, les compétences sont déjà regroupées afin de pouvoir impliquer un maximum d'entreprises belges dans ce nouveau marché intérieur.

La collaboration technologique entre DSI, Scannix et Technord s'inscrit parfaitement dans la volonté d'ABCD de créer un « réservoir » (belge) de compétences technologiques innovantes en matière de démantèlement pouvant être utilisées par Engie ou ses partenaires afin de procéder au démantèlement des centrales nucléaires d'une manière aussi rentable que possible.

Le groupe ABCD constitue l'épine dorsale de ce réservoir et invite les entreprises intéressées par ce marché et disposant de technologies utilisables et innovantes en matière de démantèlement à se manifester.

Syscade

Le nouveau système né de la collaboration entre les trois entreprises est unique dans le sens où il s'agit d'un centre de diagnostic mobile installé dans un conteneur qui permet à la fois de procéder à la caractérisation physique d'un fût de déchets nucléaires et d'en mesurer les caractéristiques radiologiques.

Il peut s'agir de fûts provenant d'opérations de démantèlement futures ou de fûts ayant déjà été stockés au préalable. Le système est capable de déterminer les caractéristiques exactes des deux types de fûts afin qu'ils puissent être triés correctement en vue de subir un éventuel traitement supplémentaire avant d’être acheminés vers la bonne destination finale.

En effet, l'essentiel du coût du démantèlement nucléaire réside dans le stockage définitif des déchets nucléaires (géré par l'Organisme national des déchets radioactifs et des matières fissiles enrichies, l'ONDRAF), de sorte que cette quantité de déchets ultimes doit être sélectionnée par une technologie de caractérisation intelligente.

Il est également nécessaire de minimiser la masse des déchets nucléaires, qui, dans le cadre d'un démantèlement typique d'un réacteur nucléaire, peut représenter moins de 2 % de la totalité des déchets, de sorte que des mesures sensibles de libération sont de la plus haute importance.

Syscade utilise deux techniques distinctes : les rayons X, qui permettent d'obtenir des images très précises du contenu d'un fût dans le cadre de la caractérisation physique des déchets, et la spectroscopie gamma, qui repose sur des détecteurs au germanium très sensibles permettant de déterminer la composition isotopique des déchets, et donc le temps de désintégration et le risque d'irradiation à long terme.

Ces deux techniques permettent une meilleure caractérisation initiale, un aspect pour lequel Syscade sera optimisé afin de réduire les incertitudes liées aux inhomogénéités de la matrice et de la source.

La possibilité de réaliser des mesures de libération, conformément aux directives (inter)nationales en vigueur, sera également étudiée.

Plus d’informations : https://mobile-radiography.com/

WNE, la mecque de l'industrie de la technologie nucléaire

 Le système Syscade sera présenté lors du salon World Nuclear Exhibition à Paris en décembre prochain, où Agoria occupera, conjointement avec 13 entreprises, un pavillon belge destiné à la promotion des activités internationales des entreprises de notre pays dans trois domaines clés de la technologie nucléaire :

  • la technologie des réacteurs et le savoir-faire opérationnel, car notre pays possède l'un des meilleurs bilans au monde en matière de sûreté des centrales nucléaires ;
  • la technologie de démantèlement, parce que les installations nucléaires devront de toute façon être démantelées à la fin de leur vie, que cela soit pour des raisons techniques, économiques ou politiques, et parce que ce démantèlement devra être soutenu principalement par des technologies intelligentes ;
  • la technologie destinée aux applications médicales du nucléaire (diagnostic et thérapie), domaine dans lequel la Belgique, notamment en raison d'une forte culture scientifique nucléaire, figure parmi les leaders mondiaux absolus en matière de diagnostic et de thérapie nucléaires.

Cliquez ici pour découvrir les entreprises qui seront présentes dans le pavillon aux côtés d’Agoria.

Cet article était-il utile ?