Data Economy : avons-nous besoin d’un Cloud européen ? | Agoria

Data Economy : avons-nous besoin d’un Cloud européen ?

Image
Publié le 14/10/20 par Sibylle Dechamps
Au niveau européen, la souveraineté digitale fait l’objet d’un grand débat politique. Et ce débat glisse de plus en plus vers le niveau des États membres. Pour rendre l’Europe plus indépendante, des projets sont lancés en vue de construire une fédération UE du cloud. Gaia-X est le projet le plus avancé dans ce domaine. Lors du webinaire Gaia-X de la Data Economy, nous approfondirons la question d’un cloud UE et examinerons ce que fait Gaia-X pour y parvenir. Nous analyserons également ce que cela implique pour les entreprises belges.

Au niveau européen, nous constatons actuellement un déséquilibre sur le marché du cloud. Les grands acteurs actifs en Europe possèdent tous des entreprises dont le siège central est établi en dehors de l’Europe. On a également souvent le sentiment que lorsqu’on sauvegarde ses données chez un fournisseur cloud non européen, les données tombent sous le contrôle d’une autorité étrangère. C’est ainsi que dans un récent rapport, la commission de contrôle flamande s’est montrée très critique à l’égard du recours à un fournisseur cloud US pour le secteur public.

Dans un même temps, l’Europe constate que l’importance du cloud ne cesse de croître. Et dans le cadre de la poursuite de la transformation digitale des entreprises européennes, l’Europe souhaite que davantage d’entreprises recourent au cloud. Actuellement, 1 entreprise européenne sur 4 utilise déjà le cloud. Nous constatons par ailleurs que les grandes entreprises (1 sur 2) le font davantage que les PME (1 sur 5).
Nous remarquons également que le secteur public est très en retard sur l’industrie dans l’utilisation de services cloud et l’objectif est de corriger cet écart.

En créant une fédération européenne du cloud, l’Europe espère pouvoir répondre à cette nécessité. L’objectif est de créer une certaine indépendance en Europe, tout en stimulant le recours au cloud par les entreprises et le secteur public grâce à une offre spécifique sur mesure. Le tout doit se faire selon des normes et valeurs européennes, donc dans le plus strict respect de la vie privée du citoyen. C’est plus facile à dire qu’à faire.

Actuellement, des actions spécifiques sont déjà menées au niveau des États membres pour développer la capacité cloud locale, mais le tout doit encore être coordonné au niveau européen. Il s’agit d’une matière complexe qui ne pourra certainement pas être abordée en quelques mois.

Gaia-X est actuellement le projet le plus dynamique dans le cadre d’un Cloud UE.
Il s’agit à l’origine d’un projet franco-allemand, auquel plus de 500 partenaires ont adhéré entretemps. Agoria soutient la vision du projet et entend veiller à ce qu’elle soit adaptée aux entreprises belges.

 

Lees ook:

En savoir plus sur le projet Gaia-X?

Image

Pour savoir si ce projet en vaut la peine, nous devons tous nous plonger dans cette matière. C’est ce que nous allons faire lors du webinaire Accumen sur Gaia-X.  À cette occasion, nous accueillerons deux intervenants intéressants. Thomas Niessen du Kompetenznetzwerk Trusted Cloud donnera une introduction sur Gaia-X en précisant ce que le projet entend réaliser à l’avenir.  On peut bien entendu développer un cloud mais pour que celui-ci soit rentable, il faut également qu’il soit utilisé. Dr. Sabine Wilfling de Scheer Group viendra expliquer ce que ce projet peut apporter aux entreprises belges. Nous examinerons le projet Gaia-X sous la perspective de l’utilisateur pour découvrir ainsi quels peuvent être les avantages d’un cloud UE pour le monde des entreprises.

Cliquez ici pour vous inscrire au webinaire 'Gaia X'.

Ce webinaire fait partie de l'événement en ligne Acumen. Regardez ici le programme complet !

Cet article était-il utile ?