‘FitFor55’: L’objectif est clair, le chemin se dessine, faisons-les bons choix pour une société neutre en carbone !  | Agoria

‘FitFor55’: L’objectif est clair, le chemin se dessine, faisons-les bons choix pour une société neutre en carbone ! 

Image
Publié le 14/07/21 par Laurent Hellebaut
La Commission européenne a présenté ce 14 juillet un large paquet de mesures visant à atteindre l’objectif de réduction de 55% des émissions à effets de serre à l’horizon 2030. Ce paquet comprend notamment une révision du système d’échange de quotas d’émission, un mécanisme d’ajustement carbone aux frontières de l’UE, des objectifs revus à la hausse pour la part des énergies renouvelables dans notre consommation ou encore la révision des normes d’émission de CO2 pour les voitures et camionnettes… 

Agoria, la fédération de l’industrie technologique belge, soutient l’objectif de neutralité à l’horizon 2050 de l’UE. Ce paquet législatif « Ajustement à l’objectif 55 » définit une partie du chemin qui nous y conduit : il s’agit dès lors d’une étape majeure de notre transition énergétique. Les défis et l’ampleur de la transition sont énormes et impacteront de façon profonde et durable notre industrie, tant en termes de produits et de solutions que de modèles commerciaux, de technologies de production et de localisation des activités. Pour Agoria, il est dès lors crucial de prendre la bonne direction pour permettre à notre tissu industriel de muter vers une neutralité climatique. 

Le paquet proposé est large et les différentes mesures du paquet devront néanmoins être analysées en profondeur et, si nécessaire, réorientées afin de permettre cette mutation industrielle.  

Nos points d’attention actuels sont les suivants : 

Assurer la compétitivité internationale de l’industrie technologique belge 

Les entreprises du secteur de l’industrie technologique belge évoluent sur un marché mondial hautement concurrentiel et l’imposition d’obligations européennes ne peut en aucun mener à davantage de fuites de carbone c-à-d de déplacement de la production hors UE.  

La révision du système européen d’échange des émissions ainsi que les modalités du mécanisme d’ajustement carbone aux frontières de l’UE doivent être définies de manière équilibrée.  En effet, il s’agit d’éviter que l’ajustement carbone aux frontières ne conduise pas à une détérioration de la position concurrentielle de notre industrie développant des produits semi-finis ou finis par le détournement de cette obligation.  Agoria accordera une attention particulière à ce point pendant les négociations avec les Etats-membres et le parlement européen afin de ne pas affaiblir la compétitivité internationale de nos entreprises.  Pour Agoria, il est essentiel que cette révision fournisse un cadre politique stimulant pour la poursuite de la décarbonisation de nos entreprises, tout en préservant leur position concurrentielle internationale.

Pour les raisons susmentionnées, Agoria demande qu'en plus du suivi de la réalisation progressive des objectifs du Paquet Fit for 55, soit également mis en place un suivi actif et régulier de son impact sur notre tissu industriel, afin qu'à cet égard également, des ajustements opportuns et utiles restent possibles. 

Utiliser un tax shift vert intelligent pour accélérer la transition 

La neutralité climatique ne peut être atteinte sans la fourniture d'une énergie climatiquement neutre dans différents secteurs (mobilité, bâtiments, industrie...), ce qui passe non seulement par la production d'électricité verte, mais aussi par le recours à d'autres vecteurs énergétiques. Toutefois, la part des surcharges et prélèvements est actuellement à l’avantage des combustibles fossiles, surtout en ce qui concerne le chauffage. Au niveau européen, la règle de l’unanimité en matière fiscale ne permettra probablement pas d’établir un level playing field. Afin de pouvoir s'engager pleinement dans la transition climatique, Agoria préconise un tax shift vert intelligent à nos différents niveaux politiques.   

Allouer les revenus de outils de la transition... à la transition  

La révision du système européen d’échange des émissions ainsi que l’introduction du mécanisme d’ajustement carbone aux frontières vont générer des revenus qui, pour Agoria, devraient , être exclusivement, réinjectés -que ce soit au niveau national ou au niveau européen- dans le financement de la transition et la protection contre les fuites de carbone.  

Réaliser les investissements nécessaires pour accélérer la transition et accompagner l’industrie belge 

Le paquet FIT-for-55 pose certes un certain nombre de défis, mais aussi de nombreuses opportunités pour l'industrie technologique, comme par exemple pour les entreprises actives dans la technologie de l’éolien ou de l'hydrogène. Dans les secteurs des transports et du bâtiment, les entreprises technologiques belges ont également de nombreux atouts à faire valoir pour atteindre la neutralité carbone, qu'il s'agisse de la technologie des batteries, des moteurs à hydrogène pour les transports lourds ou des pompes à chaleur pour les bâtiments. Il est important que les autorités créent un climat propice aux investissements, non seulement pour que ces entreprises puissent fonctionner et ancrer leurs activités dans notre pays, mais aussi pour positionner les entreprises technologiques belges en tant que fournisseurs de solutions à l'étranger. Agoria  s’engage dans la création de ces opportunités pour les entreprises technologiques belges grâce à diverses initiatives telles que la stratégie en matière d'hydrogène et la construction climatiquement neutre.
 
Avec nos partenaires européens, Agoria contribuera dans les prochains mois aux discussions relatives au paquet « Ajustement à l’objectif 55 » en vue d’aboutir à l’objectif de décarbonisation et permettre la mutation durable de notre industrie.  

Cet article était-il utile ?