Appel à manifestation d'intérêt en Wallonie : projets d'investissement dans le recyclage des plastiques | Agoria

Appel à manifestation d'intérêt en Wallonie : projets d'investissement dans le recyclage des plastiques

Image
Publié le 05/03/19 par Patrick Van den Bossche
Le Gouvernement wallon a décidé de soutenir l'émergence d'une filière industrielle du recyclage plastique en Wallonie. L'objectif est double : d'une part, développer une filière industrielle sur des marchés peu matures et innovants, et d'autre part, permettre à la Région wallonne d'atteindre ses objectifs européens en terme de recyclage.

Dans ce contexte, le Gouvernement wallon a confié à la SRIW/Sofipôle une enveloppe de 60 millions d'euros dédiée au financement (capital et prêts) de projets en lien avec cet objectif.

Deux types de projets sont particulièrement visés :

1. La mise en place à l'horizon 2021 d'une unité industrielle de recyclage et de transformation dédiée aux plastiques d'emballage (films plastiques, raviers en PET, PP, PS, …) issus des déchets ménagers et industriels ;

2. Des projets de taille moyenne (1 M€ et plus), visant la diversification ou la croissance d'une activité existante ainsi que la création d'unités pilotes.

Ces projets devront être portés par des industriels et être " proches du marché ".  À partir de technologies existantes et d'une expérience avérée du secteur, ils pourront viser la création d'activités, d'unités pilotes, le financement d'une phase de croissance et/ou de diversification d'une activité existante. Si nécessaire les études de pré-faisabilité pourront être prises en charge au travers de l'appel, pour autant que les projets aient été selectionnés par le jury et pour autant qu'ils ne fassent pas déjà l'objet d'un subside au travers de l'initiative PEPIT[1] ou d'une autre mesure de soutien des pouvoirs publics wallons.

De manière plus précise, les projets " moyens " devront viser un ou plusieurs des objectifs suivants :

  • Matériaux pouvant se substituer aux plastiques dans les produits finis

  • Montée en puissance dans la chaîne de valeur du recyclage (une activité de transformation devant s'ajouter au métier de collecte ou de tri)

  • Augmentation des capacités de valorisation (volume de déchets valorisés /processus de traitement et de tri permettant d'atteindre des valorisations plus qualitatives et/ou plus sélectives)

  • Réutilisation/revalorisation de plastique usagé à haute valeur ajoutée

  • Investissements permettant de mener à la substitution de matières premières vierges par du recyclé, d'incorporer du recyclé dans des produits finis, de réduire le plastique utilisé dans la fabrication de pièces, composants ou produit, de réutiliser de la matière, de faciliter le démontage et le recyclage d'un produit ou encore d'augmenter sa durée de vie (par écoconception par exemple)

Il est à préciser que les projets consistant en une valorisation énergétique ne sont pas visés.

Quel est le timing ?

29 mars 2019  

date limite pour rentrer les lettres d'intention (LOI)

05 avril 2019

première sélection des projets sur base des LOI

26 avril 2019

date limite pour rentrer les avant-projets

3 mai 2019

sélection des avant-projets par le jury

16 mai 2019

validation des sélections par le Gouvernement

 

Critères d'éligibilité :

  • Être en lien avec le scope de l'appel à projet, et plus particulièrement avec les types de projets recherchés

  • Être porté par un ou plusieurs industriels ayant une expérience sectorielle avérée

  • Démontrer un lien avec le marché des transformateurs, national et/ou international

  • Le besoin total de financement doit être couvert à 50 % par des sources privées (fonds propres, banques,…)

  • La société proposant le projet ne peut être en perte financière.

  • Les formulaires doivent avoir été rentrés complets dans les délais définis.

Financement :

  • Les modalités et conditions d'intervention, de même que le type de financement (capital et/ou prêts sous formes diverses) seront différentes pour chaque projet, tenant compte des demande des porteurs et des besoins des projets ;

  • À concurrence de maximum 1 euro public/1 euro privé ;

  • Le financement peut couvrir des CAPEX et des OPEX (infrastructures, bâtiments, équipements, matériel spécifique, fonds de roulement, …).

Consultez ici  

Image
le vade-mecum du porteur de projet

[1]www.greeenwin.be

Cet article était-il utile ?