La transition climatique dans l’industrie en Wallonie | Agoria

La transition climatique dans l’industrie en Wallonie

Image
Publié le 20/04/21
Dans le troisième volet de notre série consacrée aux grands dossiers sur lesquels la cellule politique Wallonie d’Agoria travaille, Bruno Vandezande, notre expert « énergie nous explique comment les entreprises wallonnes peuvent jouer un rôle dans la transition climatique. La version complète du document est disponible en format pdf à la fin de l’article.

Depuis le lancement des accords de branche (AdB) en 2004, l’accent principal a été mis sur l’efficacité énergétique des processus (et périphériques) industriels ; on s’est attaché à améliorer la performance énergétique des sites industriels en se concentrant sur l’activité manufacturière elle-même. Les résultats de cette démarche ont été remarquables. À titre d’exemple, les entreprises signataires de l’AdB de l’Industrie technologique (membres d’Agoria) ont amélioré leur efficacité énergétique de 27% entre 2005 et 2018. Exprimé autrement, pour une même pièce produite, ces entreprises consommaient en 2018 en moyenne 27% d’énergie en moins qu’il y a 13 ans.

Pour une même pièce produite, les entreprises technologiques consommaient en 2018 en moyenne 27% d’énergie en moins qu’il y a 13 ans.

Mais, peu à peu, on voit poindre la limite de cette démarche. Avec le temps, les pistes faciles d’amélioration (« quick wins ») ont toutes été implémentées et la plupart des pistes restantes nécessitent des investissements avec des temps de retour importants.

Ne faut-il pas inscrire cette démarche constante d’amélioration en considérant l’entreprise « immergée » dans son environnement ? Plus fondamentalement encore, la question qui se pose est le périmètre de ces accords : faut-il continuer à se limiter à une démarche d’amélioration de l’efficacité énergétique ou faut-il élargir la démarche à toutes les dimensions de la lutte contre les changements climatiques ?  C’est tout le débat actuel qu’Agoria mène avec le Gouvernement wallon.

Agoria Wallonie plaide en faveur de la mise en place au sein de chaque entreprise signataire d’un véritable Plan Industrie Climat (PIC)

L’amélioration de l’efficacité énergétique n’est pas le seul levier

Agoria Wallonie plaide en faveur de la mise en place au sein de chaque entreprise signataire d’un véritable Plan Industrie Climat (PIC) embrassant la totalité de la question climatique sur un site industriel. Cela implique pour le futur de ne plus chercher à tout prix à définir une méthodologie commune aux sites signataires de l’ensemble des secteurs, avec ce qu’une telle démarche a de forcément réducteur dans la recherche du « plus petit dénominateur commun ». Il s’agira bien plutôt de définir pour chacun des sites le plan le plus large, le plus approfondi et le plus optimisé eu égard à sa situation particulière. Au-delà de l’utilisation rationnelle de l’énergie (URE), un site industriel a la possibilité, en fonction de sa situation particulière, d’envisager bien d’autres moyens d’action : le swap de combustible, l’autoproduction d’énergie renouvelable (ER), le « demand side management », l’électrification des processus, l’intégration à des communautés d’énergie, les transports, la capture de CO2, les cycle de vie produit/bilan carbone, l’économie circulaire, etc.

Privilégier un soutien aux investissements

Agoria propose que le paquet d’incitants liés à ces nouveaux PIC (Plan Industrie Climat) vise prioritairement à aider les entreprises à réaliser leur transformation énergétique et climatique. Si on veut réellement réussir cette transition, c’est au niveau des investissements (CAPEX) qu’il faut soutenir l’industrie wallonne. En effet, dans la plupart des cas, les sites travaillent à « enveloppe fermée » et ont à leur disposition un budget annuel limité d’investissements. Tout naturellement, une grande part de cette enveloppe est consacrée au core business de l’entreprise (processus, sécurité, qualité, etc.)… Avec pour conséquence qu’une fois « le cœur de métier » financé, il ne reste généralement qu’un budget limité pour les projets autres, typiquement les projets énergétiques et climatiques.

C’est pourquoi, il est indispensable que les outils financiers de la Région wallonne (SRIW, Sowalfin, etc.) aillent chercher des financements au niveau européen (BEI, FEDER, etc.) en profitant au maximum des fonds que l’Union européenne entend mettre à la disposition des états au travers du Green Deal. Chaque site industriel signataire d’un PIC aurait dès lors accès à des programmes spécifiques d’aide à l’investissement afin d’aider à la mise en œuvre de leurs plans climatiques et énergétiques.

Le rôle de la direction générale de l’entreprise

Le dernier point que nous souhaiterions aborder découle d’un constat : au fil du temps, les débats autour des accords de branche sont devenus de plus en plus techniques avec pour conséquence « une confiscation » de la démarche par les experts. L’esprit qu’il nous faut retrouver est celui qui prévaut dans les démarches ISO : la direction générale de l’entreprise donne l’impulsion, initie le projet, définit les objectifs et les indicateurs de performances, attribuent les responsabilités au sein de l’entreprise ainsi que les moyens financiers et humain.  

Les dirigeants d’entreprise ne sont pas des acteurs « hors sol » déconnectés de la « vie des gens normaux ». Bien au contraire, ce sont des parents, des grands-parents, soucieux de léguer aux générations qui suivent un monde préservé et, si possible, meilleur. Pour peu qu’on leur en donne les moyens, la grande majorité d’entre eux sont aujourd’hui prêts à résolument s’engager dans la voie de la transition énergétique et climatique. Agoria Wallonie est convaincue qu’une réelle opportunité se présente de redéfinir de concert - acteurs économiques et publics - l’esprit et le contenu des futurs accords climatiques de l’industrie wallonne. Saisissons la chance de tracer ensemble les lignes directrices de ce long chemin !

Lisez ici le document complet de notre expert Bruno Vandezande 

Image

Lisez aussi les 2 premiers articles de la série :

Cet article était-il utile ?

Sujets qui pourraient vous intéresser