Les grandes lignes de la présentation du Plan flamand de résilience et de relance en matière de mobilité. | Agoria

Les grandes lignes de la présentation du Plan flamand de résilience et de relance en matière de mobilité.

Publié le 16/12/20 par Jean-Marc Timmermans
Le ministre Peeters, responsable de la Mobilité et des Travaux publics, a donné un aperçu détaillé des investissements prévus dans 3 chantiers différents, qui recevront 885 millions d'euros de fonds supplémentaires dans le cadre du Plan flamand de résilience et de relance.
  • Un total de 885 M€ de ressources supplémentaires provenant du plan de relance pour le département de la Mobilité et des Travaux publics, en plus de l'enveloppe d'investissement de 2,2 MM€ (2020) et de la trajectoire de croissance à 2,6 MM€ ;
  • Chantier 1 : infrastructure cyclable. Le vélo est au cœur de l'ambition du gouvernement flamand de se concentrer sur le transfert modal (d'ici 2030, au moins 40 % des trajets seront durables). Accélération des investissements dans les infrastructures cyclables avec un budget supplémentaire de 250 M€, avec une attention particulière pour les autoroutes cyclables, l'élimination des chaînons manquants dans le réseau cyclable supra-local et enfin aussi pour l'éclairage le long des pistes cyclables ;
  • Chantier 2 : sécurité routière. La sécurité routière est une priorité absolue pour le ministre Peeters et plus de 200 M€ supplémentaires ont été prévus à cet effet dans le cadre du budget de relance. Une attention particulière est accordée au traitement de la liste des points dangereux (40 M€ supplémentaires). En plus de cela, 30 M€ supplémentaires seront alloués à la réalisation de trajets scolaires sécurisés et 20 M€ supplémentaires pour la poursuite du déploiement des feux de circulation et de la gestion dynamique du trafic. Enfin, un budget supplémentaire de 100 M€ sera consacré à la lutte contre les structures et les tunnels. En conséquence, plus de 200 M€ seront investis dans la rénovation et l'entretien des structures et des tunnels en 2021 ;
  • Chantier 3 : projets de mobilité durable. Pour les projets de mobilité durable, un montant supplémentaire de 385 M€ sera investi à partir des ressources du plan de relance. Pour l'écologisation du matériel roulant de De Lijn, 93 M€ seront fournis du budget de relance. En outre, 30 M€ seront investis dans le déploiement de l'infrastructure de recharge et 90 M€ seront investis dans l'accélération du déploiement de l'éclairage LED le long des routes régionales. Pour le secteur de la logistique et pour soutenir le transfert modal vers le transport par voie d'eau, 96 M€ supplémentaires sont prévus pour l'élévation des ponts sur le canal Albert, ainsi que 20 M€ pour des murs de quai supplémentaires, 35 M€ pour le Blue Deal et 21 M€ pour des projets liés à la modernisation du Dender ;
  • Réformes : Il y aura des actions spécifiques sur les approches axées sur les résultats, la suppression des procédures internes inutiles pour réduire les délais et la réévaluation et la simplification des procédures de licences. Ceci afin d'accroître l'efficacité.

Outre les 3 chantiers importants mentionnés ci-dessus pour les infrastructures cyclables, la sécurité routière et la durabilité, des ressources supplémentaires seront également utilisées pour un certain nombre de projets spécifiques, notamment des expropriations pour la réalisation de la nouvelle écluse de Zeebrugge (27 M€) et pour la pollution SPFO de la connexion Oosterweel (23 M€). Enfin, il y a aussi les investissements dans les zones sensibles à la congestion telles qu'Anvers et Bruxelles avec respectivement les investissements et le vaste programme d'investissement avec l' "Association des chantiers navals".

Agoria est déjà satisfait du montant total de 885 M€ du budget de relance pour les investissements dans la Mobilité et les Travaux publics, ainsi que des 20 M€ de ressources supplémentaires du plan de relance pour la poursuite du déploiement des feux de circulation (intelligents) et de la gestion dynamique du trafic en Flandre. Pour Agoria, le plan de relance européen offre l'occasion de faire preuve d'une ambition encore plus grande dans ce domaine et d'équiper à un rythme accéléré l'ensemble des 1800 intersections de Flandre de contrôleurs de circulation intelligents (voir aussi notre article précédent du 2 décembre). Cela contribuera non seulement à la réalisation des objectifs de sécurité routière, mais aura également un impact positif sur la fluidité et la durabilité du trafic routier. Nous soutenons également les plans du ministre Peeters visant à fournir des budgets supplémentaires pour l'écologisation de la flotte de bus de De Lijn, ainsi que pour la poursuite du déploiement de l'infrastructure de tarification nécessaire à la transition vers une mobilité plus durable. Dans ce contexte, nous aimerions attirer l'attention sur, entre autres, la "recharge au travail" et l'utilisation de solutions de recharge intelligentes (voir également notre article précédent du 3 décembre).

La ministre Somers, responsable, entre autres, de la gouvernance intérieure, a également proposé un certain nombre de plans d'investissement liés à la mobilité.

  • Dans le cadre du "Projet Copenhague", 150 M€ seront mis à la disposition des autorités locales pour le renouvellement ou la rénovation complète du réseau cyclable local et supérieur. Pour chaque € 2 qu'une autorité locale met sur la table, le gouvernement flamand ajoutera € 1.
  • Dans le cadre des "actions locales pour le climat", 15 M€ sont disponibles pour un déploiement accéléré des bornes de recharge par les autorités locales. L'objectif concret est de réaliser 1 borne de recharge pour 200 habitants. Toujours dans le cadre de ce projet, 10 M€ ont été alloués à la réalisation de sous-systèmes électriques. Cela concerne les sous-systèmes avec des voitures électriques mais aussi d'autres types de sous-systèmes électriques.
  • Pour les deux actions précédentes, un cofinancement à 50/50 du gouvernement flamand est prévu pour les actions des autorités locales concernant les bornes de recharge et les sous-systèmes électriques.

Agoria est satisfait de la généreuse somme de 150 M€ pour l'amélioration du réseau cyclable local et supra-local ainsi que les 15 M€ pour le déploiement de bornes de chargement par les autorités locales.Comme toujours, c'est un point d'attention pour Agoria d'assurer une bonne coordination et de travailler à partir d'une vision consolidée et de coordonner ces initiatives au niveau local, des villes et des municipalités, avec les autres initiatives du département de la Mobilité et des Travaux publics.

 

Cet article était-il utile ?

Sujets qui pourraient vous intéresser