Agoria : "Deux poids, deux mesures concernant les masques buccaux et nécessité de connaître le taux de vaccination par entreprise et de disposer d’un régime souple de chômage temporaire" | Agoria

Agoria : "Deux poids, deux mesures concernant les masques buccaux et nécessité de connaître le taux de vaccination par entreprise et de disposer d’un régime souple de chômage temporaire"

Image
Publié le 17/09/21 par Bart Steukers
Agoria trouve les décisions du Comité de concertation claires, mais souligne qu'une attention suffisante doit être accordée aux mesures sanitaires dans l'environnement de travail des personnes.

Le champ de tension entre les mesures sanitaires dans la vie privée et celles dans l’environnement de travail s’est en effet considérablement accru.  Dans l’horeca, par exemple, les mesures de distanciation sociale et les masques buccaux disparaissent, mais dans les entreprises, ces mesures restent applicables. Il devient dès lors plus difficile pour les travailleurs de comprendre ces mesures, d’y adhérer et par conséquent, de les appliquer. Il devient également plus difficile pour le management de faire respecter ces mesures sur le terrain, souligne Agoria.

Que ce soit clair, Agoria souhaite que le travail soit effectué dans des conditions sûres. Mais dans un même temps, les mesures doivent être proportionnées aux risques. Cela signifie qu'une règle unique n'est pas toujours la bonne solution. C'est pourquoi Agoria a récemment plaidé pour la mise à disposition du taux de vaccination par entreprise, dans le respect total de l'anonymat, afin que chaque entreprise puisse y adapter sa politique de sécurité.

Application souple du chômage temporaire 

En outre, il y a encore beaucoup d'entreprises qui ne se sont pas encore entièrement rétablies des graves conséquences de l'épidémie de coronavirus et qui ont encore besoin d'une application souple du chômage temporaire pour pouvoir évoluer vers une reprise. Le régime actuel se termine à la fin de ce mois. Il y a quelques mois, le gouvernement avait déjà annoncé qu’il allait prévoir un nouveau régime pour le futur. Le mardi 14 septembre, Agoria a déjà fait savoir qu’il était désormais trop tard pour introduire une nouvelle procédure simple à si court terme et a dès lors plaidé pour une prolongation du régime existant jusqu’à la fin de l’année. Mais aujourd’hui, le gouvernement n’a toujours pas tranché et les entreprises ne savent toujours pas à quoi s’en tenir.

Enfin, Agoria se félicite que le premier ministre ait fortement mis l’accent sur une bonne ventilation. Agoria a d’ailleurs rédigé un guide sur la ventilation dans les écoles pour offrir  aux directions d’école et aux pouvoirs organisateurs un aperçu clair des possibilités de chaque système de ventilation, y compris un arbre décisionnel permettant de choisir le système adéquat. 

Cet article était-il utile ?

Sujets qui pourraient vous intéresser