La Solar Team remporte pour la toute première fois le titre mondial. L’équipe a travaillé durant 15 mois sur la BluePoint, la voiture solaire avec laquelle ils ont participé au challenge. Il est apparu très rapidement qu’il s’agissait d’un challenge et pas d’une course. Même quelques équipes expérimentées n’ont pas franchi la ligne d’arrivée.



Première coupe du monde

L’équipe belge remporte la coupe du monde à l’occasion de sa huitième participation. ‘C’est un sentiment vraiment incroyable que de se retrouver à la ligne d’arrivée en tant que champion du monde ! ’, nous confie Willem-Jan Claes. Hier, nous savions déjà que ce serait un final au coude à coude. Durant l’avant-dernier jour de course, les Belges avaient pu éliminer quasi complètement leur écart de temps de 43 minutes grâce à une stratégie de course intelligente. Les étudiants ont entamé le dernier jour de course avec un retard de seulement 2 minutes et 27 secondes. L’équipe s’est emparée de la première place environ 250 kilomètres avant l’arrivée. ‘Nous nous sommes concentrés cette fois sur la fiabilité et la finition de la voiture et cela a clairement porté ses fruits’, poursuit Willem-Jan.

Jusqu’à l’extrême limite

Le championnat du monde est un challenge, pas une course. Cette édition l’a montré clairement. Plus tôt dans la course, deux des équipes de la classe des challengers, dont nos compatriotes faisaient également partie, ont été éjectés de la piste par un violent coup de vent.   Ce matin, l’ancien champion du monde a dû s’arrêter à cause d’un incendie dans la voiture.

Les équipes du top sont restés longtemps au coude à coude. C’est ce qui rend cette édition unique en son genre. Les autres années, les écarts entre les équipes étaient en effet déjà très importants après le deuxième jour de course.  Le fait que les différentes voitures solaires se ressemblaient fort et que les équipes ont appliqué une stratégie similaire a rendu cette coupe du monde particulièrement passionnante. Par conséquent, les équipes ont dû pousser leur voiture jusqu’à l’extrême limite. Quelques équipes ont également dépassé cette limite, ce qui a eu de lourdes conséquences. Grâce aux nombreux kilomètres d’essai parcourus avec la BluePoint, l’Agoria Solar Team savait exactement où se situait cette limite et a pu de cette façon franchir la ligne d’arrivée en premier à Adelaïde.

 

Plus d’infos

Le Bridgestone World Solar Challenge est un challenge de 3021 km auquel participent 46 équipes provenant de 23 pays.