L'entreprise membre d'Agoria Out Of Use, spécialisée dans la réutilisation des déchets informatiques en Belgique, est la première entreprise B2B à avoir obtenu le certificat WEEELABEX. Mark Adriaenssens, CEO : "Ces dernières années, il y a eu une prolifération d'entreprises qui collectent les déchets informatiques. Les clients n'ont dès lors plus de garantie sur la qualité du service et ne savent pas si la destruction des données est réalisée de manière fiable".


La numérisation et l'arrivée du GDPR ont accru l'importance de la garantie de la destruction des données et d'un recyclage IT adéquat. Et des centaines d'entreprises dans le monde ont pris le train en marche. Mais cette prolifération a entraîné une détérioration de la qualité. C'est pourquoi la certification Weeelabex a été introduite. Tout transformateur de déchets d'équipements électriques et électroniques (WEEELABEX) doit passer un audit WEEELABEX ou travailler sur le certificat ISO 17020. Bruxelles et la Wallonie s'y mettront également à court terme.

Le standard WEEELABEX a été développé par une coopération européenne de producteurs et de transformateurs. Cette norme décrit les procédures de recyclage, de traitement et de réhabilitation des déchets d'appareils électriques et électroniques. Waste of Electric and Electronic Equipment Label of Excellence (WEEELABEX) traite précisément du concept de "traitement approprié" exigé par la directive européenne 2002/96/CE depuis son introduction en 2005. Les recycleurs et transformateurs d'équipements électriques et électroniques (e-waste) doivent être en possession du certificat nécessaire dès le début du mois de mars, au moyen de la certification WEEELABEX. Aux Pays-Bas, cette certification est obligatoire depuis 2015.

Mark Adriaenssens, CEO Out Of Use: "La norme WEEELABEX garantit qu'au moins 85 % des déchets informatiques sont récupérés, réutilisés ou recyclés en matières premières secondaires."

Mark Adriaenssens, CEO de l'entreprise de recyclage Out Of Use: "Ces dernières années, il y a eu une prolifération d'entreprises qui collectent les déchets informatiques, avec des résultats variables. Dans certains cas, les clients obtiennent un mauvais service qui peut avoir de lourdes conséquences. En outre, on peut se demander si ces sociétés informatiques traitent la destruction des données de manière fiable. Un autre inconvénient est qu'une grande partie des déchets informatiques (dits "réutilisables") se déplace vers les pays du tiers monde, avec pour résultat que ces matières premières rares disparaissent de notre continent et que l'on perdent totalement leur trace. La norme WEEELABEX garantit qu'au moins 85% des déchets informatiques sont valorisés, réutilisés ou recyclés sous forme de matières premières secondaires. En outre, le processus de destruction des données fait l'objet d'un audit spécifique.

Werner Annaert, directeur général de Go4Circle, fédération des entreprises d'économie circulaire : "Les entreprises de recyclage sont contrôlées selon des normes strictes, ne permettant qu'aux opérateurs les plus fiables de se maintenir. L'un des principaux objectifs est de fixer un taux de recyclage de 85%. Les entreprises doivent donc prouver qu'au moins 85% des déchets sont recyclés. La certification couvre également tous les aspects de l'entreprise : gestion de la qualité, conditions de travail et sécurité, destruction des données, assurances, respect des exigences légales, connaissance de l'environnement et des substances dangereuses, etc. Les entreprises qui veulent obtenir le certificat WEEELABEX doivent déclarer avec précision comment, où et par qui divers éléments sont recyclés. Ces exigences contribueront à améliorer la qualité du recyclage des ordinateurs."

Vous voulez savoir si votre partenaire de recyclage informatique est certifié WEEELABEX ? Vous pouvez le vérifier sur www.WEEELABEX.org.

 
Vous êtes gagnant ? Faites-le savoir !
Vous êtes membre d'Agoria et votre entreprise enregistre des succès : nouvelle commande importante, innovation, extension, distinction, reprise de société… ? Faites-le-nous savoir ! Votre nouvelle sera publiée sur www.agoria.be ainsi que dans cette rubrique sur Agoria Online.

Comment vous y prendre ? C'est très simple : envoyez un texte d'une vingtaine de lignes maximum (de préférence avec photo) à redaction@agoria.be.