Izegem, en Flandre occidentale, se trouve l’usine la plus ancienne et la plus importante de Vandemoortele, le leader européen des produits de boulangerie, margarines, huiles et graisses culinaires. Elle date de 1899, mais c’est précisément ce berceau qui a remporté un trophée Factory of the Future en 2020.


"Nous devons surtout ce joli titre au haut degré d’automatisation, à l’implication du personnel et à l’utilisation durable de l’énergie et des matériaux", confie la responsable du site, Nele Union.

Historique

C’est désormais Jean Vandemoortele, la quatrième génération, qui dirige l’entreprise familiale de Flandre occidentale Vandemoortele, fondée en 1899 par son grand-père, Constant. Elle compte entre-temps 34 usines dans toute l’Europe pour deux ‘business lines’ : d’une part les margarines, huiles culinaires et graisses de friture (5), et d’autre part les produits de boulangerie (29). Tous ces produits rejoignent le commerce de détail, le food service, les boulangeries industrielles ou artisanales et ce, dans le monde entier. A Izegem se trouve l’usine la plus ancienne, qui pourrait bien être la plus grande usine de margarine d’Europe d’après Nele Union, la responsable du site. La production de margarine y a débuté en 1951.

C’est désormais Jean Vandemoortele, la quatrième génération, qui dirige l’entreprise familiale de Flandre occidentale Vandemoortele, fondée en 1899 par son grand-père, Constant. Elle compte entre-temps 34 usines dans toute l’Europe pour deux ‘business lines’ : d’une part les margarines, huiles culinaires et graisses de friture (5), et d’autre part les produits de boulangerie (29). Tous ces produits rejoignent le commerce de détail, le food service, les boulangeries industrielles ou artisanales et ce, dans le monde entier. À Izegem se trouve l’usine la plus ancienne, qui pourrait bien être la plus grande usine de margarine d’Europe d’après Nele Union, la responsable du site. La production de margarine y a débuté en 1951.

Découvrez, Vandemoortele, usine du future, en vidéo :

Innovation

"Actuellement nous fabriquons pas moins de 160.000 tonnes de margarine par an, sur 20 lignes de production. Au total, il s’agit de plus de 1.000 SKU différents, pour lesquels nous partons de quelque 300 recettes de client diversifiées”, confie Union. Pour les nombreuses innovations, le département R&D tient largement compte des tendances sociales, telles que les aspects santé et le changement des habitudes alimentaires.

Digital Factory

Bien qu’il ne s’agisse pas vraiment d’une nouvelle construction, l’usine répond à toutes les exigences actuelles de sécurité de qualité et d’hygiène. Et de nombreux processus sont en partie ou entièrement automatisés.

Dashboards

"Songez par exemple au nettoyage des installations ou à la logistique. Après l’emballage par des robots, le transport interne des palettes est totalement automatique, via des convoyeurs à rouleaux et des VGA. Plus aucune manipulation manuelle n’intervient, jusqu’à la préparation des palettes pour l’exportation. Dans le processus de production proprement dit, les opérateurs disposent de tableaux de bord pratiques sur toutes les lignes. Ils peuvent y suivre l’efficacité du déroulement du processus et apporter des correctifs si nécessaire", précise Union en nous guidant dans le hall de production.

Human Centred Organisation

La condition sine qua non de la numérisation est qu'il faut toujours obtenir l’approbation des individus.

Apprendre toute sa vie

"Ce haut niveau d’automatisation exige effectivement un certain bagage technique de notre personnel. C’est pourquoi nous investissons fortement en tant qu’organisation d’apprentissage dans les recyclages liés ou pas au travail. Nos collaborateurs sont fiers de la ‘marque’ Vandemoortele et accordent une priorité absolue à la qualité et à l’hygiène.  Comme nous voulons accroître leur implication, nous avons démarré un projet lean il y a quatre ans. Cela implique notamment que nous attendons l’input de nos opérateurs et techniciens lors de nouveaux projets et investissements, et que nous demandons même aux collaborateurs des propositions d’amélioration. Ceci a certainement déjà porté ses fruits, en ce sens que nous enregistrons sensiblement de meilleurs résultats pour certains KPI importants, tels que l’efficacité machine", confie Union.

Employeur loyal

Cette fierté des collaborateurs est aussi un avantage en termes de recrutement.

"Ici à Izegem, nous avons une ancienneté moyenne élevée. Et bien que la ‘guerre pour les talents’ ne nous est certainement pas étrangère, nous parvenons à attirer de nouveaux travailleurs. Seule un offre d’emploi pour un profil technique reste parfois vacante pendant six mois, contre un mous auparavant. Il n’est pas rare que ces nouvelles recrues nous soient envoyées par le personnel engagé, via le système ‘refer a friend’. Ils nous qualifient souvent d’employeur loyal car nous garantissons un beau salaire et un traitement correct. Parfois, tout est question de petits détails, comme offrir des donuts et des fruits lors de réunions ou de journées de formation."

Eco Factory

Les collaborateurs apprécient aussi que l’entreprise assume sa responsabilité sociale, par exemple sur le plan de l’environnement.

Energie et matériaux

"Nous misons sur la durabilité pour autant qu’il s’agisse d’aspects socialement démontrés, et nous continuerons certainement à le faire. Dans la production, il s’agit par exemple d’économies d’énergie avec des moteurs à haut rendement, ou de l’utilisation d’huile de palme durable. Au niveau du produit, nous sommes passés au carton durable pour les emballages secondaires", explique-t-on.

Factory of the Future

Tous ces efforts ont permis au Vandemoortele Izegem d'être l'un des quatre nouveaux lauréats du prix de l'Usine du futur au début du mois de février. Ceux-ci sont décernés depuis 2015 par la fédération de la technologie Agoria et le centre de recherche Sirris. Entre-temps on compte déjà 38 gagnants, dont 8 issus de l’industrie alimentaire. Ils ont obtenu un score suffisant pour chacune des 7 transformations clé du programme Made Different.

"Nous nous sommes inscrits pour deux raisons. D’une part nous entendons souvent dire que nous sommes des pionniers et nous voulions le vérifier à l’aide d’un scan de l’entreprise. D’autre part, nous considérions ceci d’emblée comme une belle reconnaissance pour nos collaborateurs. L’award a encore accru leur fierté et nous a aussi donné un coup de fouet. En effet, la participation incite à réfléchir à l’avenir de l’entreprise. Tout le trajet à parcourir fut plus intensif que prévu mais pourtant ceci est certainement à conseiller aux autres entreprises", confie Nele Union.

L'avenir

Pour l’avenir, nous voulons donc chez Vandemoortele continuer de nous concentrer sur cette durabilité mais l’innovation et l’automatisation restent aussi des piliers importants dans l’exploitation de l’entreprise.

“Notre conseil aux autres entreprises ? Ne craignez pas d’adopter une nouvelle technologie. Commencez à petite échelle et ajustez progressivement. Vous réussirez avec une compréhension approfondie," affirme Union.

Votre entreprise va-t-elle s'adapter... ou disparaitre ?
Pour le secteur manufacturier, se transformer en usine du futur est une question de survie. Mais nombreuses sont les entreprises en Wallonie qui se demandent comment franchir le cap 'concrètement', par quelles étapes commencer et comment se faire aider. 
Agoria, 7 fédérations sectorielles et l'UWE, vous invitent à un webinaire le 6 octobre prochain pour découvrir 7 clés pour booster la compétitivité de votre entreprise.
Cliquez ici pour voir le programme et vous inscrire.