Comment les systèmes mécaniques vont-ils contribuer à la victoire de l'Agoria Solar Team pendant la course en Australie ? "Toutes les pièces de la BluePoint sont légères, mais leur rigidité et leur fiabilité ont été largement testées. De plus, elles peuvent être rapidement démontées et remplacées. En cas de changement des pneus, nous voulons que la voiture puisse repartir en moins de 2 minutes !" Lisez ici quels membres d'Agoria ont contribué aux systèmes mécaniques.


 

Quels sont les systèmes mécaniques les plus importants de la BluePoint ?

Joachim Verschueren, ingénieur mécanicien : "Les systèmes les plus importants sont la suspension, la direction et les freins. Bref, l'essentiel pour conduire."

Pieter Sannen, ingénieur mécanicien : "Les 120 pièces mécaniques sont très légères, pour pouvoir rouler aussi vite que possible. Mais en outre, elles doivent être suffisamment solides et fiables. C'est pourquoi nous avons réalisé de nombreuses simulations. Nous avions un certain nombre de paramètres pour chaque composant. Par exemple, notre système de freinage devait être léger, mais capable de supporter une certaine force de freinage."

Les systèmes mécaniques sont probablement sensibles aux dommages. Comment traitez-vous les défauts pendant la course ?

Robin Paenenen, ingénieur mécanicien : "Il y a en effet un risque que certaines pièces s'endommagent en Australie. C'est ce à quoi nous essayons de nous préparer ! Nous fabriquons toutes nos pièces en triple exemplaire. Un jeu sera envoyé complètement en Australie, un jeu sera dans la voiture, et un dernier sera gardé en Belgique pour nos tests."

Joachim : "Tous les systèmes ont été développés de telle sorte qu'ils puissent être démontés assez rapidement. Par exemple, nous devons pouvoir remplacer les roues très rapidement. Il est fort probable que nous devrons le faire en Australie. Nous avons élaboré un protocole qui nous permettra de nous entraîner en profondeur pour la course."

En Formule 1, ils peuvent remplacer un pneu en quelques secondes. Et toi, qu'en penses-tu ?

Pieter : "Cela nous prend un peu plus de temps. Mais nous essayons de remettre la voiture sur la piste en moins de 2 minutes. C'est aussi impressionnant."

Comment le monde des affaires vous a-t-il soutenu ?

Robin : "Nous pouvons concevoir toutes nos pièces, mais bien sûr, elles doivent aussi être produites. Nous avons reçu notre aluminium d'avion de Dejond. Igus a fourni les charnières pour la colonne de direction et le cockpit et 3M nous a fourni du ruban adhésif."

Pieter : "De plus, de nombreuses entreprises ont participé au fraisage et au tournage. Il s'agit notamment de BO Solutions, Haas, Ateliers Bonte, C-Mec et Stewal. Stow nous a aussi fourni les étagères pour tout ranger proprement."

Joachim : " Nous avons besoin d'un cockpit repliable selon les règles de la compétition. Nous devons prévoir que notre volant  puisse se rétracter en cas d'accident, afin que le conducteur ne s'empale pas. IMA nous a aidés avec ça."

De quoi êtes-vous le plus fier ?

Joachim : "Du transfert d'un design virtuel à une voiture physique. On peut dessiner n'importe quoi sur un écran d'ordinateur, mais c'est autre chose de vraiment assembler la voiture."

Pieter : "C'est un projet qui demande beaucoup de travail. Il ne s'agit pas seulement de concevoir une voiture. Toute l'équipe doit bien travailler ensemble, nous devons établir des plans, tout doit être organisé sur le plan logistique et il faut le savoir-faire technique pour tout assembler. Enfin, la voiture doit se rendre en Australie. Le fait que tout se mette bien en place est quelque chose dont on peut être fier."

Suivez l'Agoria Solar Team de près avec notre timeline!