Le programme de la future Commission doit encore être défini et présenté, mais il nous semble intéressant de revenir sur les lignes directrices politiques que Mme von der Leyen a mentionnées au parlement européen.


Mme Ursula von der Leyen, élue ce mardi 16 juillet par le Parlement européen comme présidente de la Commission européenne, prendra ses fonction en octobre prochain. Elle peut désormais travailler avec les États-membres à la composition de la Commission et la répartition des compétences.

Le programme de la future Commission doit encore être défini et présenté, mais il est intéressant de revenir sur les 'political guidelines' que Mme von der Leyen a mentionnées au parlement européen. Celles-ci sont regroupées au sein de 6 ambitions majeures 

  1.  A European Green Deal
  2. An economy that works for people
  3. A Europe fit for the digital age
  4. Protecting our European way of life
  5. A stronger Europe in the world
  6. A new push for European democracy

Le document de 24 pages comporte beaucoup d'éléments importants pour l'industrie technologique.

Sans être exhaustif, nous notons les éléments suivants :

"von der Leyen proposera un Green Deal européen dans les 100 premiers jours de son mandat. Il s'agira notamment de la première loi européenne sur le climat à consacrer l'objectif de neutralité climatique de 2050. Elle introduira une taxe sur le carbone à la frontière pour éviter les fuites de carbone."

  • Pour contribuer au changement, elle présentera son plan pour une économie d'avenir, une nouvelle stratégie industrielle.
  • Elle présentera un plan d'action visant à mettre pleinement en oeuvre le pilier européen des droits sociaux et proposera un instrument juridique visant à garantir à chaque travailleur de notre Union un salaire minimum équitable.
  • Elle défend l'équité fiscale - que ce soit pour les entreprises 'physiques' ou les entreprises numériques - et veillera à ce que la fiscalité des grandes entreprises de technologie soit une priorité.
  • Au cours des 100 premiers jours de son mandat, von der Leyen proposera une législation pour une approche européenne coordonnée sur les implications humaines et éthiques de l'intelligence artificielle. Cela devrait également permettre d'examiner comment nous pouvons utiliser le big data pour des innovations qui créent de la richesse pour nos sociétés et nos entreprises. Les investissements dans l'IA seront prioritaires à travers un programme-cadre pluriannuel et un recours accru aux partenariats public-privé.
  • "L'Europe fixe déjà des normes en matière de télécommunications. Il est temps de reproduire ce succès et d'élaborer des normes communes pour nos réseaux 5G. Il est peut-être trop tard pour reproduire des hyperscalers, mais il n'est pas trop tard pour atteindre la souveraineté technologique dans certains domaines technologiques critiques. Pour ouvrir la voie à la prochaine génération d'hyperscalers, nous investirons dans la blockchain, le high-performance computing, le quantum computing, les algorithmes et les outils permettant le partage et l'utilisation des données. Nous définirons ensemble des normes pour cette nouvelle génération de technologies qui deviendront la norme mondiale. "
  •  Une nouvelle loi sur les services numériques - Digital Service Act - améliorera les règles en matière de responsabilité et de sécurité applicables aux plates-formes, services et produits numériques et finalisera le marché unique numérique - Digital Single market.
  • La création d'une Joint Cyber Unit pour accélérer le partage d'informations sur les questions cybernétiques et assurer une meilleure protection.
  •  La numérisation complète de la Commission européenne, donnant ainsi l'exemple en matière de numérisation des services publics.
  • Une mise à niveau du plan d'action de l'UE pour l'éducation numérique - Digital Education Action Plan.