Agoria accompagne les entreprises à travers leur transformation en usine du futur. Cette série d'articles vous aidera à mieux comprendre chacun des 7 domaines de transformation qui jouent un rôle crucial dans ce cadre. Nous vous les détaillerons un par un. L’Eco-factory constitue une des transformations devenant de plus en plus importantes. Dans cet article, nous nous intéressons plus en détail à la mesure de la durabilité.


Mesurer et cartographier la durabilité permet de mieux comprendre les possibilités qu'elle offre pour créer une réelle valeur ajoutée, de mieux la gérer et de construire une Eco-factory ambitieuse. Cet article vous donne un aperçu de la manière dont les entreprises abordent ces défis. Laissez-vous inspirer par nos conseils et témoignages...

De nombreuses entreprises qui entament le parcours « Factory of the future » ont souvent déjà fait leurs preuves dans un ou plusieurs des 7 domaines de transformation. En matière de durabilité, si la plupart d’entre elles ont déjà posé les premiers jalons, elles s'interrogent encore souvent sur la manière dont elles peuvent aller plus loin.

Historiquement, l'un des moteurs du succès des stratégies de durabilité est la réglementation de plus en plus stricte qui durcit systématiquement les exigences minimales auxquelles les entreprises sont soumises, qu’il s’agisse de la production de déchets, des émissions, de l’énergie, de l’eau, du règlement REACH, de la directive ROHS ou encore de la conception de produits. Les entreprises sont généralement bien informées sur la manière dont elles peuvent se conformer aux normes en vigueur et en assurer le suivi. Néanmoins, le nombre d'entreprises qui développent une véritable approche durable pour aller au-delà des minimums légaux et en faire un avantage concurrentiel reste relativement limité.

Cela s'explique en grande partie par le fait que la durabilité est une question très complexe qui, outre la question de la conformité, touche également aux domaines de la gestion des matières premières, de l'économie circulaire, du marketing, de la conception ou de la logistique.

En outre, pour l'instant, nous ne disposons pas de suffisamment de données chiffrées qui illustrent l'impact des choix durables en termes de produits, de services et de modèles d’entreprise. Cependant, les nouvelles technologies telles que le big data, les chaînes de blocs et l'IA offrent la possibilité de travailler avec les données de manière complexe pour définir des ICP ambitieux.

Ainsi, dans la gestion d’entreprise, l'énergie et les matériaux sont passés du statut de coûts fixes substantiels à un facteur qui est activement contrôlé en temps réel. Certaines Factories of the Future ont quant à elle associé la gestion des déchets aux ICP et au système de bonus du personnel afin de sensibiliser, mais aussi de stimuler l'innovation et d'encourager les propositions d'optimisation des processus. Pour de nombreuses autres thématiques, telles que la transition vers de nouveaux modèles d’entreprise durables, la question reste souvent de savoir quel sera l'impact, dans quel domaine et dans quelle mesure il sera mesurable. En raison du nombre limité de témoignages, les entreprises de pointe ont souvent recours à une combinaison de méthodes de mesure utilisant une forme beaucoup plus souple de benchmarking interne ou externe.

La durabilité est souvent abordée de manière plus large par le biais de rapports de durabilité avec des indicateurs standards tels que ceux fournis par la Global Reporting Initiative (GRI), mais aussi en s'appuyant sur les ODD et leurs indicateurs connexes, ou encore en établissant une matrice de matérialité pour mieux comprendre quels sont les thèmes prioritaires pour l’organisation et les parties prenantes. Ces différentes approches permettent de dresser un tableau plus précis de la situation, mais aussi de faire des choix.

Toutefois, au sein de votre organisation, il est important que vous communiquiez de manière transparente sur vos ambitions et votre approche, sur ce que vous allez mesurer et sur ce que vous voulez faire des résultats. Cela vous permet d’obtenir le soutien nécessaire au sein de l'organisation, mais aussi de stimuler les travailleurs à émettre des suggestions d'amélioration. De nombreuses entreprises ayant déjà suivi le parcours « Factory of the Future » ont mis en place des incitants pour optimiser les processus internes en invitant leurs collaborateurs à proposer des idées ou des projets innovants axés sur certains aspects de la durabilité. Plus l'organisation elle-même donne le bon exemple, plus elle incite ses collaborateurs à donner eux-mêmes une forme concrète à la durabilité.

La société membre Barco a pour sa part choisi de se concentrer sur un domaine dans lequel elle possède déjà beaucoup de connaissances et une vaste expérience, mais qui peut également être valorisé comme un avantage concurrentiel : l'écoconception. À cette fin, Barco a développé un outil interne pour calculer l’« écoscore » de ses initiatives. Celui-ci anticipe les réglementations de plus en plus strictes et les attentes des clients, encourage l'amélioration continue en se fondant sur la norme ISO 14001, promeut les principes d'écoconception dans toute l'entreprise, facilite la comparaison objective des produits en interne, et joue également un rôle dans le choix des matériaux. L'outil stimule également le perfectionnement continu des méthodes de mesure et motive les employés à favoriser autant que possible l'écoconception dans le cadre de leur travail. Pour chaque nouvelle proposition de produit, la meilleure performance existante à ce moment-là est considérée comme la norme minimale dans l'entreprise.

Jan Daem, Eco-officer chez Barco : « Grâce à l'écoscore, les objectifs poursuivis par Barco sont clairs pour tous les acteurs impliqués dans la conception de produits. L'outil permet de clarifier de manière non contraignante les choix objectifs en matière de durabilité au sein des différentes divisions concernées par les étapes traditionnelles du développement. De cette façon, nous créons un défi abordable qui peut être converti en valeur ajoutée aussi bien pour la planète que le client et Barco. Nous sommes heureux de constater que de plus en plus de produits sur le marché portent le label écologique Barco. »

Il est important que la mesure et la gestion de la durabilité restent pratiques et pragmatiques. Vu l'ampleur du défi et les nombreuses inconnues qui subsistent, il est important de déterminer où se situent vos ambitions, où se concentrent l'envie et le potentiel au sein de l'organisation aujourd'hui, et comment vous pouvez commencer à mesurer et gérer la durabilité de manière ciblée en fonction de ces éléments. Par exemple, que pouvez-vous tirer d'un long et vaste processus d'ACV si vous envisagez de faire des progrès sur un produit ou un service très spécifique ? Enfin, le benchmarking est également crucial pour voir comment des entreprises comparables à la vôtre mesurent leur durabilité pour ensuite agir en conséquence. Cela donne parfois la motivation nécessaire pour aller de l'avant rapidement, mais peut aussi parfois déboucher sur de nouvelles collaborations.

Votre entreprise va-t-elle s'adapter... ou disparaitre ?
Pour le secteur manufacturier, se transformer en usine du futur est une question de survie. Mais nombreuses sont les entreprises en Wallonie qui se demandent comment franchir le cap 'concrètement', par quelles étapes commencer et comment se faire aider.
Agoria, 7 fédérations sectorielles et l'UWE, vous invitent à un webinaire le 6 octobre prochain pour découvrir 7 clés pour booster la compétitivité de votre entreprise.
Cliquez ici pour voir le programme et vous inscrire.

Lisez les précédents articles de la série :