Le travailleur qui, en accord avec l’employeur, bénéficie d’un congé parental « corona » sur base de l’arrêté royal n°23 du 13 mai 2020 bénéficie de la protection contre le licenciement prévue dans le cadre de l’interruption de carrière.


Lorsqu'un travailleur bénéficie de la protection contre le licenciement dans le cadre du régime de l'interruption de carrière, l'employeur ne peut faire aucun acte tendant à mettre fin unilatéralement au contrat de travail, sauf en cas de motif grave ou de raison légitime étrangère au congé parental "corona".

La période de protection débute au moment de l'avertissement écrit fait à l'employeur et prend fin trois mois après la fin du congé.

Le non-respect de la protection est sanctionné d’une indemnité forfaitaire correspondant à la rémunération de six mois, en plus des indemnités dues à l’occasion de la rupture.

Pour rappel, le congé parental corona peut être pris pendant la période du 1er mai au 30 juin 2020.  Cette période est éventuellement prolongeable par un arrêté royal.

Pour tout renseignement complémentaire, veuillez vous adresser aux "first points of contact" dans votre région :

  • Bruxelles - Brabant
  • Hainaut-Namur
  • Liège-Luxembourg

Coronavirus : restez informé !

La propagation du coronavirus (COVID-19) a un impact majeur sur les activités des entreprises technologiques belges. Nos experts Agoria suivent la situation et répondent à toutes vos questions sur les mesures gouvernementales. Suivez nos mises à jour quotidiennes ici.

Lire la suite