Dans le cadre du plan de relance européen, il est prévu qu'au moins 20 % du budget de la "facilité pour la reprise et la résilience" soit alloué au numérique (> 1 milliard d'euros pour la Belgique). Découvrez les propositions concrètes d'Agoria ici. 


Le plan de relance européen, d’une valeur de quelque 750 milliards d’euros, est dans les starting blocks. La leçon la plus importante que la Commission européenne a tirée de la crise financière de 2008 est que, cette fois, le plan de relance doit être un plan dirigé vers le futur. Les projets soumis seront évalués sur leur effet de levier économique et sur leur contribution à la transition climatique et numérique. Le lancement du plan de relance marque une étape importante pour changer son fusil d’épaule et se concentrer pleinement sur des investissements durables afin de rendre notre économie plus résiliente. 

Dans le cadre de ce plan de relance, une Facilité pour la Reprise et la Résilience est financée par un prêt de la Commission européenne à hauteur de € 672,5 milliards. La Belgique devrait se voir octroyer environ 5,1 milliards d’euros sur base d’un plan à introduire avant fin avril 2021. Les deux grandes priorités sont les transitions climatique et numérique. Agoria soutient ces priorités et fait une série de propositions très concrètes dans ces deux domaines (voir l'article Fonds de relance européen : Agoria formule ses propositions pour développer le plan belge pour la reprise et la résilience du 23/11/20). 

En ce qui concerne le numérique plus spécifiquement, il occupe une place de plus en plus importante dans nos société et économie et sera déterminant pour l’avenir, autant pour la création d’emplois et de valeur que pour améliorer la qualité de vie des citoyens ou participer aux objectifs de développement durable. C’est la raison pour laquelle l’Europe met l’accent sur ce secteur : le plan ‘facilité pour la reprise et la résilience’ prévoit que minimum 20% de son budget soit utilisé pour le numérique (> €1 milliard pour la Belgique).

Dans ce cadre, Agoria recommande aux gouvernements fédéral, régionaux et communautaires des mesures et projets d’investissement prioritaires avec budget et KPI regroupés en 5 grands thèmes numériques. Pour développer ces priorités, Agoria s’est inspiré des propositions de sa fédération sœur Digital Europe (How to spend it: A digital investment plan for Europe), notamment pour les 5 grands thèmes prioritaires. Ces propositions ont bien sûr été adaptées à la situation belge.

Les principaux projets et réformes proposés par Agoria sont les suivants :

Compétences et formations numériques : Agoria propose deux principaux projets. Le premier vise l’upskilling numérique des (futurs) professionnels ainsi que celui des entreprises, grâce à un scan pour chaque catégorie assorti de respectivement les possibilités de formation et un accompagnement. Le deuxième projet phare est la numérisation de haut niveau des écoles des trois communautés par l’utilisation d’un scan du niveau de numérisation et de durabilité, d’un accompagnement des écoles sur mesure et de ‘paquets digitaux’.

Soins de santé numériques : Pour donner une réelle impulsion aux soins de santé numériques, Agoria propose la mise sur pied d’un Fonds pour les solutions numériques HealthTech ainsi que de développer fortement l’Intelligence Artificielle (IA) et les ‘Dataspace’ pour répondre aux défis de la santé spécifiquement.

E-gov et open data au service et en collaboration avec les PMEs et scale-ups : Il s’agit pour la Belgique, les Régions et les Communautés de chacun développer un Plan e-gov & open data ambitieux, en utilisant l’expertise des entreprises compétentes. Priorités : toutes les transactions avec les citoyens et les entreprises numériques, un bond d’efficacité par la numérisation interne, interopérabilité (entre pays UE mais aussi entre les différents niveaux de pouvoir du pays) et une forte impulsion pour l’économie des données avec les open data.

Transformation numérique des entreprises, innovation et green deal : Au vu de la nouvelle politique européenne pour créer des espaces européens de data, Agoria propose la création d’un Hub national ‘Gaia-X’ ainsi que de soutenir les entreprises afin de partager et développer des projets data. En ce qui concerne l’IA, Agoria demande d’investir de façon plus ambitieuse pour son développement dans les entreprises ainsi que pour la résolution de défis sociétaux interrégionaux.

Connectivité et infrastructure : Pour une infrastructure numérique de pointe, il est indispensable de mettre en place un cadre adapté pour le déploiement de la 5G, en particulier la mise aux enchères urgente des bandes de fréquences et l’adaptation des normes d’émission (recommandées par l’UE et l’OMS). Les pouvoirs publics doivent aussi investir dans la connectivité le long des principaux axes de transport pour ainsi renforcer la place de la Belgique comme hub logistique.

Agoria travaille avec les différents gouvernements pour que ces priorités soient au maximum reprises dans le Plan belge.

Consultez ici (2 MB) les propositions d’Agoria