« La mise en place d’un péage n’est pas à l’ordre du jour pour le moment ; nous ne pouvons pas arrêter le progrès technologique ; nous devons continuer à remédier à l’inadéquation entre l’offre et la demande sur le marché du travail » : telles sont les réponses qui ont été apportées par le ministre-président Rudi Vervoort la semaine dernière à diverses questions pressantes posées par les chefs d’entreprise bruxellois, alors qu’il était l’invité du Conseil de direction d’Agoria Bruxelles consacré au nouvel accord de gouvernement bruxellois.

Désolé, cet article est réservé aux membres d'Agoria. Vous avez déjà reçu vos codes d'accès? Introduisez-les ici et poursuivez votre lecture.

Votre entreprise est membre d'Agoria? Demandez vos codes d'accès et accédez à tout le contenu de notre site. Remplissez le formulaire.
Votre entreprise n'est pas membre d'Agoria? Découvrez ici les nombreux avantages d'une affiliation à Agoria.