La numérisation est partout, y compris dans le monde médical. Dans notre série 'Innovateurs HealthTech', nous donnons la parole à un certain nombre d'entreprises nouvelles ou établies qui, grâce à des solutions innovantes, donnent une nouvelle dimension numérique à la santé. Aujourd'hui, c'est au tour de Oncomfort, qui développe un système de sédation digitale.


" Notre vision: être présent dans chaque salle d'opération, au niveau mondial. " Ambitieux, Mario Huyghe, CEO d'Oncomfort, l'est. Et avec raison : la PME de Wavre développe un produit unique, que l'on commence à s'arracher dans les milieux hospitaliers. " Ce produit, c'est la sédation digitale, qui permet de diminuer la douleur et l'angoisse du patient sans pharmacologie, explique Mario Huyghe (photo). Et ce grâce à la technologie de la réalité virtuelle. "

Hypnose et réalité virtuelle

Cela fait longtemps que l'hypnose clinique est utilisée pour certaines opérations, car elle permet des réveils sans ou presque sans effets secondaires. " Mais l'application en pratique est lourde : il s'agit chaque fois d'une intervention assez longue d'un hypnothérapeute-anesthésiste avec un seul patient. Avec notre système, la technique peut être appliquée beaucoup plus facilement et à large échelle : avec le casque de réalité virtuelle sont livrés sept scénarios validés comme dispositif médical, en dix langues. "

La sédation digitale est d'ores et déjà appliquée dans une quarantaine d'hôpitaux, pour des interventions sous anesthésie locorégionale, en cardiologie et radiologie interventionnelle, en oncologie, pour diminuer les douleurs,… Quelque 10.000 patients, adultes et enfants, ont déjà été traités et 2.000 autres sont impliqués dans des programmes de recherche. Le Sedakit™ , set de sédation digitale d'Oncomfort, est assemblé localement et personnalisé par FlexPack, un atelier protégé à Puurs.

Internationalisation

Succès aidant, la PME cherche maintenant à se développer à l'étranger. " Actuellement, nous sommes surtout présents en Belgique et en France (où nous réalisons 40% de notre CA) ", poursuit Mario Huyghe. " Mais notre présence récente à des grands congrès internationaux confirme la demande internationale pour une approche non-pharmacologique et nous prospectons maintenant une dizaine d'autres pays, via des réseaux de distribution. " Aujourd'hui, nous employons déjà neuf personnes avec l'objectif de doubler ce nombre pour la fin de l'année et de trouver des capitaux frais, notamment via les programmes 'scale-up' d'Agoria et de Sirris. "

 Curieux de découvrir les dernières innovations Health Tech réalisées par les membres d'Agoria? Participez au Closing Summer Event d'Agoria Digital & Telco le 19 septembre. Programme et inscription.