Digital transformation - case study 2 : La mise en œuvre du concept d’« usine du futur » numérique s’est traduite chez Newtec par une nette augmentation de la productivité et de l’implication du personnel. 

Description

Entreprise belge de haute technologie, Newtec est spécialisée depuis près de 30 ans dans la conception, le développement et la production d’équipements pour la communication satellitaire. L’usine d’Erpe-Mere se concentre sur la fabrication de nouveaux produits sur un marché très spécifique (faible volume, hautes technologies).

Les produits qu’elle livre dans le monde entier sont fabriqués sur mesure, en fonction des besoins des clients. Grâce à la technologie Newtec intégrée dans la chaîne de transmission, plus de trois milliards de personnes regardent chaque jour la télévision.

Défis

  • Comment Newtec peut-elle constamment innover, en termes de produits et procédés de fabrication, pour conserver sa position de leader du marché ?

 

  • Comment l’usine Newtec d’Erpe-Mere peut-elle devenir le centre d’un réseau mondial de partenaires et de fournisseurs ?

 

Approche

Il y a quelques années, Newtec a ressenti le besoin de développer ses compétences clés dans le cadre de sa transformation selon le slogan : « Think and Act Digital ».

Le « partage du savoir » constitue à cet égard un facteur majeur. Mais l’adage selon lequel « savoir, c’est pouvoir » ne s’applique plus en raison de la présence de Newtec à l’échelle mondiale. En revanche, ce que l’on fait avec ce savoir revêt une plus grande importance ; c’est ce qui fait la différence. Il faut combiner intelligemment les connaissances pour obtenir quelque chose de nouveau.

Project highlights


Newtec a instauré une culture de l’amélioration continue, consistant à rechercher systématiquement des possibilités d’amélioration par rapport aux productions précédentes, que ce soit en termes de qualité ou de coûts de fabrication.

Autrefois, Newtec se concentrait principalement sur sa propre technologie. Aujourd’hui, elle inclut dans ses produits et son processus de production les capacités que peuvent apporter ses partenaires.

Afin d’intégrer cette culture dans l’organisation, un programme de formationconcerté entre tous les départements a été dispensé aux collaborateurs. Cela offre davantage de flexibilité à Newtec et permet d’optimiser le flux opérationnel dans son intégralité.

Lors de l’analyse de la chaîne de valeur (« value stream mapping »), Newtec a d’abord opéré les choix qui étaient favorables à ses clients. C’est une excellente manière de procéder car le client peut ainsi profiter immédiatement du travail fourni.

Newtec a choisi de réorganiser son département IT autour d’une équipe IBQ – IT, Business Process Management and Quality –, qui a finalement conduit à l’introduction du concept « Customer Centric Operations » : une plateforme qui saisit les données des clients et les utilise pour optimiser les processus. Newtec opte à cet effet pour un système CRM où la force de vente l’outil de bout-en-bout. Tout est intégré dans des services standardisés qui sont combinés aussi bien physiquement que numériquement à travers l’ensemble des processus.

Résultats


Actuellement, le concept d’usine numérique de Newtec se compose de trois strates :

  • Strate 1 : Amélioration des processus


Newtec utilisait auparavant des ordres de production en papier qui étaient diffusés partout dans l’usine, si bien que ces informations manquaient leur but. Il fallait plus de deux semaines pour traiter le feedback de production, ce qui est beaucoup trop long. En effet, entretemps, des ordres similaires pouvaient être lancés, avec à la clé les mêmes problèmes et beaucoup de frustration. Afin de résoudre ce problème, Newtec a cherché une solution adaptative et capable de donner un feedback en temps réel. Il a été décidé de transformer un système ERP open source en un outil d’enregistrement de toutes les données de production.

  • Strate 2 : Au niveau opérationnel


Dans le passé, les operation managers devaient établir un planning pour neuf stations de travail différentes qui étaient toutes reliées entre elles. C’était mission impossible.
Aujourd’hui, Newtec a donné aux opérateurs davantage de marge de manœuvre en numérisant le lieu de travail au moyen de tableaux de contrôle des processus et moniteurs. En d’autres termes, le message est le suivant : « Créez plus de visibilité au sein des processus opérationnels et donnez aux travailleurs les moyens de décider. »

Une gestion de la production transparente remplace le planning



Désormais, les travailleurs et les vendeurs gèrent la production (le planning), le manager opérationnel ne contrôle que les exceptions et seulement si cela s’avère nécessaire.

  • Strate 3 : Analyse


Newtec a développé un tableau de bord, visible pour chaque travailleur, affichant en temps réel tous les ICP (indicateurs clés de performance) importants et pertinents.


Avantages de la numérisation

 

  • La durée du processus de production a été fortement réduite, augmentant ainsi la satisfaction des clients
  • L’efficacité a fortement augmenté.
  • La qualité du processus de production s’est nettement améliorée.

 

Avancées accomplies


La numérisation poussée a permis à Newtec d’obtenir les résultats suivants :

  • Un « first pass yield » de 95 %. Cela signifie que 95 % des produits sont immédiatement fonctionnels à la fin du processus de production. Vu la complexité et les volumes traités chez Newtec, il s’agit d’un résultat extrêmement compétitif. 
  • Le délai de livraison moyen est passé de 8-10 jours ouvrables (en 2008) à moins de 5 jours ouvrables, principalement grâce aux évolutions dans les systèmes « lean pull ».
  • Le chiffre d’affaires réalisé par travailleur a augmenté de 25 %.
  • Le chiffre d’affaires total de Newtec a plus que doublé en 6 ans.
  • Durant cette même période, l’entreprise a créé plus de 150 nouveaux emplois.

 

Ambitions futures


Pour les prochaines années, Newtec s’attend à une extension du marché parce que la communication par satellite ne cesse de gagner en importance et que, dans ce domaine, d’autres innovations numériques vont ouvrir des possibilités supplémentaires pour la transmission des données.

L’entreprise elle-même entend continuer son extension pour devenir le centre d’un réseau de partenaires et de fournisseurs. Pour Newtec, il est important de pouvoir se développer dans un tel écosystème. Au final, cela se traduira par une connexion directe entre les clients, les account managers, la production et les services. Clients et account managers seront en mesure de voir la capacité de production, de passer ou suivre une commande...

L’histoire de la transformation de Newtec montre que la réalisation du concept d’« usine du futur » numérique a permis une nette amélioration de la productivité et de l’implication des travailleurs :

  • Tous les collaborateurs ont désormais accès à un système de production visuel et transparent.
  • Ils décident eux-mêmes et les responsables sont maintenus le plus bas possible au sein de l’organisation.
  •  Beaucoup de discussions ont cessé : les problèmes qui auparavant n’étaient jamais résolus sont désormais facilement traités.



Bon à savoir : Newtec est une des entreprises qui, dans le cadre de notre deuxième Factories of the Future Roadshow, ouvrent leurs portes aux autres entreprises membres d’Agoria. Plus d'info et inscriptions.

 

Cet article a été rédigé dans le cadre d'une série de blogs consacrés à Digitising Manufacturing, un des projets du réseau d'entreprises innovantes soutenu financièrement par les autorités flamandes.

Lisez aussi

Trouvez vos fournisseurs de services digitaux

Il n’est pas toujours facile de trouver le bon fournisseur, avec la spécialisation dont vous avez besoin, pour la numérisation de votre entreprise. Grâce à notre outil DigiConnect, trouvez en un clin d’œil le contact idéal pour votre transformation numérique. Essayez-le !

Découvrez DigiConnect!