Seringues, compresses, ustensiles médicaux ou de laboratoire, plastiques et autres résidus représentent pour les hôpitaux un volume important de déchets et un défi majeur pour l'environnement et la santé. Il existe aujourd'hui des procédés permettant de recycler et décontaminer des déchets médicaux dangereux.


Pendant longtemps, les méthodes de traitement privilégiées des déchets hospitaliers ont été l’autoclave, c’est-à-dire le traitement avec de la vapeur d’eau à haute température ou encore l’incinération.

Il existe pourtant des alternatives qui permettent à la fois de traiter les déchets hospitaliers mais aussi, désormais, de les recycler. Dans un premier temps, les déchets sont broyés finement comme des confettis afin de réduire leur volume, ensuite on utilise le principe du micro-ondes qui, grâce à une température de 100 degrés permet une décontamination totale. Grâce à ce procédé, des déchets médicaux particulièrement dangereux deviennent inoffensifs et sont transformés en deux types de plastique, le polyéthylène et le polypropylène.

 Les vidéos de la série 'Merci d'y avoir pensé' sont diffusées tous les mercredis, vendredis et dimanches - du 21 octobre au 4 décembre - vers 20h10 sur La Une (RTBF).
Vous pouvez les revoir sur la page : www.agoria.be/rtbf  .