Le fabricant de machines agricoles roularien AVR croit en l'importance des données pour hisser le secteur de la culture de la pomme de terre à un niveau supérieur. Koen Uyttenhove, responsable IdO, nous parle d'AVR Connect, un système qui permet aux agriculteurs de collecter des données sur le terrain tout en travaillant.


En résumé

- L’entreprise roularienne AVR fabrique des machines agricoles pour le secteur de la pomme de terre

- Pour soutenir le secteur, AVR s'est fixé pour mission d’augmenter la disponibilité des données

- AVR Connect est le fruit de leur travail : les données issues des capteurs des machines sont regroupées dans un tableau de bord qui permet à l'agriculteur de connaître, entre autres, le rendement de ses champs.

- Les concessionnaires et AVR peuvent eux aussi utiliser les données recueillies. 

- AVR a conclu un certain nombre de partenariats avec d'autres entreprises et espère en conclure davantage à l’avenir

 

 

À propos du client

AVR, une entreprise originaire de Flandre Occidentale, fabrique des machines agricoles spécifiquement destinées à l'industrie de la pomme de terre. Leur offre comprend des machines pour l'ensemble du processus de culture, du matériel de préparation du sol aux planteuses en passant par les arracheuses et le matériel de réception. Depuis sa fondation, AVR est connue pour son approche innovante.

« La collecte de données revêt une importance essentielle pour l’avenir. »

L'objectif du fabricant de machines est de soutenir le marché mondial de la pomme de terre afin qu'il puisse continuer à répondre à la demande alimentaire d'une population mondiale croissante. Afin d'y parvenir, la société se tourne vers l'agriculture de précision, qui consiste à rendre les activités agricoles plus efficaces à l'aide de techniques digitales telles que les capteurs et les données. 

« Pour pouvoir soutenir le secteur agricole de la meilleure manière possible, nous avons besoin de décisions basées sur des données. » 

Koen Uyttenhove, responsable IoT chez AVR : « C'était un choix stratégique de se concentrer sur la collecte de données. Nous avons toujours fait figure de pionnier dans notre secteur, c'était donc une étape logique. Auparavant, nos machines roulaient à l'aveugle, au sens propre comme au sens figuré. Mais pour pouvoir soutenir le secteur agricole de la meilleure manière possible, nous avons besoin de décisions basées sur des données. » 

« C'est pourquoi nous avons commencé à équiper nos machines de capteurs. Cela permet à nos clients de collecter des données techniques et agronomiques dans et autour du champ, et ce simplement en travaillant. » Pour mener à bien ce projet, Koen Uyttenhove a été nommé responsable Internet des objets.

Le système testé rapidement sur un champ de pommes de terre

Le passage du laboratoire d'essai au champ de pommes de terre s’est déroulé assez rapidement. « Nous n'avons pas attendu que notre théorie soit entièrement mise à l’essai, et puis nous n'avions tout simplement pas le personnel nécessaire pour la tester pendant des années.  Nous nous sommes rapidement déplacés sur le terrain et avons réalisé les premières expériences avec un certain nombre de primo-adoptants parmi notre clientèle. »

Données rassemblées dans un tableau de bord : AVR Connect

Mais il va de soi que les données collectées doivent être rassemblées quelque part. D’où la création d’AVR Connect. « Les versions de base de nos machines les plus récentes sont équipées de capteurs qui collectent toutes sortes de données. Des données sur le rendement de la récolte sont ainsi collectées, mais aussi des données sur les machines telles que la puissance et la consommation du moteur. L'agriculteur a accès à un portail doté d'un tableau de bord, baptisé AVR Connect. À partir de celui-ci, il peut consulter toutes les données de la machine, qu'il soit en train de travailler ou non, sur une carte détaillée. »

Valeur ajoutée pour les agriculteurs, les concessionnaires et AVR

La valeur ajoutée d'AVR Connect bénéficie à toutes les parties concernées. « Les agriculteurs utilisent AVR Connect pour optimiser leur récolte et réduire leurs coûts. Grâce à l'affichage détaillé des données, ils peuvent voir sur une carte quelles parties de leur champ doivent être plus ou moins pulvérisées et fertilisées. Nous prévoyons une augmentation du potentiel de rendement de 10 %. » 

Les concessionnaires de machines AVR utilisent les données de la machine pour optimiser leurs services d’entretien et de réparation. AVR Connect leur permet d'effectuer des analyses, de mettre à jour le firmware et de fournir une assistance à distance. « Auparavant, lorsqu’un problème survenait sur une machine agricole automotrice, il fallait parfois chercher la machine ; les grands champs de pommes de terre n'ont souvent pas d'adresse, et il arrivait que les agriculteurs ne sachent pas où se trouvait leur machine automotrice. À présent, tout est visible : grâce au GPS et aux capteurs, l'agriculteur et le concessionnaire peuvent toujours suivre leurs machines depuis leur tableau de bord. » 

Koen Uyttenhove : « En outre, la valeur ajoutée pour notre entreprise est évidente : grâce aux données que nous recueillons, nous pouvons analyser l'utilisation des machines afin de les améliorer encore plus à l'avenir ».

Défis techniques et sociaux

Les quelques difficultés rencontrées au cours de la phase pilote du projet étaient d’ordre purement pratique. « La qualité des données dépend des systèmes de télécommunication. Il faut donc tenir compte, par exemple, de la couverture 2, 3 ou 4G dans les zones rurales. La technologie a tout d’abord été testée dans un environnement contrôlé, à savoir notre laboratoire.  Mais une fois déployée sur le terrain, sur une machine en fonctionnement, nous avons tout de même pu constater que l'environnement de test joue un rôle majeur. Par exemple, les champs sont des environnements boueux et humides, et nos systèmes doivent donc être capables de supporter des conditions difficiles.  Nous avons procédé à de nombreuses itérations au cours du projet. » 

« De nombreux agriculteurs travaillent toujours selon la méthode traditionnelle et se montrent méfiants à l’égard des nouvelles idées et technologies. Nous essayons de dissiper ces doutes en engageant le dialogue. » 

Un autre défi est d'ordre social. « Convaincre les acteurs de ce secteur n’est pas chose facile. De nombreux agriculteurs travaillent toujours selon la méthode traditionnelle et se montrent méfiants à l’égard des nouvelles idées et technologies. Ils ne sont pas non plus très enclins à partager les données, de peur qu'elles ne soient utilisées de manière abusive de l'extérieur, par exemple, lors des négociations des prix. »

« Quoi qu'il en soit, nous pensons que le grand tournant dans l'agriculture viendra avec l'arrivée de la prochaine génération, menée par les agriculteurs qui ont grandi avec des smartphones. Entretemps, nous essayons de dissiper ces doutes en engageant le dialogue. En outre, nous envisageons actuellement de mettre en place de nouveaux modèles commerciaux en collaboration avec le secteur, qui mettront l'accent sur la valeur ajoutée pour les agriculteurs.  Nous jouons la carte du gagnant-gagnant, à court et à long terme. »

Un projet mis en avant consciemment

Pour faciliter son travail de persuasion, AVR met délibérément son projet en lumière. AVR a remporté quelques prix et est apparu dans la presse à plusieurs reprises. « Nous essayons de promouvoir notre système autant que possible. D'une part, pour montrer à nos clients que nous innovons, et d’autre part pour garantir le financement sur le long terme.  Enfin, cette stratégie leur permet également de susciter de l'attention dans l'écosystème : nous voulons faire partie de l'avenir de l'agriculture, et les partenariats jouent un rôle important à cet égard. Nous aimons travailler avec d'autres parties prenantes, telles que l'Institut flamand pour la recherche en matière d'agriculture et de pêche et la plateforme agricole flamande Smart Digital Farming. » 

Fail fast, learn faster

L'enseignement le plus important du déploiement d'AVR Connect ? Koen Uyttenhove nous dévoile son conseil personnel : « Avant tout projet de digitalisation, les experts vous conseillent de commencer par la réalisation d'un business case, et de ne vous tourner vers le marché que dans un deuxième temps. Nous avons délibérément opté pour une stratégie différente. Nous nous sommes lancés en nous appuyant sur notre intuition et avons impliqué des clients dès le début du processus. Cela nous a permis d’accélérer les choses, ce qui a été la clé de notre succès. En partant d'une vision bien réfléchie, ce business case se formera naturellement. La stratégie du failing fast devrait selon moi être appliquée à toute transformation digitale. »

« Nous nous sommes lancés en nous appuyant sur notre intuition et avons impliqué nos clients dès le début du processus. Cela nous a permis d’accélérer les choses, ce qui a été la clé de notre succès. »

Ambitions futures : plus de partenariats

Même si AVR Connect obtient déjà d'excellents résultats, le projet ne s’arrête pas là. « À court terme, nous aidons nos clients, mais à long terme, il serait bon que les données nous soient profitables directement. C'est pourquoi nous nous tournons vers des modèles commerciaux dans lesquels le partage des connaissances et informations recueillies occupe une place centrale, pour que d'autres entreprises puissent ensuite travailler avec ces données. »

Mais l'objectif principal est et restera de soutenir le secteur au maximum, ce qui sera d'autant plus facile si davantage de parties travaillent ensemble et partagent leurs données. « Nos données sont un sous-ensemble de toutes les données. Nous voulons les combiner avec des données de partenaires tels que les producteurs de pesticides et d'engrais, l'industrie de la transformation, les entreprises qui stockent des pommes de terre, etc. Cela renforce encore l'utilité des données pour le secteur. Il est important de stimuler cette collaboration entre les entreprises, sans quoi vous passez à côté de nombreuses opportunités. Il ne faut pas avoir peur de collaborer avec d'autres acteurs du secteur. »

AVR et AVR Connect ont remporté les prix Trends Digital Pioneer 2019 et ICT Project of the Year 2018, entre autres.

À propos d'AVR

L'entreprise familiale AVR a été fondée en 1849 et emploie 180 travailleurs en Belgique et aux Pays-Bas. Le fabricant de machines développe toutes les machines agricoles nécessaires à l’activité des cultivateurs de pommes de terre, des planteuses au matériel de préparation du sol. AVR réalise un chiffre d'affaires d'environ 60 millions d'euros.

Digital Connect Week 2020

La Digital Connect Week réunit toutes les entreprises qui souhaitent utiliser plus efficacement les technologies digitales et celles qui proposent une offre digitale. L'un des orateurs invités est Stefan Top, directeur général de l'AVR. Consultez le programme ici et inscrivez-vous dès aujourd'hui !