Pour une relance réussie, Agoria lance chaque semaine une proposition pouvant bénéficier aux entreprises et à la société en général, sans impact substantiel sur le budget de l'état. Cette semaine : comment accélérer la transition digitale du secteur des soins de santé, notamment avec le développement et l'utilisation de technologies à haute valeur ajoutée pour les applications cliniques et logistiques, dans l'intérêt des patients et des prestataires de soins.


La crise du coronavirus a plus que jamais poussé les systèmes de soins de santé dans leurs derniers retranchements. Un secteur déjà fortement sous pression a été plongé au cœur de la tempête. Aujourd'hui, l'avenir des soins de santé est au cœur de nombreux débats. Comment pouvons-nous améliorer la qualité des soins tout en veillant à ce qu'ils restent efficaces et abordables ?

Pour relever ces défis, Agoria propose de mieux intégrer les nouvelles technologies aux soins de santé. De cette manière, les innovations basées sur les données pourront contribuer plus rapidement à une meilleure organisation des soins de santé. L'intelligence artificielle, par exemple, permet de libérer du temps et d’accorder ainsi une plus grande attention à chaque patient pendant son traitement.

Proposition 5 : accélérer la transition digitale du secteur des soins de santé grâce au développement et à l’utilisation de technologies à forte valeur clinique et logistique pour les patients et les prestataires de soins de santé.

Quelles leçons tirer de la crise du coronavirus ?

Les données et la communication ont joué un rôle essentiel durant cette crise sanitaire mondiale. Afin de prévenir la propagation du coronavirus, les téléconsultations ont par exemple été rendues possibles temporairement, tandis que l'intelligence artificielle a permis d’accélérer le diagnostic du COVID-19 dans les hôpitaux. Les applications mobiles disponibles sur smartphones et tablettes ont évité à de nombreuses personnes de devoir se rendre à l’hôpital, limitant ainsi les risques. Ces formes de soins et de communication jouent non seulement un rôle crucial en cette période de crise du coronavirus, mais elles pourront également soulager notre système une fois cette pandémie derrière nous.

Que proposons-nous ?

  • La crise du coronavirus a rendu possible les téléconsultations. Cette mesure est temporaire et ne s’applique jusqu’à présent que pendant la durée de la crise. Rendre cette mesure permanente et durable présenterait de nombreux avantages, tant pour les patients que pour les médecins. Un contrôle du diabète, par exemple, peut être réalisé aisément et efficacement à distance par vidéoconférence.
  • Associer les (télé)consultations à un suivi quotidien des maladies cardiaques et du diabète ou à l'enregistrement des crises d'épilepsie au moyen d'applications pour smartphones ou tablettes pourrait considérablement soulager notre système de soins de santé. Ces applications de santé constituent une aide très importante au quotidien, tant pour les médecins que pour les patients atteints de maladies chroniques. En cas d’urgence médicale, les systèmes de suivi à distance en temps réel peuvent même sauver des vies grâce à leur temps de réaction beaucoup plus rapide. Par conséquent, la promotion, le financement et le remboursement de ces applications représente une nécessité absolue.
  • La digitalisation des soins de santé ne cesse de gagner du terrain. Et les compétences des prestataires de soins en la matière ne peuvent rester à la traîne. C'est pourquoi, dans le cadre de la formation continue des médecins, nous proposons de consacrer un certain nombre de crédits au développement des compétences digitales.

En quoi est-ce important ?

Nous devons investir intelligemment pour garantir des soins toujours plus performants à ceux qui en ont besoin, mais aussi pour nous faciliter la vie, pour dispenser les prestataires de soins de santé de tâches administratives non essentielles et pour améliorer l’efficacité de notre système de santé. Investir intelligemment dans la technologie peut apporter une contribution structurelle dans chacun de ces trois domaines. Les professionnels de la santé ont montré ce dont ils étaient capables et la technologie est disponible. Il s'agit à présent de rendre les soins plus personnalisés grâce à de nouveaux modèles de soins qui exploitent les données et l'intelligence artificielle. De cette manière, nous pourrons bâtir un système de santé plus préventif dans l’intérêt de tous.

Cette idée pour la relance vous intéresse ? Téléchargez ici le PDF ! (167,2 kB)

Pourquoi une telle campagne ?

Maintenant que nous sortons peu à peu de notre confinement, les dégâts deviennent évidents et des milliards d'euros d'aide sont distribués pour sauver l'économie. Mais tout ne doit pas forcément coûter cher. La campagne "#Letstechtogether" d'Agoria lance chaque semaine une proposition qui ne coûte rien de plus et qui pourtant peut rapporter rapidement beaucoup à la société.
Téléchargez notre texte de vision globale  (39,4 kB)

Lisez les précédents articles de cette série :