Chaque semaine, Agoria lance une proposition pour une relance réussie. Une proposition qui n'a pas d'impact substantiel sur le budget du gouvernement et qui a beaucoup à apporter à la société et aux entreprises. Cette semaine : développer un projet multidisciplinaire annuel “contribution estudiantine à l’école numérique” afin de booster les plateformes actuelles de partage de contenus pédagogiques.


L’école que nous connaissons appartient au passé. La nouvelle école doit intégrer le digital. Non par obligation suite au coronavirus, mais parce c’est la clé d’un enseignement performant. Un tel enseignement prépare nos enfants au monde numérique. Les professeurs ne donnent plus seulement cours, ils offrent aux enfants une formation sur mesure. Il y a toutefois un « mais » : les professeurs ne disposent pas toujours des connaissances technologiques et méthodologiques nécessaires.

Proposition 4 :  Agoria demande aux ministres compétents d’intégrer un projet multidisciplinaire “école numérique” dans la formation des enseignants et dans les formations en informatique, conception graphique, médias audiovisuels et gamification. Une mesure qui, en réalité, n’exige pas de budget supplémentaire. L’objectif : permettre aux étudiants de développer eux-mêmes les nouveaux contenus pédagogiques, des méthodologies et des outils digitaux. Actualisons l’école ensemble, intelligemment et en profondeur, pour sortir de cette crise avec un maximum de résilience. #letstechtogetherSchool

La crise du coronavirus a démontré le potentiel de l’éducation numérique

C’est au coeur même de l’éducation que le digital doit donc trouver sa place. Il faut, très tôt, apprendre aux enfants que le numérique n’est pas seulement lié au jeu et au divertissement pur. Il doit aussi servir à développer leurs compétences (résolution de problème, développement de la créativité …). C’est ce qu’on appelle la citoyenneté numérique, c’est-à-dire équiper les enfants et leur donner les clés pour pouvoir vivre dans un monde de plus en plus numérique tout en développant un esprit critique.

Nous avons l’opportunité, grâce aux technologies et à la dématérialisation du contenu d’apprentissage, de faire évoluer le rôle du professeur vers un formateur tourné davantage vers un enseignement personnalisé, adapté à chacun. Un élève pourra étudier (à son rythme) du contenu dématérialisé qu’on lui aura indiqué et le prof sera ensuite là pour le guider dans les exercices, dans des réflexions et des liens à faire avec d’autres disciplines.

Persuadé donc que le numérique doit s’inscrire au coeur des pratiques d’enseignement, Agoria propose une mesure concrète pour prendre le virage numérique de l’enseignement.

Proposition de mesure concrète

Développer un projet multidisciplinaire annuel “Contribution estudantine à l’école numérique” (sous la forme de travail de fin d’étude/stage) afin de booster les plateformes actuelles de partage de contenus pédagogiques et d’outils numériques à destination des enseignants et des étudiants.

  • Projet dans le cadre de leurs études (développement de la compétence “apprendre et travailler par projet” ) : via cette approche intégrée, le stagiaire “enseignant” apprendra à enseigner en présentiel mais aussi à enseigner avec les outils digitaux, quelle que soit la filière et sera donc acteur de sa propre formation (new ways of learning).
  • Quels étudiants et sur quelle partie du projet ?
    • Étudiants des filières pédagogiques (futurs enseignants du maternel au secondaire): analyse des contenus manquants, de la pédagogie, de l’élaboration du contenu …
    • Étudiants des filières informatiques : sur le hardware notamment
    • Étudiants des filières “arts et techniques graphiques/audiovisiuel/gamification”: sur le graphisme, le branding … de la plateforme
  • Objectif du projet : développer des contenus, les mettre en ligne, développer des outils pour l’apprentissage par le digital, customiser et rendre la plateforme “user friendly”

Concrètement, les ministres compétents (enseignement supérieur) devraient fixer un cadre et lancer le projet auprès des établissements d’enseignement supérieur. Ce projet devra être suivi par une Task Force “école numérique”.  Cette mesure pourrait débuter rapidement avec les étudiants actuellement en fin de cycle et déjà contribuer à l’excellence de la plateforme pour la rentrée académique 2021.

Cette proposition apporte une réponse à d’autres défis, par exemple : pénurie d’enseignants, créer plus de synergies entre hautes écoles et universités et plus de liens avec le tissu économique …

Vous trouvez que cette proposition est un bon premier pas pour une relance réussie ?
 (346 kB)Téléchargez ici le pdf (349,6 kB) !

Pourquoi une telle campagne ?

Maintenant que nous sortons peu à peu de notre confinement, les dégâts nous apparaissent de manière plus évidente. Des milliards sont distribués afin de sauver notre économie. Mais tout ne doit pas forcément coûter cher. La campagne #Letstechtogether d'Agoria propose chaque semaine un premier pas vers la relance, qui ne coûte rien de plus et qui peut pourtant apporter rapidement beaucoup à la société.

Téléchargez ici le texte détaillant notre vision. (39,4 kB)