La peur collective nous a envahis et quasiment paralysés ces dernières semaines. Je partage cette peur. J’ai peur pour la santé de ma famille, de mes amis, de mes collègues, et pour la mienne. Je sais que l’économie et notre marché du travail seront profondément ébranlés par cette crise. Je crains qu’il ne faille beaucoup de temps pour qu’ils s’en remettent.


Quand j’éprouve de l’incertitude, mon meilleur allié est l’attaque. Ne pas sombrer dans la peur, mais plutôt prendre des initiatives et préparer l’avenir. Agir est le meilleur remède. Avec son programme Be the change, Agoria a également lancé un appel largement diffusé pour que la peur de la digitalisation fasse place à l’action. En montrant clairement l’impact de la digitalisation sur nos emplois, nous pouvons affronter une réalité que beaucoup peinent à appréhender.

L’approche que nous proposions avec Be the change à tous les acteurs concernés (des particuliers aux entreprises en passant par les décideurs politiques), prévoyait  encore l’option d’un changement graduel. Le coronavirus a brutalement changé la donne, remplaçant ainsi le changement graduel par l’extrême urgence. Ces dernières semaines, nombre d’entre nous ont commencé à télétravailler, comblant la distance grâce à des solutions numériques tandis que des experts s’efforcent de nous « déconfiner » de la manière la plus sûre possible, par exemple en utilisant des applications de « traçage », ou plutôt, de « guidage ».

Sans doute aurais-je préféré  une approche un peu moins brutale, mais cette situation vient tout de même corroborer les conclusions de Be The Change par rapport au rôle crucial que la digitalisation doit jouer dans notre société. Et, quand bien même le soutien d’une large frange de la population a été acquis majoritairement par la force des choses, la conviction que nous allons travailler, apprendre et vivre d’une manière nouvelle et plus numérique n’a jamais été aussi forte.

Au cours des semaines et des mois à venir, nous devrons venir en aide aux entreprises et à leurs travailleurs. Une aide qui revêtira la forme de connaissances. Les connaissances nécessaires pour travailler de manière sensée, efficace et en toute sécurité à l’aune des « new ways of working ». Agoria veut être aux avant-postes de ce mouvement et soutenir les entreprises et leurs travailleurs avec des outils numériques.

D’ici quelques semaines Agoria lancera son DigiSkills Passport. Il permettra à quiconque d’indiquer son niveau de maîtrise pour 27 compétences cruciales dans un monde qui se digitalise et de déterminer si certaines compétences doivent être affinées pour un profil de leur choix. Le DigiSkills Passport sera disponible gratuitement pour tout le monde.

En se basant sur les connaissances d’Agoria, notre société membre Radix a développé un moteur de recherche appelé « Leer in uw kot » (apprendre chez soi). Cet outil permet de rechercher des formations numériques qui traitent des 27 compétences du DigiSkills Passport, et ce partout dans le monde. Un outil simple, mais puissant pour profiter de cette dynamique pour se recycler de manière concrète. Rendez-vous sur leerinuwkot.be.

À l’approche du lancement du DigiSkills Passport, je présente chaque jour trois compétences du DigiSkills Passport. Grâce au moteur de recherche, vous pouvez immédiatement trouver du contenu didactique numérique qui correspond aux compétences à améliorer.

Be The Change était l’outil qu’Agoria avait choisi pour mettre en avant le besoin d’un meilleur équilibre sur notre marché du travail, qui accorderait une place plus grande à la digitalisation. Le coronavirus a encore renforcé ce besoin. Pour sortir encore plus forts de cette crise, nous devons accroître nos connaissances numériques, notre confort numérique. Et, même si la situation de chaque secteur, de chaque entreprise et de chaque individu est différente en ce moment, même si elle est plus précaire pour certains que pour d’autres, je suis convaincu que le moment est venu pour nous tous de passer à l’attaque.

Agoria présente 27 compétences, cruciales dans un monde qui se digitalise. Un moteur de recherche vous permet de trouver du contenu didactique numérique pour ces compétences en un clic. Le DigiSkills Passport cartographie vos compétences et montre le trajet de développement à suivre pour le profil de votre choix.