Pour transporter un grand nombre de personnes, les transports ferrés restent les plus efficaces, mais aussi plus sûrs et moins polluants. Le rail belge a toutefois encore du chemin à faire pour fonctionner de façon réellement optimale : nos villes, et notre pays de manière générale, peuvent faire nettement mieux. Agoria publie un "Livre blanc" reprenant une analyse pointue de la situation ainsi que des recommandations aux pouvoirs publics.


Ces dernières semaines, des articles et des annonces concernant le rail belge se succèdent, tant au sud qu’au nord du pays. 

Chez Agoria nous sommes conscients du rôle prépondérant que le rail (train, métro et tram) doit jouer dans la mobilité actuelle et future. Pour transporter un grand nombre de personnes, les transports ferrés restent les modes les plus efficaces, car ils sont beaucoup plus capacitaires que tous les autres modes, mais aussi plus sûrs et moins polluants.

Cependant, le rail belge ne tourne pas de façon optimale. Nous sommes d’avis que notre pays et nos villes peuvent faire nettement mieux. Le rail doit devenir performant afin d’offrir, comme chez plusieurs de nos voisins, une solution de déplacement efficace, pas seulement pour les heures de pointe, mais aussi pour les déplacements professionnels.

Nous avons choisi de publier un « Livre blanc » reprenant une analyse pointue de la situation et nos recommandations aux gouvernements fédéral et régionaux, ainsi qu’à nos villes. La rédaction a été confiée à Alain Flausch, ancien directeur de la STIB et de l’Union Internationale des Transports Publics. Ce document fait volontiers écho à l’actualité.

Avec cette publication, Agoria souhaite ouvrir le débat avec les autorités et les acteurs concernés, afin de rappeler le rôle crucial du rail dans un futur système de mobilité.

Téléchargez notre Livre blanc : "Le transport public ferré, un transport sûr, capacitaire et efficient"