Quel va-t-être l’impact de la crise du covid-19 dans le contexte de l’industrie 4.0 ? L’industrie manufacturière ne sortira certainement pas inchangée d’une crise aussi grave et globale que celle que nous venons de traverser. La transformation en Factory of the Future va-t-elle être ralentie ou au contraire s’accélérer ? Quelles opportunités la période de confinement a-t-elle fait apparaitre ? Réponses avec des experts de chez Sirris.


Six experts de chez Sirris ont été interrogés sur l’impact qu'aura la crise du coronavirus sur l’industrie manufacturière et en particulier sur les processus de transformation en Factory of the Future.

Peter ten Haaf, Program Manager Precision Manufacturing estime que la philosophie à long terme d'Industrie 4.0 est restée inchangée, même si sa mise en œuvre a pris du retard. La crise va surtout influencer les choix technologiques à venir.

Justement quelles sont les technologies qui vont gagner en importance ?

Benjamin Denayer, Team Leader Additive Manufacturing, observe que l'impression 3D a été utilisée pour la production de dispositifs médicaux, tels que les respirateurs, et cette technologie peut désormais offrir une solution à de nombreuses entreprises.

Walter Auwers, Business Unit Manager Advanced Manufacturing, perçoit en outre une prise de conscience de l’importance de la cybersécurité qui est de mieux en mieux comprise dans la production. « Les ravages que cause ce virus sont également possibles dans un environnement informatique, avec le même effet. On s’est donc mis à réfléchir à la manière de se protéger. »

Allons-nous découvrir des opportunités pour l’industrie manufacturière suite à la crise ?

Bart Verlinden, Program Manager Smart and Digital Factory, pense que « quiconque peut se montrer très rapide, avec des délais courts, peut gagner des parts de marché. Des délais de livraison courts permettraient d'attirer de nouveaux clients, même pour les nouvelles pièces. »

Alain Jacques, Engineer Smart and Digital Factory ajoute : «J'ose croire que ce qui se passe aux niveaux local et national recevra désormais plus d'attention et de soutien, et qu'on pourrait même assister à une ‘relocalisation’

Comment les entreprises pourront-elles à l’avenir anticiper ce type de situation de crise qui risque de se répéter ?

«Comment collaborer davantage et mieux à distance ? Et nous ne parlons pas ici seulement de la vidéoconférence, mais aussi de travailler ensemble à distance sur des projets, de surveiller la production, de communiquer avec les clients, ... et tout ceci relève d'Industrie 4.0. », avance Peter ten Haaf.

« Nous ne pourrons évidemment pas travailler aux prix qui sont pratiqués en Asie, mais nous avons appris à être plus ‘intelligents’ et à développer des outils de production très efficaces. Tout dépendra aussi des conditions et de l'aide éventuelle pour soutenir les entreprises et l'économie. Nous aurons besoin d'une vision globale, orientée ‘post-covid-19’, qui s'appliquera également à la Wallonie, à la Flandre et à Bruxelles, et il sera nécessaire de nous remettre en question », conclut Alain Jacques.

Source : Sirris

Lisez l’article complet sur le site de Sirris : https://www.sirris.be/fr/industrie-40-lepoque-du-covid-19-et-ensuite