Dans le cadre du plan de relance européen, une Facilité pour la Reprise et la Résilience est financée par un prêt de la Commission européenne à hauteur de € 672,5 milliards. La Belgique devrait se voir octroyer environ 5,1 milliards d’euros sur base d’un plan à introduire avant fin avril 2021. Ce plan devra inclure à la fois des projets d’investissement mais également des réformes structurelles. Pour Agoria, le plan belge doit permettre de donner un coup d’accélérateur aux transitions climatiques et numériques en Belgique.


Agoria a déjà informé les entreprises membres sur les modalités de cette facilité qui est l’élément le plus important du plan de relance européen(voir notre article Plan de relance européen : quels critères pour les « plans nationaux pour la reprise et la résilience » ? du 15/10/2020 + note explicative (829,4 kB)). Agoria a également relayé une proposition de la FEB de présenter des projets directement portés par des entreprises privées (bien que l’objectif premier de cette facilité soit de soutenir les investissements publics et que d’autres outils tels que Invest EU soient également disponibles). 

Au vu du planning très serré (la Belgique pourrait introduire une première proposition de plan en décembre en vue du plan final en avril), nous avons décidé d’élaborer des propositions d’investissements et de réformes structurelles pour inspirer nos responsables politiques régionaux et fédéraux qui vont devoir élaborer ce plan. Ces propositions se basent sur les priorités et recommandations de la fédération.

 Pour Agoria, le plan doit contribuer effectivement aux transitions verte et numérique. Nos défis en la matière sont immenses et ont déjà été largement identifiés comme la nécessité d’accélérer le taux de rénovation énergétique des bâtiments, d’investir dans la mobilité, d’assurer le déploiement de la 5G, de renforcer la numérisation des administrations et des services publics, d’améliorer les soins de santé (notamment la gestion des épidémies) grâce aux technologies numériques, d’améliorer les compétences numériques des (futurs)  travailleurs et des jeunes… Il est également important de consacrer une partie des moyens disponibles pour augmenter notre participation dans des projets industriels européens comme les « projets importants d’intérêt européen commun » (IPCEI). 

La Facilité pour la Reprise et la Résilience est une opportunité à ne pas manquer pour notre économie. Il est essentiel que le plan belge soit cohérent en termes de projets, de réformes structurelles et ce à travers les différents niveaux de pouvoir concernés. Nous appelons dès lors nos responsables politiques à œuvrer de concert..

Découvrez-ici nos différentes propositions.  (2 MB)