Découvrez comment E.D.&A. a réussi sa transformation, en passant d'une industrie manufacturière à un véritable hotspot numérique où l'amélioration continue est une préoccupation centrale. En dix ans, son chiffre d'affaires a été multiplié par cinq ! Le temps de production a quant à lui été réduit de 23 à 8 jours ouvrables.


Digital transformation - case study 4 : E.D.&A. est parvenue à se transformer d'une industrie de production en un véritable hotspot numérique où l'amélioration continue est une préoccupation centrale. En dix ans, le chiffre d'affaires a été multiplié par cinq ! Le temps de production a quant à lui été réduit de 23 à 8 jours ouvrables. Cette succes story garanti à E.D.&A.un ancrage local et durable en Belgique.

Description

La PME familiale E.D.&A. (Electronics, Development & Assembly) a été fondée en 1981. Cette entreprise développe, teste et assemble des commandes électroniques sur mesure pour les machines et appareils, et ce aussi bien pour des applications industrielles que grand public.

Par ex. des commandes électroniques pour :

  • machines à laver et à repasser industrielles ;
  • ventilateurs ;
  • fours ;
  • machines de conditionnement sous vide ;
  • refroidisseurs de lait ;
  • rôtissoires ;
  • ...

Défis

Comment E.D.&A. peut-elle optimiser sans cesse sa production, au vu des conditions technologiques et de marché qui évoluent toujours plus vite ?

Approche

Dans son trajet de transformation, outre le renforcement des connaissances en interne et une automatisation très poussée, l’entreprise mise sur le « first time right », soutenu par des solutions numériques, et l’efficacité de son fonctionnement global.


Project highlights

Il y a quelques années, l’entreprise a déplacé sa production dans un tout nouveau bâtiment à Kalmthout, où elle a procédé à une automatisation approfondie qui lui a permis de réaliser des avancées en termes de qualité, flexibilité, coûts et délais internes.

Pour E.D.&A., il est important que le développement et la production soient au plus près l’un de l’autre. Ainsi les collaborateurs peuvent-ils, dès le développement, suivre de près et ajuster le processus de production dans le but de l’optimiser toujours davantage.

La diminution du nombre de composants à placer manuellement représente une évolution notable. Les collaborateurs qui y étaient auparavant principalement dédiés ont entre-temps reçu une formation interfonctionnelle afin de pouvoir également commander des lignes de machines automatisées, par exemple.

Outre l’automatisation, une numérisation poussée des processus a également été mise en œuvre, à travers notamment :

  • la numérisation des instructions de travail ;

  • la traçabilité jusqu’au niveau des composants ;

  • l’exécution de contrôles qualité à l’aide de machines d'inspection optique automatisée en 3D.

    Ces dernières inspectent visuellement tous les circuits imprimés dans tous les sens (xyz). Les données sont ainsi centralisées et analysées plus avant dans un souci d’amélioration continue.

    Par ailleurs, la collaboration entre les ingénieurs, les collaborateurs de production et les testeurs, à travers tous les départements, mais aussi avec des entreprises (partenaires et clients) en Belgique comme à l'étranger, constitue un facteur clé. Cela se traduit constamment par des idées neuves et novatrices ainsi que par des projets précurseurs permettant de produire aussi de grandes séries dans notre pays.

    Cette croissance a été rendue possible par :

  • la connexion de machines individuelles à une seule ligne numérique grâce au propre savoir-faire ;

  • des instructions de travail numériques ;

  • un contrôle 100 % de la ligne ;

  • le processus est organisé de manière telle que des produits présentant des défauts ne sont pas livrés aux clients ;

  • des applications logicielles et bases de données propres afin de soutenir la production et de communiquer efficacement avec les fournisseurs et clients ;

  • une traçabilité complète des produits ;

  • la présence d’une ambiance de travail positive dans laquelle les collaborateurs se sentent largement impliqués et se voient offrir des opportunités de développement ;

  • de nouveaux investissements dans le cadre de l’amélioration de la qualité et de la réduction des déchets.

Avancées accomplies

En 10 ans, E.D.&A. a réussi à multiplier par plus de cinq son chiffre d'affaires en tant que « département électronique externe du client ». Le nombre d’équivalents temps plein de l’entreprise a ainsi augmenté de 67% au cours de ces trois dernières années, les délais de réalisation ont été réduits de 23 jours ouvrables à 8, la réduction des déchets a connu une amélioration et la qualité a été portée à un niveau encore plus élevé.

L’histoire d’E.D.&.A nous montre que les entreprises manufacturières industrielles sont capables de se transformer en entreprises numériques, équipées d’interfaces et bases de données numériques pouvant à leur tour se traduire par de nouvelles idées novatrices et des projets précurseurs. Ces développements, combinés à une culture d’entreprise ouverte, ont favorisé une collaboration positive avec nombre de partenaires, assurant ainsi un ancrage local et durable en Belgique.

Cet article a été rédigé dans le cadre d'une série de blogs consacrés à Digitising Manufacturing, un des projets du réseau d'entreprises innovantes soutenu financièrement par les autorités flamandes.

Besoin de plus d'inspiration?

Rendez-vous sur www.agoria.be/fr/digicoach pour plus de témoignages, d’outils et d’autres informations utiles pour aborder au mieux vos propres projets numériques.