DronePort a été inauguré à Brustem (Saint-Trond) le 21 décembre dernier. Ce campus industriel fera office de pionnier en proposant des installations uniques en Europe pour le développement et la valorisation de l'aviation avec et sans pilote à bord.


Au campus, des drones sans pilote à bord pourront être testés à grande échelle. DronePort est unique en Europe : outre le fait que des vols avec et sans pilote à bord pourront y être effectués en un même lieu, des autorisations exceptionnelles ont été obtenues pour plusieurs zones d'essai spécifiques et ce, jusqu'à 650 mètres d'altitude.


Benoit De Freine, le gouverneur Herman Reynders, le ministre de la Mobilité François Bellot, la bourgmestre Veerle Heeren, le CEO de LRM Stijn Bijnens, le député Tom Vandeput et le directeur Mark Vanlook lors de l'inauguration de DronePort le 21 décembre 2018.

Après un an de travaux, le bâtiment principal, qui représente un investissement de quelque 10 millions d'euros, est fin prêt à accueillir les 25 entreprises et institutions de la connaissance qui s'y installeront dès cette année. Le ministre fédéral de la Mobilité François Bellot (MR) est venu assister à l'inauguration à Brustem, en emportant avec lui l'arrêté ministériel modifié et signé in extremis prévoyant les autorisations exceptionnelles nécessaires pour les drones de DronePort. Diverses applications à valeur ajoutée, telles que le transport de colis, la pulvérisation et le transport de passagers par drone, peuvent déjà être testées ici, alors qu'elles s'apparentent toujours à de la science-fiction pour beaucoup. Et cela ne passe pas inaperçu.

Agoria a été invitée sur le campus DronePort, à l'instar du New York Times qui, séduit, lui a ensuite consacré un long article portant également sur les développements prometteurs de l'économie des drones en Belgique et en Europe.

Un écosystème unique

DronePort est prêt pour la mise en place d'un écosystème unique, reposant sur une infrastructure et des services destinés à faciliter la recherche, l'innovation et l'entrepreneuriat dans l'aviation et l'industrie des drones. L'incubateur de DronePort est le port d'attache de start-ups, d'organisations et d'équipes de recherche actives dans le développement de ce nouveau marché ou dans la production et la fourniture de services pour celui-ci.

Actuellement, 65 personnes y travaillent et ce nombre pourrait atteindre quelques centaines à terme, car de grands acteurs tels que la Sabca, Proximus, Unifly, Skeyes et Amazon ont déjà conclu un accord de partenariat pour la zone d'essai de DronePort et d'autres accords sont également en préparation.

Le parc industriel s'étend sur 28 hectares et constitue le lieu idéal pour intégrer un écosystème d'entreprises innovantes et de laboratoires dans le secteur de l'aviation avec et sans pilote à bord.

Les installations d'essai de DronePort comprennent un espace aérien réservé pouvant être utilisé pour tester et faire la démonstration de nouvelles applications à des clients ou pour former des pilotes de drone. Toutes les zones d'essai sont gérées par le Limburg Regional Airport, en étroite collaboration avec la Belgian Civil Aviation Authority (BCAA) afin d'assurer la sécurité des opérations. Des zones d'essai spécialisées sont également mises à disposition pour tester des applications spécifiques par drone, telles que l'agriculture et l'arboriculture fruitière chez PCFruit, et seront encore étendues. 

Que peut-on trouver sur place ?


À l'entrée de DronePort trône un ancien Mirage V de la Force aérienne belge, rappelant ce que l'on trouvait autrefois à Brustem.

  • Aviation avec pilote

Une vaste zone de vol est mise à disposition pour l'aviation avec pilote et peut être utilisée pour la formation des pilotes, des vols d'initiation, des programmes d'entraînement, des vols commerciaux, des vols RPAS ou encore pour le décollage de montgolfières.

  •  Aviation sans pilote à bord

DronePort dispose de différentes zones de vol et d'essai pour l'aviation sans pilote à bord, tant en intérieur qu'en extérieur. Ces zones peuvent être utilisées pour effectuer des vols d'entraînement, tester des appareils non homologués, du matériel, des applications agricoles et bien plus encore.

Toutes les zones de vol ont été approuvées par la Belgian Civil Aviation Authority (BCAA) et sont gérées par le Limburg Regional Airport. 

  • Essais et formation en intérieur

La première zone d'essai intérieure se trouve dans le HANGAR 27, l'un des anciens hangars utilisés pour la maintenance des avions. Les essais en intérieur n'étant pas soumis à une législation particulière, de très nombreuses opérations peuvent être testées dans ce vaste hangar. 

La deuxième zone d'essai intérieure consiste en une CAGE de 30 mètres sur 9 pouvant être utilisée pour des événements et démonstrations.

  •  Ateliers

 Au niveau 0 du bâtiment central du campus, l'on retrouve différents ateliers d'une superficie de 30 à 230 mètres carrés. Il est également possible d'accéder à la cage depuis ce niveau, les pilotes de drone pouvant ainsi expérimenter à leur guise. Au même niveau, résidents et visiteurs peuvent aussi se retrouver dans le superbe restaurant du campus pour y déjeuner ou simplement discuter.

  •  Incubateur

Au niveau 1, se trouve l'incubateur, un espace de travail innovant et inspirant pour les start-ups comme les entreprises en croissance ainsi qu'un lieu favorisant l'émergence de nouvelles technologies et de nouvelles idées dans le domaine de l'aviation. Cet incubateur est équipé de 48 postes de travail individuels pour de futurs collaborateurs de start-up. Trois bureaux de 50 mètres carrés peuvent également y être loués et des salles de réunion sont mises à disposition.

  • Bureaux

Au niveau 2 du bâtiment principal du campus, sept bureaux de 50 à 320 mètres carrés sont disponibles, tant pour des start-ups que pour des organisations établies.

  • Salles de réunion du campus 

Au niveau 1, des salles de réunion spacieuses peuvent également être louées pour se réunir dans un environnement innovant, offrant une vue inspirante sur la piste de décollage et d'atterrissage. Diverses possibilités de restauration sont proposées, selon les besoins.

 

L'avenir

En tant que point d'ancrage et pôle d'attractivité au niveau international, établi au sein d'un écosystème prometteur, DronePort suscite l'enthousiasme chez Agoria. De nombreux acteurs, locaux ou internationaux, se voient ainsi offrir de nouvelles opportunités de libérer et d'accroître le potentiel de l'économie des drones par le biais de la collaboration. 

Agoria souhaite dès lors beaucoup de succès à DronePort et ne manquera pas d'apporter sa pierre à l'édifice lorsqu'elle le pourra. Il y a vraiment de quoi être fier de cette réalisation belge ! 

Nul doute que vous êtes curieux, vous aussi, de découvrir DronePort...

C'est possible ! En effet, Agoria organise un grand événement sur le campus DronePort le 4 avril prochain afin de stimuler les activités au sein de la Drone Community.